Chargement ...

Ambulancier : Formation, salaire, diplôme, rôle – Réseau Pro Santé

Fiche de poste : Ambulancier

Mission principale de l’ambulancier :


L’ambulancier a pour mission principale d’assurer le transport des malades et des blessés vers un établissement de soins, tels qu’un hôpital ou une clinique, une maison de retraite, ou encore un centre de rééducation. Le transport de malade s’effectue sur prescription médicale ou en cas d’urgence médicale au sein d’un véhicule de transport sanitaire adapté ou d’un véhicule taxi conventionné.

L’ambulancier, assisté par un auxiliaire ambulancier, installe et accompagne également la personne transportée, veille à son confort et au maintien de sa santé. Il peut également lui venir en aide pour les formalités administratives d’entrée et de sortie. Mais il peut également prodiguer les premiers secours en cas d’urgence.
De plus, l’ambulancier est en charge de l’entretien de son véhicule sanitaire et de la stérilisation du matériel médical.

Les qualités et compétences requises d’un ambulancier :


Lors de l’entretien d’embauche le candidat doit posséder un projet professionnel et doit être en capacité de pouvoir l’expliquer à son interlocuteur. Il doit présenter ses motivations et mettre en avant les compétences et les qualités suivantes.

L’ambulancier doit faire preuve d’autonomie mais aussi de capacité de travail en équipe, de rapidité, de dynamisme et de réactivité. Il doit faire preuve de prudence et de maîtrise de son véhicule, il doit être en capacité d’adapter sa conduite à l’état de santé de la personne transportée. L’ambulancier doit être patient et faire preuve d’un contrôle de soi pour faire face à toutes les situations dans le calme.
L’ambulancier doit posséder des qualités humaines, et une résistance physique et psychologique. En effet, il doit avoir le sens du contact, il doit mettre en confiance, être à l’écoute du patient et de son entourage, et doit être en capacité de les rassurer.
Il doit avoir des compétences en communication afin de pouvoir s’exprimer clairement à l’oral comme à l’écrit.
Enfin, l’ambulancier doit être en mesure de connaître et pratiquer les techniques de réanimation, maîtriser les protocoles d’hygiène et de sécurité ainsi que les règles éthiques et déontologiques.

Lieu d’exercice et heure de travail d’un ambulancier :


Le métier d’ambulancier peut s’exercer dans le secteur privé comme dans le secteur public, en entreprise ou dans un service d’urgence d’un CHU ou CHR, au sein du SAMU (Service d’Aide Médicale d’Urgence) ou du SMUR (Structure Mobile d’Urgence et de Réanimation), ou encore en libéral, c’est-à-dire à son compte.
L’ambulancier intervient au domicile du malade mais aussi dans tous les lieux susceptibles d’être des endroits dits de malaise (lieu public, école etc…).
Il est au contact d’un public varié, tels que des personnes âgées, des personnes en situations de handicap, des femmes enceintes, des enfants etc…
L’ambulancier exerce la majorité de son temps de travail sur les routes et les voies publiques.

Les horaires de travail d’un ambulancier sont variables et irréguliers, il peut travailler aussi bien de jour comme de nuit, les week-ends et les jours fériés. Au sein d’un service d’urgence, les heures de travail s’effectuent par roulement d’équipe avec un changement toutes les 24 heures.

Rémunération et salaire d’un ambulancier :


La rémunération du métier d’ambulancier varie selon le statut, qu’il soit salarié d’une entreprise mais aussi selon l’entreprise, qu’il soit libéral ou encore fonctionnaire. Le salaire pour un débutant équivaut au SMIC, soit environ 1480.72€ brut en début de carrière, cela varie entre 1 200€ et 1 500€ net et peut évoluer jusqu’à 2 300€ brut en
fin de carrière.
La rémunération pour un ambulancier exerçant dans la fonction publique hospitalière, tels qu’au sein d’un SAMU ou d’un SMUR, varie selon l’échelon et le grade. Pour un ambulancier au premier échelon, donc débutant la rémunération est de 1537.02 € brut et pour l’ambulancier du dernier échelon, donc au grade supérieur la rémunération est de 1949.39 €.
Enfin, pour un ambulancier libéral la rémunération est plus élevée cependant des frais son à sa charge, comme l’achat du véhicule de transport sanitaire.

Carrière en fonction publique :


Dans la fonction publique l’ambulancier est un agent de la catégorie C, il peut exercer au sein :
- De la fonction publique hospitalière (hôpital)
- Du Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU)
- D’une Structure Mobile d’Urgence et de Réanimation (SMUR).


Pour les ambulancier exerçant leur métier dans un SAMU et ou une SMUR, une formation en complément du diplôme est obligatoire. Elle comprend un stage sur la sécurité routière et un stage de conduite en état d’urgence.

Évolutions professionnelles d’un ambulancier :


Il existe des perspectives d’évolutions professionnelles dans le métier d’ambulancier notamment des perspectives d’évolutions professionnelles dans le soin. En effet, l’ambulancier peut également devenir régulateur d’une structure de soins, il est alors en charge d’une équipe, gère les déplacements, et gère aussi les emplois du temps
etc. Il est également possible pour l’ambulancier de créer son entreprise et de devenir ambulancier libéral, à condition d’obtenir l’agrément des services préfectoraux et d’acquérir un véhicule de transport sanitaire.

De plus, l’ambulancier peut, après plusieurs années d’expériences, évoluer vers le métier d’aide-soignant. Le diplôme d’ambulancier permet d’accéder à cette opportunité de carrière sans avoir l’obligation de passer le concours d’entrée en école d’aide-soignant. La formation a une durée de 8 mois et permet au futur aide-soignant d’être exempté de certaines unités d’enseignements.

Formation ambulancier :


Afin d’exercer le métier d’ambulancier il est indispensable d’obtenir le Diplôme d’État d’Ambulancier (DEA). Ce diplôme est délivré dans les centres de formation agréés par le préfet.
La formation est accessible sur concours d’entrée, par le passage d’une épreuve écrite et d’une épreuve orale. Il existe certaines conditions d’accès au concours d’entrée. Tout d’abord, de posséder le permis de conduire B depuis au moins 3 ans, d’avoir une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance, un certificat médical de vaccination à jour et être titulaire de la formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1. Toute fois, il est possible d’accéder à cette formation avec un niveau 3ème seulement si les conditions d’accès citées précédemment sont remplit.
La formation dure 18 mois et se compose d’une partie théorique et d’une partie pratique.
Concernant la partie théorique, celle-ci est composée de 8 modules, ces modules concernent l’état clinique, l’hygiène, les gestes et les soins d’urgence, l’ergonomie, la sécurité du transport sanitaire, la relation – communication, la transmission des informations et enfin l’organisation du travail. Puis, la partie pratique se compose quant à elle de 5 stages d’observation.
Cependant, la formation pour devenir ambulancier est payante, son coût varie entre 4000 € et 5000 €, il est tout de fois possible d’obtenir des aides financières. Afin d’être auxiliaire ambulancier, il n’est pas nécessaire d’acquérir le Diplôme d’État d’Ambulancier mais de simplement suivre une formation de 10 jours dans un Institut
de Formation Ambulanciers (IFA). Cette formation est composée de 5 modules théoriques, qui sont les suivants, la déontologie, les règles du transport sanitaire, l’hygiène, gestes de manutention et les gestes et soins d’urgence.
Cependant, certaines conditions sont à remplir. Le futur auxiliaire ambulancier doit être titulaire du permis B depuis 3 ans et doit obtenir une autorisation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance.
Cette formation est également payante à hauteur de 500 € et pouvant aller jusqu’à 1000 €, cependant des aides financières peuvent également être accordées.


Enfin, le futur ambulancier et/ou auxiliaire ambulancier peut effectuer la formation en continue, mais la Validation d’Acquis de l’Expérience (VAE) n’est cependant pas possible pour le métier d’ambulancier.

Dernières offres
Psychomotricien
15 Rue du Clos Bénard, 93300 Aubervilliers, France
publié le 16/09/2019
Gériatre
35 Avenue Pasteur, 46300 Gourdon, France
publié le 15/09/2019
Cardiologue
1 Avenue Pasteur, 98000 Monaco
publié le 14/09/2019
Biologiste
1 Route de Veyziat, 01100 Oyonnax, France
publié le 13/09/2019
Kinésithérapeuthe
Strasbourg, France
publié le 12/09/2019
Anesthésiste
Nancy, France
publié le 12/09/2019
Gériatre
21380 Messigny-et-Vantoux, France
publié le 12/09/2019
Gériatre
Meaux, France
publié le 12/09/2019
Médecin généraliste
Embrun, France
publié le 12/09/2019
Psychiatre de l'enfant et de l'adolescent
3 Boulevard de la République, 56100 Lorient, France
publié le 12/09/2019
  • 1/1
Tous les offres de ce métier
Dernières groupes
MAIRIE DE MORTAIN-BOCAGE
Groupe public - 1
CCAS NOGENT SUR OISE
Groupe public - 1
L'Hospitalet
Groupe public - 1
  • 1/1
Tous les groupes de ce métier

Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux