S’informer pour se former : echange ENTOG 2018 présentation de l’échange

Publié le 17 May 2022 à 02:09
#Chirurgien
#Urgences
#Europe
#Gynécologue-obstétricien

Présentation de l’échange

Cette année a eu lieu la deuxième session française de l’échange ENTOG (European Network for Trainees in Obstetrics and Gynecology), échange européen annuel instauré depuis 1992. Créé en 1997 avec le soutien de la société savante EBCOG (European Board and College of Obstetrics and Gynecology), ses rôles sont de représenter les internes au niveau européen, définir des compétences communes requises, accréditer les hôpitaux pour l’accueil des internes, s’informer sur les différentes formations, aider les pays à développer leur association nationale, et bien évidemment, organiser l’échange annuel des internes en Europe.

Il y a deux ans en Italie, et l’an dernier en Slovénie, nous avons eu l’opportunité de participer tour à tour aux échanges ENTOG. Forts de cette expérience, nous avons eu le plaisir, avec Rayan, Imane, d’être à notre tour le « Local Organizing Committee », faisant perdurer ce beau projet. Répartis à Paris, Lille et Marseille, 49 internes de 25 pays ont eu la chance de vivre cette expérience.

Les trois premiers jours, les internes ont été accueillis à l’hôpital pour un stage d’observation. Ils ont eu l’opportunité de suivre les internes français dans les différents services : salle de naissance, échographies, bloc opératoire, urgences, consultations…

Les après-midi, place au « social program » ! A Paris, baskets aux pieds et parapluie en main : visite du petit palais, de la tour Eiffel, balades dans les rues, et apéritifs dinatoires. A Lille, visite du beffroi et du centre-ville, soirée d’initiation à l’œnologie, rencontre des traditionnels Welsh et carbonade. Sous le soleil de Marseille, visite de Notre-Dame de la garde, découverte du musée du savon de Marseille, petite randonnée sur les îles du Frioul et dégustation de plats provençaux.

Le mercredi soir, tous les internes, ainsi que le bureau national de l’AGOF, européen de l’ENTOG et mondial de la WATOG se sont réunis à Paris pour 24 heures bien remplies. La première soirée, dans un bar à Cocktail à deux étages, a permis à tout le monde de se rencontrer dans une ambiance arrosée.

Sur des notes plus sérieuses, le « scientific meeting » du lendemain comportait l’élection des membres du bureau de l’ENTOG et 3 workshops :

  • Quizz ludique sur l’hémorragie du post partum, par groupes avec bandanas et buzzers, avec entraînement à la pose de ballons de Bakri.
  • « Soft skills workshorp » sur l’habilité de négociation, de séduction des équipes que l’interne doit développer pour favoriser la confiance qu’on lui accorde, et optimiser ainsi sa formation.
  • Discussions autour des limites éventuelles de l’autonomie de l’interne lors de sa formation, en fonction de son pays, puis réflexions communes sur les solutions qui pourraient être envisagées pour y répondre.

L’échange s’est clôturé le jeudi soir sur une péniche chic sur la Seine, par des déhanchés sur des rythmes endiablés, à des volumes sonores intenses.

Cet événement nous a donné l’occasion de discuter des différences existant dans notre domaine, en termes de formation (4 à 6 ans de spécialisation, volumes de cours très variables en fonction des pays), de systèmes de santé (existence d’un système privé ou pas,...), de conditions de travail (interdiction de travailler plus de 18h consécutives en Suède), comme de pratiques cliniques (utilisation ou pas des forceps, indications et taux de césariennes, etc.).

En France à Paris, Lille et Marseille
Par exemple, nous avons découvert qu’à partir de quelques mois de formation, les internes finlandais étaient de garde seul sur place, et faisaient donc par exemple les césariennes avec une infirmière (un senior étant d’astreinte et devant arriver dans les 15 minutes). Également que dans beaucoup de pays, la chirurgie sénologique était effectuée par les chirurgiens généraux et pas par les gynécologues.

Ambiance sympa, souvenirs incroyables. Une expérience inoubliable, qui construit vraiment, pas à pas, une communauté européenne soudée de gynécologues-obstétriciens.
Edition 2019 programmée en Pologne !

Magalie BARBIER
Présidente de l’échange ENTOG

Interne 7e semestre
Faculté Aix-Marseille
Océane PÉCHEUX
Vice-Présidente de l’AGOF

Interne 8e semestre
Faculté de Lille
Florie PIROT
Présidente de l’AGOF

Interne en 9e semestre
Imane M’BAREK
Secrétaire générale de l’AGOF

Interne en 9e semestre
Rayan HAMADMAD
Interne en 1er semestre

Faculté de Paris

Article paru dans la revue “Association des Gynécologues Obstétriciens en Formation” / AGOF n°15

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652746145000