Grandes questions des internes sur l’internat de pédiatrie en particulier et l’internat en général

Publié le 07 May 2022 à 13:39
#Urgences
#Pédiatre

La maquette du DES de pédiatrie

D’un point de vue purement pratique, l’internat (DES) de pédiatrie se déroule sur 4 ans (8 semestres) :
- Cinq semestres dans des services agréés pour le diplôme d’études spécialisées de pédiatrie, dont quatre au moins doivent être accomplis dans des services hospitalo-universitaires (CHU) ou conventionnés. Ces semestres doivent être effectués dans au moins deux services ou départements différents.
- 3 stages sont obligatoires : un stage en pédiatrie générale, un en néonatologie et un stage dans une unité spécialisée dans les urgences (service de réanimation pédiatrique ou service de pédiatrie d’urgence ou prise de vingtsix gardes formatrices dans des unités de réanimation pédiatrique).
- 1 semestre dans un service agréé pour les diplômes d’études spécialisées de pédiatrie, de génétique, de gynécologie-obstétrique et gynécologie médicale ou de santé publique et médecine sociale ;
- 2 semestres dans des services agréés pour d’autres diplômes d’études spécialisées que le diplôme d’études spécialisées de pédiatrie ou pour des diplômes d’études spécialisées complémentaires.

Internat et maternité
Le congé maternité
« L’Interne bénéficie d’un congé de maternité, d’adoption ou de paternité d’une durée égale à celle prévue par la législation de la sécurité sociale. Est garanti, pendant ce congé, le maintien de la rémunération. »

Les durées de congés sont identiques avec la possibilité de moduler des semaines entre le congé pré et post natal :

En cas d’adoption le congé est uniquement post natal. Pour les plus courageux, il faut cependant savoir que la durée minimale de congé maternité est de 2 semaines en pré natal et 6 semaines en post natal.

Votre salaire vous est versé pour 80 % par la sécurité sociale, 20 % par l’employeur. L’indemnité journalière maternité est calculée sur la moyenne des salaires soumis à cotisations (gardes comprises) des trois mois qui précèdent le début de votre congé prénatal (simulateur : ameli.fr ).

Pour valider votre stage, vous devez avoir moins de 61 jours d’absence (samedi et dimanche compris et pas un jour de plus car les bureaux des internes recomptent). Deux cas de figure se présentent pour les surnombres si vous choisissez votre stage en étant enceinte :

1 - Vous pouvez valider : vous prenez un surnombre validant à votre rang de classement sur les stages acceptant les surnombres (la liste est affichée le jour des choix par l’ARS). Si vous avez moins de 61 jours d’absence vous validerez.

2 - Vous ne pensez pas valider : Vous prenez un surnombre non validant. C’est-à-dire que vous pouvez prendre n’importe quel stage acceptant les surnombres même si vous ne l’auriez pas eu à votre rang de classement.

Le surnombre validant existe : si vous devez vous arrêter, vos co-internes n’auront pas de travail supplémentaire car vous êtes en plus, et vous êtes tout de même validées !

Par ailleurs, pour les stages non en surnombres, les validations se font dans les conditions de présence habituelles. Vous pouvez également, si vous en avez les moyens, prendre pendant (ou après votre grossesse !) une disponibilité, mais faites bien attention à ce que celle-ci ne vous fasse pas perdre vos indemnités de congé maternité (cf. ci-dessous).

Attention pour les bourses de masters 2 ou autres disponibilités pour lesquels vous n’êtes pas salariées : vos indemnités sont calculées sur la moyenne de vos revenus des trois derniers mois et seront donc amputées d’une partie si vous étiez en Master 2 dans les trois mois précédant votre congé maternité.

Par ailleurs, pour acquérir des droits aux indemnités, il faut être inscrite en tant qu’assurée sociale depuis au moins dix mois à la date présumée de l’accouchement.

L’Interne enceinte est dispensée de faire des gardes de nuit à partir du début du 3ème mois de grossesse, mais peut en faire si elle le souhaite.

Le congé paternité

La durée du congé paternité est de 11 jours consécutifs donc y compris les samedis, dimanches et jours fériés. Le père peut, s’il le souhaite, prendre un congé paternité d’une durée inférieure à 11 jours. Le congé paternité n’est pas fractionnable. Le congé paternité s’ajoute aux 3 jours d’absence autorisée accordés par l’employeur pour une naissance. Le congé paternité peut être pris immédiatement après ces 3 jours, ou séparément, mais il doit débuter dans les 4 mois qui suivent la naissance de l’enfant. Le père doit en informer par courrier l’employeur (avec visa du chef de service) un mois avant le début de son congé paternité.

Ce qu’il faut faire quand vous apprenez votre grossesse :
> Informer l'APHP et la DRASS.
Informer l’APHP et la DRASS de votre changement de situation, ce qui implique l’envoi des pièces justificatives : déclaration de grossesse.
> Prendre un surnombre validant ou non validant selon le cas.
> Informer le service du personnel médical de l'hôpital où vous travaillez.
Notamment pour avoir le droit de ne pas prendre de gardes à partir du 3ème mois de grossesse.
> Informer la sécurité sociale.
C’est elle qui va payer les indemnités du congé maternité.
>A la naissance de l'enfant, informer le service du personnel médical de l'hôpital dont vous dépendez.
Vous bénéficierez du supplément familial qui figurera sur votre bulletin de salaire : mais un seul bénéficiaire (père ou mère) et nécessité de produire une attestation de l’employeur du conjoint mentionnant la non perception du SFT. Pour un enfant : 2,29 euros ; deux enfants : 72,73 euros ; 3 enfants : 180,74 euros.

 Les années médailles
Il s’agit d’un financement d’un an proposé par l’APHP à un interne en fin d’internat qui cherche à réaliser un projet. 20 médailles sont offertes dont 9 en médecine (sur condition de dossier et rédaction d’un mémoire).
- Dans chaque catégorie, il y en a une en Or et les autres en Argent.
- Les lauréats de la médaille bénéficient d’un contrat d’un an dans un service de l’APHP de leur choix (avec l’accord du chef de service) ; ils sont placés en surnombre pour faire de la recherche.

La Thèse d’exercice
Vous pouvez soutenir votre Thèse dès la validation du 3ème semestre de formation et, au plus tard, trois années après la validation du 3ème cycle des études médicales.

L’inscription universitaire en Thèse d’Exercice est obligatoire en plus de l’inscription normale en DES pour soutenir sa Thèse. Elle est prise dans l’université dans laquelle vous vous inscrivez habituellement. En revanche, si vous soutenez dans une faculté différente (vous soutenez dans la fac de votre président du Jury, et non de votre directeur de thèse), toutes les démarches doivent être effectuées dans votre Faculté d’origine.

Le Jury doit être présidé par un PU-PH (Professeur des Universités - Praticien Hospitalier), et composé d’au moins 4 membres dont 3 enseignants titulaires des disciplines médicales (PU ou MCU PH). Le Directeur de thèse ne peut être président du jury.

Attention, les demandes d date/salle sont nombreuses à certaines périodes (Octobre, Avril et Juin), alors prenez-y vous tôt pour réserver la salle.

La séance est fixée par vous en fonction des disponibilités de votre Jury, en fonction du calendrier des sessions au niveau de la Faculté (certaines fac n’autorise pas les thèses tout le temps, renseignez-vous !) et de la disponibilité de la salle de thèse.

Pour la date : pareil, il faut que tous les membres du jury soient disponibles un jour possible pour la faculté de soutenance : faites rapidement un Doodle !

L’année recherche
L’année recherche est un financement d’un an qui est donné par l’ARS à un nombre d’internes fixé par décret. Historiquement 10 % des internes pouvaient bénéficier de l’année recherche mais petit à petit ce nombre a diminué pour atteindre environ 3 % actuellement.

Attention, depuis la réforme de juillet 2010, l’attribution ne se fait plus sur la seule condition du rang de classement à l’internat.

 Ce financement marche aussi pour les thèses de science !

Angèle Boët et informations du sihp

Article paru dans la revue “Association des Juniors en Pédiatrie” / AJP n°6

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1651923551000