Les 25 ans de l’AFFEP par les alumnis

Publié le 13 Nov 2023 à 13:16
#Addictologue
#Psychiatre de l'enfant et de l'adolescent
#Psychiatre

Cette année l’AFFEP a 25 ans, et tant d’années d’investissement d’internes pour vous proposer le maximum de projets. À l’occasion de cet anniversaire, nous avons demandé à des anciens de l’association de se souvenir de leur expérience dans l’association. Nous leur avons demandé de nous donner :

  • Le projet dont vous êtes le plus fiers en lien avec l'association ;
  • Le meilleur souvenir dans l'association ;
  • Ce que vous gardez dans votre pratique de la participation à l'AFFEP.

Voici leurs réponses !

(Pour des raisons de longueur des présentations et pour éviter toutes erreurs dans l’exhaustivité des informations, nous n’allons pas vous donner tous les postes associatifs, institutionnels, universitaires des personnes figurants dans l’article. Ce qui est sûr, c’est que nous retrouvons une tendance à être investi très fortement dans une psychiatrie dynamique variée et passionnante !).

Dr David Gourion
Fondateur de l’AFFEP !

Le projet dont vous êtes le plus fiers en lien avec l'association :
euhh... la création de l'AFFEP...

Le meilleur souvenir dans l'association : le début, avec Amélie Kipman, Estelle Botvinik, puis Fréderic Advenier et Emmanuelle Wolf, puis Stéphane Mouchabac, Olivier Bonnot, puis Cécile Hanon, Aude Van Effenterre, etc. etc. Les débuts étaient grandioses :

On a pas mal picolé, beaucoup rigolé, énormément travaillé (si si, vraiment)...

C'était vraiment chouette...

Ce que vous gardez dans votre pratique de la participation à l'AFFEP.

L'impression d'avoir fait partie d'une chouette famille.

Dr Stéphane Mouchabac
Psychiatre à l'hôpital Saint-Antoine à Paris

Le projet dont vous êtes le plus fiers en lien avec l'association : 1999 sortie de garde où je croise David Gourion, président et fondateur de l AFFEP.

Il me demande "à ton avis, que manque t-il aux internes comme éléments pour la formation ?", ma réponse : "un livret d'accueil pour des infos générales et spécifiques aux différentes villes de faculté", David rétorque "et bien fais en un !!". Écriture en 2 nuits première édition dans la foulée.

Le meilleur souvenir dans l'association
Les repas du 1er et 2ème bureau en salle de garde.

Ce que vous gardez dans votre pratique de la participation à l'AFFEP

L'envie de développer le compagnonage et ma manière d'interagir aujourd'hui avec les plus jeunes dans mon encadrement.

Dr Cécile Hanon
Psychiatre de la personne âgée, hôpital Corentin Celton, Paris

Le projet dont vous êtes le plus fier

Avoir fait partie de l’équipe des bâtisseurs de l’association, avec David G., Stéphane M.,

Amélie K., Dominique M., Frédéric A., Olivier B. et j’en oublie.

Une anecdote, quand j’ai créé le 1 er mail de l’asso en 1999 : [email protected]… avec le modem externe qui faisait bzz bzz…tagadagada…

Après le livret, il y a eu la création du logo, du flyer, du 1 er site Internet... tout ça était tellement nouveau à l’époque, il y a plus de 20 ans.

Et puis, on a monté la « Journée de l’interne » avec le Pr Olié et l’asso Deniker, journée d’accueil des internes de 1 er semestres de toute la France, c’était le top.

Enfin, il y a eu le forum de l’EFPT à Naples en 2001, et la France élue à la présidence… et

l’organisation du forum à Paris en 2003, ça c’était un beau moment.

Le meilleur souvenir de l’association

Nos réunions, nos échanges, notre esprit de découvreurs et de fédérateurs. Tout était à construire et à inventer !

Les amitiés solides que j’ai pu me faire et qui sont encore vives aujourd’hui.

Ce que vous garderez de votre pratique de votre participation à l’AFFEP

Mon engagement associatif qui n’a jamais cessé… puisqu’après l’AFFEP, il y eu l’EFPT, et puis

l’EPA, jusqu’à aujourd’hui.

La transmission auprès des internes, du savoir, des pratiques.

L’envie d’être, toujours voir plus loin, de s’enrichir de l’ailleurs, d’être curieuse des expériences autres

que celles qui se déroulent en bas de chez soi.

Dr Elie Winter
Psychiatre libéral à Paris

Le projet dont vous êtes le plus fiers en lien avec l'association : Représenter les internes aux États Généraux de la Psychiatrie en 2003 à Montpellier, qui réunissaient toutes les associations et tous les syndicats de psychiatrie. L’AFFEP a pu y défendre une formation de base aux psychothérapies (au pluriel !) et l’indépendance de la formation initiale par rapport à l’industrie pharmaceutique.

Le meilleur souvenir dans l'association : Les discussions avec les équipes successives des différents bureaux de l’AFFEP (jusqu’à cette participation au Psy Déchaîné !), et nos réunions studieuses… ou pas.

Ce que vous gardez dans votre pratique de la participation à l'AFFEP : Le goût des associations et syndicats : Syndicat National des Psychiatres Privés (SNPP), Fédération Française de psychiatrie (FFP), Conseil National Professionnel de Psychiatrie (CNPP), Union Régional des Professionnels de Santé (URPS)… pour défendre la profession dans sa diversité alors qu’on a tellement tendance à se diviser.

Dr Alexis Lepetit
Psychiatre de la personne âgée, réseau Omeris

Pour ma part :

Le projet : Sans conteste le groupe de travail psychiatrie de la personne âgée qui a permis je pense sans fausse modestie la reconnaissance de la surspecialité en 2017 dans le cadre de la réforme du 3e cycle.

Le souvenir : Les week-ends AFFEP avec les réunions no limit et un ordre du jour sans limite non plus. Je crois que tout le bureau a fini par me détester car j’insistais pour qu’on épuise l’ODJ alors que la réunion durait

déjà depuis 6h.

Ce que je garde : Je pense que l’expérience AFFEP m’a énormément appris sur la conduite de projet mais aussi sur le milieu associatif et syndical ; 2 engagements que j’ai poursuivis dans d’autres structures par la suite : Novembre 2013 : Malaïka essaie de se réchauffer lors du week-end AFFEP à Nice alors que le chauffage de la maison est mort.

Mai 2014 : Soirée au Vinatier à Lyon qui va ouvrir le week-end AFFEP. Autant vous dire l’état de fraîcheur du bureau les 48h qui ont suivi pour une RDB no limit.

Dr Fanny Gollier
Psychiatre à Nantes

Projet : Donner à L’Affep une vraie dimension nationale en devenant une fédération d’associations locales

Souvenirs : Les échanges dans le bureau, les soirées après les journées de l’interne, les visites à Nantes,

Tours et Lille.

Valeurs : Intelligence collective, échanges intergénérationnels...

Dr Benjamin Lavigne
Psychiatre, responsable de l’unité d’expertise de l’adulte Nord Ouest, Lausanne

Le projet dont je suis le plus fier personnellement est le Psy Déchaîné ! J’ai eu la chance d’en être le rédacteur en chef sur les numéros 13 à 15, prenant la relève d’Aurélie Berger, et en laissant ensuite les commandes à Camille Queneau. C’était une sacrée émotion que de gérer la parution du journal des internes de psychiatrie ! Mais j’en garde d’excellents souvenirs, et j’ai adoré apprendre tout un tas de métiers, du graphisme à l’impression, en passant par la rédaction bien sûr, mais aussi et surtout, la recherche active d’auteurs et d’autrices ! Bravo à celles et ceux qui ont continué et qui continuent encore !

Mon meilleur souvenir, c’est sans doute la première réunion de bureau à laquelle j’ai participé. C’était un week-end entier, qui faisait suite à une soirée de l’internat à Lyon. Sans doute le meilleur moyen de faire connaissance avec celles et ceux qui étaient au bureau, dont certain.e.s ont eu du mal à se réveiller le samedi matin ! Une excellente ambiance qui présageait déjà de la bonne humeur qui allait être au cœur de tous nos échanges pour l’année qui a suivi. Et sans empêcher par ailleurs d’être très sérieux sur les sujets que nous avons traités au cours de notre mandat !

Je garde de cette expérience avec l’AFFEP la certitude qu’on peut en fait faire bouger les choses, et qu’il ne faut pas craindre de monter au créneau pour cela !

Dr Marion Azoulay
Psychiatre libérale sur Paris

La création du Psy Déchaîné (justement ).

L’ambiance et les réunions de bureau, les running joke dans nos innombrables échanges de mails, le week-end AFFEP chez Malaika.

La solidarité et le compagnonnage.

Dr Aude Van Enffenterre
Psychiatre libérale sur Paris

Le projet dont vous êtes le plus fier en lien avec l'association :

Les liens et partenariats qu’on a créés et développés.

Le meilleur souvenir dans l'association : Joker y en a trop.

Ce que vous gardez dans votre pratique de la participation à l'AFFEP :

Le plaisir du travail en équipe et du compagnonnage auprès des plus jeunes,

même en exerçant en libéral.

ET TEASING DU JOUR
Soirée des 25 ans aura lieu au CFP de Lyon le jeudi 30 novembre

Article paru dans la revue “Association Française Fédérative des Etudiants en Psychiatrie ” / AFFEP - Le Psy Déchaîné N°32

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1699877762000