Point législatif - La validation de stage

Publié le 28 May 2024 à 10:11
Article paru dans la revue « AFFEP / Le Psy Déchaîné » / AFFEP N°33
#Bien-être
#Addictologue
#Psychiatre de l'enfant et de l'adolescent
#Psychiatre


En ces temps de validation de stage, un petit rappel concernant le fonctionnement de l'internat est toujours le bienvenu.
Mythe : "Si je suis absent plus de 2 mois en stage et il est mécaniquement invalidé". Partiellement faux !

La réalité est plus subtile : "Un stage est mécaniquement invalidé s'il y a plus de deux mois d'absence pour cause d'arrêt (longue) maladie / congé maternité/paternité, et uniquement pour cette cause là".

Cela veut dire que vous pouvez avoir été en arrêt maladie 7 semaines, avoir eu toutes vos récupération de garde, tous vos temps de formation universitaires (13 journées ouvrées sur le semestre) et tous vos temps de formation personnels (13 journées ouvrées sur le semestre) + 3 semaines de congés (par exemple), et quand même valider votre stage.

Pour rappel, dans le temps de travail de l'interne, le temps hospitalier est de 8 demi-journées par semaine, soit 104 jours de travail par semestre (hors congés).

Si vous voulez savoir comment décompter le temps de travail en demi-journées, nos collègues de l'ISNI (InterSyndicale Nationale des Internes) ont un guide très bien fait :

https://isni.fr/tout-sur-le-statut-de-linterne/le-temps-de-travail-de-linterne/

En conclusion, si vous avez eu un arrêt de travail avoisinant les 2 mois et que vous êtes en difficulté pour valider votre stage, n'hésitez pas à vérifier que vous n'avez pas du temps non-hospitalier en surplus qui pourrait vous servir pour contourner l'invalidation mécanique des 2 mois d'arrêt maladie

Dans tous les cas, si la validation s'avère difficile, n'hésitez pas à vous rapprocher de votre syndicat local, ou sinon de l'AFFEP ([email protected]) et nous vous aiderons au mieux.

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1716883887000