Modèle de fiche métier Médecin Gynécologue Obstétricien

Modèle de fiche métier Médecin Gynécologue Obstétricien (à télécharger)

Découvrez les principales missions du métier, les salaires, compétences nécessaires et formations pour devenir Médecin Gynécologue Obstétricien

Médecin Gynécologue Obstétricien : Formation, salaire, diplôme, rôle – Réseau Pro Santé.

Conseils à la rédaction de la Lettre de motivation

 

1. DESCRIPTION DU METIER DE MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Le métier de Médecin Gynécologue Obstétricien consiste à accompagner et contrôler la grossesse de la femme enceinte, lors de visites régulières. Il surveille le développement de l’embryon, puis du foetus, et l’impact de ce dernier sur la future maman.

Il s’assure notamment que le col de l’utérus reste bien fermé, et pratique des examens du foetus pour détecter des risques de malformation. Il peut proposer si besoin un examen génétique par prélèvement de liquide amniotique.

Après quelques mois de grossesse, le Gynécologue peut observer le sexe du bébé à l’aide d’une échographie. S’il est Obstétricien (chirurgie) dans un service hospitalier ou une clinique, il supervisera l’accouchement, souvent pratiqué par une sage-femme. Au moindre problème, il intervient : péridurale (anesthésie locale), incision du périnée, césarienne… Il surveille également les conséquences de l’accouchement sur la santé de la mère.

Au-delà de l’accouchement, le Gynécologue suit toutes les étapes de la vie de la femme : sexualité, contraception, ligature des trompes… En tant que spécialiste de la lutte contre la stérilité, il peut aussi recourir à des méthodes de procréation assistée.

Sur le plan de la prévention, c’est encore le Gynécologue qui surveille le col de l’utérus et les ovaires, pour y détecter la moindre anomalie, et qui interprète les mammographies pour dépister un éventuel cancer du sein.

2. ETUDES ET FORMATIONS POUR DEVENIR MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Pour accéder au métier de gynécologue obstétricien, il faut avoir le bac et suivre des études de médecine à la faculté. Le candidat doit au préalable avoir un diplôme de bac scientifique puis entrer à l’université. Il doit faire de longues et difficiles études d’environ 10 ans pour devenir gynécologue obstétricien. L’étudiant commence par la première année où il doit réussir avec brio le portail santé qui a remplacé la PACES depuis 2020. Cette première année commune est très sélective, l’étudiant doit être patient et déterminé. Il devra ensuite faire les 2e et 3e années qui consistent en des cours théoriques et des stages. Où le diplôme de formation générale en sciences médicales ou DFGSM lui sera attribué. À la 4e et 6e année, il devra valider le diplôme de formation approfondie en sciences médicales ou DFASM. Durant ses six années de formation de bases, l’étudiant a fait son internat et a soutenu sa thèse en vue de l’obtention d’un DE docteur en médecine. Il passe alors les Épreuves classantes nationales et c’est son résultat à l’issue de ce concours qui va déterminer la possibilité d’accéder à la spécialisation de gynécologie obstétrique. Cette étape dure 4 ou 5 ans et ouvre droit au diplôme DES gynécologies obstétriques qui vont lui permettre d’exercer la profession.

En tant que Médecin, le/la Gynécologue Obstétricien(ne) a franchi toutes les étapes du cursus des études de médecine puis s’est ensuite spécialisé en obstétrique via un DES (diplôme d’études spécialisées) soit 11 ans d’études au total.

 DE de docteur en médecine

 DES gynécologie-obstétrique (5 ans)

3. POURQUOI DEVENIR UN MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Le Médecin Gynécologue Obstétricien peut choisir d’aller soit dans le secteur public soit dans le secteur privé. Il peut travailler auprès de tout établissement de santé : clinique, CHU (centre hospitalier universitaire, ou dans un cabinet privé. Le Gynécologue peut aussi combiner un travail à l’hôpital ou en clinique avec celui en libéral. Les perspectives d’évolution pour ce professionnel restent possibles. En milieu hospitalier, le Gynécologue Obstétricien peut envisager un poste plus important comme un poste à responsabilité. Avec de l’expérience, il peut évoluer vers le poste de chef de service gynécologie obstétrique. Il peut aussi se consacrer à sa profession en ouvrant son propre cabinet médical. S’il est indépendant, l’évolution pour lui passe par le développement de son activité et de sa notoriété. Enfin, le Gynécologue peut aussi se tourner vers l’enseignement ou la recherche au sein des universités.

4. QUALITES ET COMPETENCES POUR DEVENIR MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Des qualités d’empathie, de diplomatie et de psychologie sont indispensables au gynécologue, en particulier pour accompagner les patientes touchées par un problème médical. Une bonne résistance à la fatigue et au stress est également nécessaire compte tenu du rythme de travail du gynécologue-obstétricien. Il doit également savoir rester calme en situation d’urgence.

5. SALAIRE DE MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Le Gynécologue Obstétricien voit son salaire varié en fonction de nombreux facteurs. Il peut s’agir de l’expérience, du statut et du lieu de travail. Le Gynécologue qui travaille comme salarié dans le secteur privé reçoit un salaire plus attractif qu’en tant que fonctionnaire dans le secteur public. En libéral, son salaire va surtout dépendre du nombre de clientèles qui le consultent ainsi que de sa renommée. En France, le salaire médian d’un Gynécologue Obstétricien est de 7500 € bruts par mois. En début de carrière, il touche un salaire mensuel tournant autour de 3000 € bruts. Au cours de sa carrière, le gynécologue obstétricien peut voir son salaire grimper jusqu’à 14000 € par mois.

6. BRUTS EN MOYENNE 

Les écarts de salaires Gynécologue Obstétricien peuvent être considérables, de 3 000 € à 14 000 € brut par mois, avec une moyenne autour de 7 800 € en France.

7. LES MISSIONS REALISEES PAR LE MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Le gynécologue accompagne toutes les étapes de la vie de la femme :

 Prévenir les MST (maladies sexuellement transmissibles), les dépister et proposer des traitements

 Prescrire des moyens de contraception

 Proposer des méthodes de procréation assistée

 Conseiller des solutions en cas de grossesse non désirée

 Accompagner et contrôler la grossesse : développement de l’embryon puis du foetus, dépistage de maladies, examen du col de l’utérus…

 Traiter les suites de couches

 Prévenir les cancers (sein, ovaire, utérus)

Si le gynécologue est obstétricien, il a également pour missions, dans un hôpital ou une clinique, de superviser l’accouchement et d’intervenir en cas de complications (césarienne, forceps…).

8. LES EVOLUTIONS DE CARRIERES DE MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Le Gynécologue Obstétricien peut choisir d’aller soit dans le secteur public soit dans le secteur privé. Il peut travailler auprès de tout établissement de santé : clinique, CHU (centre hospitalier universitaire, ou dans un cabinet privé. Le Gynécologue peut aussi combiner un travail à l’hôpital ou en clinique avec celui en libéral. Les perspectives d’évolution pour ce professionnel restent possibles. En milieu hospitalier, le Gynécologue Obstétricien peut envisager un poste plus important comme un poste à responsabilité. Avec de l’expérience, il peut évoluer vers le poste de chef de service gynécologie obstétrique. Il peut aussi se consacrer à sa profession en ouvrant son propre cabinet médical. S’il est indépendant, l’évolution pour lui passe par le développement de son activité et de sa notoriété. Enfin, le gynécologue peut aussi se tourner vers l’enseignement ou la recherche au sein des universités.

9. LES ENTREPRISES ET ORGANISMES QUI RECRUTENT UN MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Ce métier s’exerce en libéral et/ou dans un établissement privé ou public. En mode libéral, le professionnel de santé choisit son rythme de travail alors qu’en hôpital ou en clinique, il est souvent soumis à des horaires irréguliers car il faut rester disponible dans l’attente de l’accouchement au cas où il y aurait des complications.

Dans un CHU, la vie professionnelle peut s’organiser autour du soin, de l’enseignement et de la recherche.

10. LES TEMOIGNAGES DE NOS MEDECINS GYNECOLOGUES OBSTETRICIENS 

Maxime, 33 ans, médecin généraliste gynécologue, Île-de-France 

« J’ai obtenu mon diplôme de médecine générale en 2014. Directement, mon ancien chef de service qui m’avait formé en stage de gynécologie, m’a demandé de superviser les urgences en gynécologie. J’avais déjà fait des formations dans

cette spécialité, donc il avait confiance. Je suis resté à l’hôpital, ça fait maintenant trois ans que j’y suis. De fil en aiguille, j’ai eu ma consultation et j’ai passé un diplôme pour être gynécologue-médical. Ce que je suis officiellement depuis cette année. C’était important pour moi d’évoluer, de passer le diplôme, parce que je m’ennuyais en médecine générale. C’est vrai que le médecin généraliste, il fait son interrogatoire, mais après il est obligé d’envoyer sa patiente voir tel spécialiste parce qu’il lui manque tel examen. Alors que moi, je peux tout faire de bout en bout. De la consultation simple, de l’imagerie avec l’échographie, de la prévention avec le frottis, de la colposcopie (examen utérin et du vagin au moyen d’une loupe), de la petite chirurgie avec la conisation (retirer chirurgicalement une partie du col de l’utérus) … C’est hyper intéressant et varié.

Et puis quand il faut opérer, pour un cancer des ovaires par exemple, on passe la main au gynécologue-obstétricien. Au cours de mes formations, j’ai pu écouter les femmes et entendre certaines parler de maltraitances qu’elles avaient pu subir avec des gynécologues un peu âgés. Ça m’a vraiment motivé à me former à ça, à leur expliquer leurs pathologies à l’aide de dessins ou de schémas, être doux… Qu’elles puissent se sentir totalement en confiance avec moi.”

11. LES METIERS RELIES AU METIER DE MEDECIN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN 

Au sein des CHU (centres hospitaliers universitaires), certains praticiens Gynécologue Obstétricien organisent leur vie professionnelle autour de trois axes : le soin, l’enseignement et la recherche. Ils peuvent occuper des fonctions de direction dans l’administration hospitalière et la santé publique.

Découvrez notre CV et Lettre de motivation Gynécologue-Obstétricien

Nos offres d'emplois Gynécologue-obstétricien