L’icono du jour

Publié le 05 Jul 2022 à 15:44
#chirurgien
#Urgences
#Bien-être
#Temps de travail
#Médecin physique et de réadaptation

Spondylodiscite chez l’enfant

INTRODUCTION
La spondylodiscite est un processus inflammatoire du disque intervertébral et du corps vertébral. Sa localisation est préférentiellement au niveau des vertèbres lombaires. Il s’agit d’une pathologie rare chez l’enfant, environ 0,3 cas pour 100 000 habitants par an. Elle représente 3 % des infections ostéo-articulaires de l’enfant. Le germe n’est pas identifié dans plus de 50  % des cas. L’identification se fait par hémocultures, la ponction/ biopsie n’est pas réalisée en pratique courante chez l’enfant. Lorsqu’il est identifié, les germes les plus souvent retrouvés sont  : Staphylococcus aureus, Streptococcus pneumoniae, Kingella kingae et Escherichia coli. L’âge moyen de survenue est de 4,3 ans et le ratio H/F de 1 garçon pour 3 filles. (1) (2)

CASE REPORT
Enfant de 2 ans et 6 mois, de sexe féminin, consulte aux urgences pédiatriques le 20 janvier 2022, pour boiterie et fièvre depuis 2 jours, avec notion de contage COVID 2 jours auparavant. Boiterie constatée à la crèche, sans autres symptômes associés. À l’arrivée aux urgences  : apyrétique aux urgences sans DOLIPRANE. Au niveau de ses antécédents personnels : naissance à 38SA par césarienne programmée PN=3300gr TN=49,2cm PC=36cm. Antécédents familiaux : grand-mère paternelle : polyarthrite rhumatoïde.

À l’examen  : démarche précautionneuse sans réelle boiterie, amplitudes articulaires actives et passives normales et indolores, pas de signe local d’arthrite.

Au vu du contage COVID, test covid et grippe faits, négatifs, simple surveillance et consignes de reconsultation si persistance de la fièvre.

Reconsulte aux urgences 4 jours plus tard le 24/01 pour persistance des douleurs et boiterie droite. Fièvre qui a perduré pendant 4 jours au total puis s’est arrêtée spontanément, mais douleur en revanche qui a progressé au niveau du sacrum, devenue insomniante, avec une enfant qui n’arrive à pas se pencher en avant à cause de la douleur. Notion de constipation associée, pas de selles depuis 48h. La douleur est décrite comme fluctuante par les parents, majorée par le décubitus dorsal et soulagée par la position «  à 4 pattes  » ou décubitus latéral.

À l’examen, boiterie droite avec déviation du tronc vers la gauche en position assise et debout. Impossibilité de se pencher en avant. Reste de l’examen sans particularités.

Examens complémentaires
Bilan biologique
CRP 30 mg/L
PCT 0,03 µg/L
Leucocytes 10 570 10p3/mm3
PNN 5180/mm3
VS 62mm
Hémocultures prélevées

PCR Covid
Négative

Radiographies du rachis
Normales

IRM du rachis injecté
Discret hyposignal T1 à droite au niveau de S1, et hypersignal T2 STIR avec réhaussement après injection de gadolinium.

Images en faveur d’une spondylodiscite L5-S1 avec atteinte du mur antérieur.

PRISE EN CHARGE
Avis pris auprès des chirurgiens pédiatriques du CHU : antibiothérapie par GENTAMICINE 6mg/kg/jour IV + CEFAZOLINE 450mg toutes les 8h IV.

Repos au lit, antalgie par PARACETAMOL + NALBUPHINE si besoin avec confection d’un corset si hyperalgique. Hospitalisation pour poursuite de la prise en charge.

ÉVOLUTION DANS LE SERVICE DE PEDIATRIE
Sur le plan infectieux : apyrétique durant l’hospitalisation.
Avis pris auprès du rhumatopédiatre du CHU concernant la durée d’antibiothérapie : GENTAMICINE 6mg/kg/j pendant 5 jours + CÉFAZOLINE 450mgx3/jour jusqu’à normalisation du bilan biologique ou pendant 10 jours.

Relais per os suivant le germe identifié par les hémocultures, en l’absence de germe, relai per os par AUGMENTIN dose-poids 3 fois par jour pendant 6 semaines à 3 mois.

ƒ• Sur le plan orthopédique 
Immobilisation au lit pendant 7 jours et confection d’un corset devant le très jeune âge ne permettant pas un repos strict au lit pendant 6 semaines. Pas de sport, pas de marche pendant 6 semaines (même avec le corset), poussette pour les déplacements.

Surveillance de l’évolution des douleurs qui ont totalement disparues dès la première semaine d’hospitalisation, et de la mobilité du rachis qui progressivement a retrouvé un peu de souplesse.

Sortie d’hospitalisation si bilan biologique normalisé et maintien de l’apyrexie, consultation de contrôle à J+10 de la sortie d’hospitalisation en chirurgie pédiatrique avec bilan sanguin de contrôle et à la fin du traitement antibiotique à J+45 avec des radiographies de contrôle et un nouveau bilan biologique.

•ƒ Bilan biologique de contrôle
Le 29/01 montrait la persistance d’un léger syndrome inflammatoire (CRP 9mg/L leucocytes 9830/mm3 dont 3932/mm3 de polynucléaires neutrophiles, VS=40mm).
-Š Maintien de l’antibiothérapie IV.
Š- Nouveau contrôle le 31/01 : disparition du syndrome inflammatoire, VS=33mm, hémocultures prélevées le 24/01 revenues stériles.
Š- Relais antibiothérapie par os par Augmentin le 31/01.

Surveillance du transit durant l’hospitalisation, introduction de traitement laxatif devant constipation liée à l’immobilisation.

Sortie de service de pédiatrie le 01/02/2022.

Rendez-vous de contrôle en chirurgie pédiatrique au CHU le 10/02  avec bilan biologique  : pas de syndrome inflammatoire au bilan biologique, enfant qui va bien, pas de récidive des douleurs, bon respect du repos et port du corset, rachis qui retrouve sa souplesse de manière progressive. Prochain contrôle à 6 semaines d’antibiotiques avec de nouveaux clichés radiographiques.

•ƒ RDV de suivi en chirurgie orthopédique du 08/03
Absence de douleur, rachis souple, pas de gibbosité, examen neurologique sans particularités. Corset thoraco-lombaire porté la journée mais pas la nuit, depuis la sortie d’hospitalisation.

•ƒ Bilan biologique de contrôle
GB : 8600/mm3  ; Hb : 12.6 g/dl ; plaquettes : 410000/mm3  ; VS : 9 mm. CRP : 1.3  mg/l.

•ƒ Radiographie de contrôle
Petit pincement discal entre L5-S1.

•ƒ Au total
Évolution satisfaisante de la spondylodiscite L5-S1 sous antibiothérapie.
L’enfant est autorisée à reprendre la marche, mais pas les activités sportives qui sont dispensées encore 6 semaines.
Nouveau contrôle radio-clinique dans 3 mois.

CONCLUSION
Spondylodiscite L5-S1, traitée par CEFAZOLINE IV du 24/01 au 31/01 + GENTAMICINE IV du 24/01 au 29/01.
Relai per os par Augmentin dose-poids 3 fois par jours pendant 6 semaines.
Corset lombaire bivalvé réalisé pour immobilisation, préservation du rachis et antalgie.
Consultation de contrôle en chirurgie orthopédique pédiatrique du CHU le 10 février et le 08 mars satisfaisantes.

Bibliographie
1. Saleh ES, Vasileff CC, Omari AM, Khalil JG. The Diagnosis and Management of Pediatric Spine Infections.  Cureus. 2021;13(7):e16748. Published 2021 Jul 30. doi:10.7759/ cureus.16748
2. Principi N, Esposito S. Infectious Discitis and Spondylodiscitis in Children. Int J Mol Sci. 2016;17(4):539. Published 2016 Apr 9. doi:10.3390/ijms17040539

Chloé PACTEAU

Article paru dans la revue “Association des Jeunes en Médecine Physique et de Réadaptation” / AJMERAMA N°03

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1657028683000