Chargement ...

Dermatologue : Formation, Salaire, Diplôme, rôle – Réseau Pro Santé

Fiche de poste : Dermatologue

 

Mission principale d’un(e) Dermatologue :

Le Dermatologue a pour mission principale de traiter et de soigner les patients souffrants de maladies de la peau, mais aussi des ongles et des cheveux. Cela concerne des affections cutanées légères telles que l’acné, les grains de beautés ou les verrues et des maladies de grandes importances telles que l’eczéma, le psoriasis, l’urticaire, la maladie de Lyme ou encore les mélanomes.

Le Dermatologue intervient chirurgicalement dans certains cas, notamment lorsque le patient est atteint d’un mélanome ou encore d’un lipome etc.

Il/Elle prend également en charge les patients souffrant de certaines infections sexuellement transmissibles entrainant des réactions sur la peau, mais il/elle prend en charge aussi les patients souffrant de pathologies ophtalmologiques ou encore de cancer.

Le Dermatologue établit alors un diagnostic de l’état de santé du patient, et adapte en fonction de son bilan, la technique d’examen qu’il souhaite utiliser et le traitement qu’il souhaite mettre en place.

Selon la pathologie du patient, le Dermatologue peut effectuer différents types d’examens, tels que la photothérapie, les biopsies de la peau, la dermoscopie, le traitement des varices, la cryothérapie, les lasers dermatologiques, la toxine botulique ou encore les exérèses chirurgicales.

 

Les qualités et compétences requises d’un(e) Dermatologue :

Lors de l’entretien d’embauche le candidat doit posséder un projet professionnel et doit être en capacité de pouvoir l’expliquer à son interlocuteur. Il doit présenter ses motivations et mettre en avant les compétences et les qualités suivantes.

Il/Elle doit posséder des connaissances médicales, psychologiques et techniques afin d’analyser et de prendre en compte les facteurs physiques, sociaux, personnels ou encore environnementaux.

Le Dermatologue doit posséder de grandes capacités d’analyse, d’observation et de synthèse.

Il/Elle doit faire preuve de qualités humaines, relationnelles et psychologiques. Il doit posséder des capacités d’écoute, de dialogue et de discrétion.

Le Dermatologue doit faire preuve de patience, de respect, d’empathie et de bienveillance. Il/Elle doit être précis, délicat, méticuleux et posséder de la dextérité.

Enfin, le Dermatologue doit être organisé et rigoureux, ainsi que réactif et disponible.

 

Lieu d’exercice et heure de travail d’un(e) Dermatologue :

Le métier de Dermatologue peut s’exercer dans le secteur privé et dans le secteur public. Aussi bien dans le secteur hospitalier que dans le secteur extra-hospitalier.

En effet, le Dermatologue peut travailler entant que salarié au sein d’un service de dermatologie d’un hôpital ou d’une clinique.

Ou encore il/elle peut exercer sa profession de manière libérale, dans un cabinet médical.

Les horaires de travail varient selon le secteur d’activité et le type de structures dans lequel le Dermatologue exerce son métier. La majorité des Dermatologues exercent en milieu libéral, leurs horaires de travail s’adaptent donc aux disponibilités des patients.

Les horaires peuvent être en décalés, le Dermatologue peut exercer aussi bien très tôt le matin que très tard le soir.

 

Rémunération et salaire d’un(e) Dermatologue :

La rémunération du Dermatologue varie selon le secteur d’activité, le type de structures et l’ancienneté.

La rémunération d’un Dermatologue en début de carrière est d’environ 2 500.00 € net par mois.

La rémunération d’un Dermatologue en fin de carrière est d’environ de 6 500.00 € à 13 000.00 € brut par mois.

Enfin, la rémunération moyenne d’un Dermatologue est d’environ 8 800.00 € brut par mois.

 

Carrière en fonction publique :

Le Dermatologue peut exercer son métier dans deux domaines de la fonction publique :

  • Dans la fonction publique hospitalière, c’est-à-dire au sein d’un hôpital public
  • Dans la fonction publique de l’Etat, c’est-à-dire au sein d’un hôpital militaire

 

Evolution professionnelle d’un(e) Dermatologue :

Il existe des possibilités d’évolution de carrière pour un Dermatologue.

Le Dermatologue hospitalier peut évoluer vers le domaine libéral et donc être indépendant. Tout comme le Dermatologue libéral, ce dernier peut évoluer vers un service de dermatologie d’un hôpital ou d’une clinique.

Le Dermatologue peut après plusieurs années d’expériences, se diriger vers des métiers de responsabilités tels que Directeur d’un service spécialisé ou cadre de santé.

Enfin, le Dermatologue peut décider d’évoluer vers les métiers de l’enseignement entant qu’enseignant au sein d’un Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Ou encore, le Dermatologue peut exercer dans le domaine de la recherche dermatologique au sein d’une société ou d’un laboratoire.

 

Formation Dermatologue :

Afin d’exercer le métier de Dermatologue il est indispensable d’obtenir le Diplôme d’Etat de docteur en médecine.

Pour accéder à la formation de Dermatologue il faut obligatoire être titulaire du baccalauréat, scientifique de préférence et effectuer une année de Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES).

Puis, afin d’accéder à la spécialisation en dermatologie, le/la futur(e) Dermatologue doit effectuer et valider les six premières années d’études de médecine.

Une fois ces six années validées, le candidat accède à la formation au Diplôme d’Etudes Spécialisées en Dermatologie.

Cette formation dure quatre à cinq années. Elle est composée d’enseignements théoriques et d’enseignements pratiques. Le candidat peut choisir de se spécialiser en Dermatologie Esthétique et Correctrice ou en Dermatologie Chirurgicale.

Durant ces quatre – cinq années de formation en Dermatologie Esthétique et Correctrice, le candidat suit plusieurs unités d’enseignements théoriques. Tout d’abord, « Les Généralités et connaissances fondamentales », cette unité d’enseignement aborde l’Anatomie, la structure et les fonctions de la peau ; l’Analyse du vieillissement et l’orientation des propositions de correction ; l’Exercice professionnel de la dermatologie esthétique ; l’Anatomie sous-cutanée de la face, du cou et du décolleté ; la Prévention du vieillissement par la photoprotection et l’hygiène de vie ; l’Aspect psychosociologique et le Cadre médico-légal.

Puis, « Les gestes techniques, indications, description des techniques, effets secondaires indésirables ». Cette unité d’enseignement aborde la Toxine botulique ; la Volumétrie ; le Peelings chimiques ; la Phlébologie esthétique ; le Maquillage médical, le Comblement ; les Lasers ; le Tatouage médical et les Particularités du patient masculin.

Ensuite, « A la limite de l’esthétique et de la pathologie ». Cette unité d’enseignement aborde la Dyschromie ; l’Hyperpilosité ; l’Angiomes plans ; les Cicatrices ; les Alopécies ; les Anomalies unguéales ou encore les Cicatrices.

Puis, la « Cosmétologie ». Cette unité d’enseignement aborde les Cosmétiques d’accompagnement dans le traitement des dermatoses ; les Cibles d’action et évaluation des principes actifs en cosmétologie et les Compléments alimentaires.

Ensuite, les « Lasers esthétiques ». Cette unité d’enseignement aborde la Sécurité et la gestion des lasers ; la Théorie des lasers et les principes biophysiques ; l’Organisation d’un plateau laser et la réglementation d’un plateau technique laser ; la Prise en charge des lésions pigmentaires esthétiques par les lasers pigmentaires ; la Prise en charge des lésions vasculaires esthétiques les lasers vasculaires ; les Lasers de détatouage ; les Lasers photo-ablatifs impulsionnels ; les Lasers de remodelage ; les Lasers dépilatoires ; les Lasers fractionnés ablatifs et non ablatifs ; la Prise en charge du vieillissement cutané par lasers ; les Lumières Intenses Pulsées ; la Photothérapie dynamique ; la Prise en charge des cicatrices ; les Appareils à usage domestiques et les Matériels à émission de radiofréquences pour le vieillissement cutané.

Enfin, durant les quatre-cinq années en Dermatologie Chirurgicale, le candidat suit plusieurs unités d’enseignements, tels que la Chirurgie topographique ; Asepsie ; les Techniques de l’anesthésie locale, locorégionales et par tumescence ; la Cicatrisation dirigée, sutures simples avec décollement, lambeaux et greffes ; les Particularités de la chirurgie oncologique ; la Technique de Mohs ; les Particularités chez l’enfant ; la Chirurgie du cuir chevelu ; les Cicatrices pathologiques : prévention, correction ; les Greffes des ulcères de jambe ; la Cryochirurgie ; les Greffes mélanocytaires ;  ou encore les Problèmes médico-légaux etc…

Durant ces quatre – cinq années le/la futur(e) Dermatologue suit également une formation pratique composée de stages au sein des services hospitaliers et des services de garde.

Ce n’est qu’une fois ces unités d’enseignements validées que le candidat obtient le Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES).

Pour finir, à la suite de ce Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) le candidat effectue une soutenance de thèse devant un jury et obtient le Diplôme d’Etat de docteur en médecine.

Enfin, il est possible d’obtenir le Diplôme d’Etat de docteur en médecine spécialisation Dermatologie par le biais de la Validation d’Acquis et de l’Expérience (VAE).

Dernières offres
Dermatologue
Av des flamboyants, Cayenne 97306, French Guiana
publié le 26/04/2019
Dermatologue
Troyes, France
publié le 01/04/2019
Dermatologue
Paris, France
publié le 05/03/2019
Dermatologue
Pézenas, France
publié le 16/10/2018
Dermatologue
Yvelines (78)
publié le 24/10/2012
  • 1/1
Tous les offres de ce métier
Dernières groupes
Tous les groupes de ce métier

Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux