Chargement ...

Brancardier : Formation, salaire, diplôme, rôle – Réseau Pro Santé

Fiche de poste : Brancardier

 

Mission principale d’un Brancardier :

Le brancardier a pour mission principale d’accompagner, de manipuler et de transporter les patients à l’intérieur d’un établissement de soins. En amont, le brancardier recueil les informations nécessaires sur le transport du patient auprès des services aillant fait la demande, tels que le service de radiologie, le bloc opératoire, le service de consultations etc…

Le transport du patient s’effectue avec un brancard, un lit d’hôpital, un chariot brancard ou encore un fauteuil roulant, le brancardier adapte alors le moyen de transport à l’état de santé de la personne en soin. Il/Elle installe, manipule et porte si besoin le patient.

De plus, le brancardier assure également le transport du dossier médical du patient, de ses affaires personnelles et parfois de ses prélèvements médicaux.

Le brancardier travaille en collaboration avec les différentes équipes médicales des différents services de l’hôpital et il/elle adapte et organise son travail en fonction du planning des soins.

 

Les qualités et compétences requises d’un Brancardier :

Lors de l’entretien d’embauche le candidat doit posséder un projet professionnel et doit être en capacité de pouvoir l’expliquer à son interlocuteur. Il doit présenter ses motivations et mettre en avant les compétences et les qualités suivantes.

Le brancardier doit faire preuve de dynamisme, de rapidité, d’organisation et de réactivité. Il doit être disponible et opérationnel à tout moment.

Le brancardier doit posséder une grande résistance physique et morale, afin de transporter dans les meilleures conditions les patients et de maîtriser les patients instables.

Il/Elle doit posséder des qualités humaines et relationnelles. En effet, il/elle doit avoir le sens du contact, il/elle doit être à l’écoute du patient et doit être en capacité rassurer le patient, de le soutenir, afin de créer une relation de confiance.

Il/Elle doit faire preuve de patience, de bienveillance et de respect.

Le brancardier doit également maîtriser les règles de sécurité, de confort et de transport des patients.

 

Lieu d’exercice et heure de travail d’un Brancardier :

Le métier de brancardier peut s’exercer dans le secteur public ou dans le secteur privé. Au sein d’un centre hospitalier universitaire (CHU) ou d’une clinique. Il est également possible pour le brancardier d’exercer au sein d’une maison de retraite.

Il est au contact d’un public varié, tels que des personnes âgées, des personnes en situations de handicap, des femmes enceintes, des enfants etc…

Les horaires de travail d’un brancardier, sont variables et irrégulier, il/elle peut travailler aussi bien de jour comme de nuit, les week-ends et les jours fériés. Il/Elle travaille en équipe du matin, du soir et de nuit.

 

Rémunération et salaire d’un Brancardier :

La rémunération du brancardier varie selon le secteur d’activité, selon s’il/elle exerce dans le secteur public ou le secteur privé. Mais aussi, selon le grade et l’échelon.

Le salaire en début de carrière est de 1430.00€ brut mensuel et varie de 1719.77 € brut à 2782.00 € brut mensuel après quelques années d’expériences.

A cette rémunération viennent s’ajouter les éventuelles primes et indemnités (primes de service, prime de sécurité, indemnité de travail de nuit etc…)

 

Carrière en fonction publique :

Dans la fonction publique le brancardier est un agent de la catégorie C, il peut exercer au sein :

  • De la fonction publique hospitalière, c’est-à-dire au sein d’un Centre Hospitalier Universitaire (CHU)
  • De la fonction publique de l’Etat, c’est-à-dire au sein du service de santé des armées

 

Évolutions professionnelles d’un Brancardier :

Il existe des perspectives d’évolutions professionnelles dans le métier de brancardier notamment des perspectives d’évolutions professionnelles dans le soin.

En effet, le brancardier peut devenir après plusieurs années d’expérience et suite à une formation complémentaire, ambulancier, aide-soignant, agent de service mortuaire ou encore auxiliaire de puériculture.

 

Formation d’un Brancardier :

Afin d’exercer le métier de brancardier il n’est pas obligatoire d’être diplômé.

Cependant, il est indispensable d’obtenir des certifications. Notamment, l’attestation de formation au premier secours en équipe de niveau 1 (PSE). Cette formation dure 70 heures et s’effectue auprès de la Croix-Rouge. Elle a pour but de former au maintien et à l’amélioration de l’état de santé de la personne.

De plus, il est nécessaire d’obtenir l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgences de niveau 1 (AFGSU1) et de niveau 2 (AFGSU2). Ainsi que la reconnaissance de l’aptitude physique au port de charge.

Afin d’obtenir l’attestation AFGSU de niveau 2 le candidat doit posséder l’AFGSU de niveau 1 ou être en cours de formation à une profession de santé inscrite dans la 4ème partie du code de la santé publique.

L’attestation AFGSU2 a une durée de 9 heures, et est composées de 3 modules d’enseignements théoriques et d’enseignements pratiques. Tout d’abord, un module d’enseignement pratique sur la prise en charge des urgences vitales. Puis, un module d’enseignement pratique sur la prise en charge des urgences potentielles. Enfin, un module d’enseignement pratique et théorique sur les risques collectifs.

Le/La futur(e) brancardier se forme en interne à son métier, c’est-à-dire sur le terrain dans un établissement de soins.

En revanche, le métier de brancardier secouriste au sein de la fonction publique de l’Etat, c’est-à-dire au sein du service de santé de l’armée de terre nécessite certaines conditions d’entrée au concours.

Tout d’abord, le/la futur(e) brancardier doit être âgé(e) entre 18 et 26 ans à la date de signature du contrat, il/elle doit posséder la nationalité française, il/elle doit posséder si possible un diplôme de niveau CAP, BEP ou baccalauréat, il/elle doit avoir suivi une formation de secourisme, être en règle avec les obligations du service national et jouir de leurs droits civiques et enfin il/elle doit être déclaré(e) physiquement et médicalement apte à l’engagement.

Une fois leurs candidatures au métier de brancardier secouriste au sein de l’armée de terre sélectionnées, ils/elles effectuent la formation générale initiale (FGI) au sein d’un centre de formation d’instruction militaire (CFIM).

La formation dure 15 semaines et est décomposée en deux unités d’enseignements, un module général et un module spécifique brancardier secouriste.

 

Enfin, le métier de brancardier est accessible également grâce à la Validation d’Acquis et de l’Expérience (VAE).


Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux