Union Nationale des Internes et Jeunes Radiologues UNIR N°42 : Hotcase Radeos

Publié le 16 May 2022 à 15:07
#Urgences
#Radiologue et imagerie médicale

Cas clinique neuroradiologique

Une femme de 23 ans consulte aux urgences pour un déficit du membre inférieur gauche.

A l’interrogatoire, la patiente, sans antécédent notable, fait part de douleurs d’allure neuropathique à type de décharge en hémi-ceinture sous-costale droite évoluant depuis plusieurs mois contre laquelle plusieurs traitements antalgiques sont sans grande efficacité (PARACETAMOL, TRAMADOL, PREGABALINE).

A l’examen clinique, il n’y a pas d’éruption cutanée sur le trajet douloureux. Il existe un déficit moteur des deux membres inférieurs, coté respectivement à 3/5 à gauche et 4/5 à droite. Les réflexes sont vifs aux membres inférieurs et normaux aux membres supérieurs. Il n’existe pas de trouble sphinctérien. Devant ce syndrome médullaire avec un niveau lésionnel T6, une IRM est réalisée (Figure 1).

QCM :
A - Il existe une concordance radio-clinique
B - Il s’agit d’une lésion intra-médullaire
C - Il s’agit d’une lésion extra-médullaire intra-durale
D - Il s’agit d’une lésion extra-durale
E - La prise de contraste périphérique témoigne d’une lésion maligne 

Figure 1 : IRM médullaire

Coupe sagittale T2 (A) et T1 (B) sur le rachis thoracique. Acquisition T1 après injection IV de chélates de gadolinium, en coupe sagittale (C) et axiale (D).

Article paru dans la revue “Union Nationale des Internes et Jeunes Radiologues” / UNIR N°42

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652706440000