Ville d’Ermont, Val-d'Oise, Île-de-France.

public - 2 - Professions administratives

Créé le 1405240600 à 1405240600 PAR Mme. hanicotte violaine

Ville d’Ermont, Val-d'Oise, Île-de-France.

Bienvenue sur le réseau social professionnel reseauprosante.fr de la ville d’Ermont, Val-d'Oise, Île-de-France.

 

Mairie - 100 rue Louis Savoie

95120 Ermont

Tél. 01 30 72 38 38

 

Rejoindre le réseau social professionnel reseauprosante.fr de la ville d’Ermont, Val-d'Oise, Île-de-France.

 

C'est au néolithique que se fixent les premières populations en Vallée de Montmorency et particulièrement à Ermont. Progressivement des sites de défense et des villages gaulois se développent jusqu'à la conquête romaine qui, avec l'extension de son réseau routier, favorise l'essor économique d'Ermont.

A partir du Moyen Age, le village prend de l'importance en se groupant autour de l'église. Sa population est principalement paysanne et vit surtout du revenu de ses vignes.

Au 19ème siècle, l'implantation du chemin de fer contribue au développement urbain de notre cité.

Au début du 20ème siècle, la croissance démographique consécutive à l'industrialisation s'accompagne du développement des constructions pavillonnaires. Ces dernières s'établissent autour du nœud ferroviaire des quatre gares situées sur notre territoire.

A la fin de la 2ème Guerre Mondiale, la population est de 9 325 habitants. Aujourd'hui, la commune en compte plus de 28 404. Elle se présente avec un patrimoine pavillonnaire de 66 %, une zone d'habitats collectifs adaptés à une population diversifiée (37 % de logements sociaux), de nombreux espaces verts et de détente, des voies de circulation élargies et des services urbains adaptés. Paroisse devenue commune en 1789, Ermont s'est transformé de village de vignerons et de maraîchers en cité de cheminots puis en commune résidentielle. De nombreux maires ont accompagnés cette évolution. Depuis la Libération, six maires se sont succédés : Louis Dessard (1945-1947), Louis Savoie (1947-1949), Octave Obré (1949-1959), Robert Bichet (1959-1971), Jacques Berthod (1971-1996) et Hugues Portelli (depuis 1996).

Maison de santé pluriprofessionnelle a pour but d’améliorer l’offre de soins de premier recours (médecine générale, notamment) et la qualité de ces soins, là où la désertification médicale menace. Ce lieu regroupe donc des professionnels de santé libéraux assurant des consultations, autour d’un projet de santé construit par l’équipe médicale et prenant en compte les besoins de la population. Ces acteurs médicaux exercent la médecine de façon coordonnée, ce qui facilite la prise en charge du patient. Mais leur mission ne s’arrête pas là puisqu’ils pourront également participer à des actions de prévention et d’éducation pour la santé.

 

À qui s’adresse cette maison de santé ?

Tout comme pour les cabinets libéraux, la maison de santé pluriprofessionnelle est à destination de tous.

 

Quels professionnels pour la maison de santé ?

Trois médecins généralistes et un chirurgien-dentiste exerceront dans cette première maison de santé. Des permanences de médecins spécialistes (néphrologie, dermatologie, gériatrie), d’une sage-femme, et de professionnels paramédicaux, podologue-pédicure, kinésithérapeute (lors des pics de bronchiolite), relevant tous du secteur 1*, seront aussi peu à peu mises en place. De même, un partenariat s’est construit avec deux infirmières libérales et la pharmacie du quartier des Chênes.

Les patients venant à la maison de santé seront accueillis par un secrétariat médical dont les deux postes d’agents administratifs sont mis gracieusement à disposition par la mairie d’Ermont.

 

Des domaines extrêmement variés sont traités :

l'entretien des bâtiments (mairies, écoles...), des voiries, de l'éclairage et des feux tricolores, des espaces verts ;

l'assainissement communal ;

la propreté de la commune ;

la maintenance des aires de jeux ;

l'utilisation et les permissions de voirie ;

la sécurité incendie des établissements recevant du public (E.R.P.) ;

l'installation et le montage des fêtes et manifestations.

Un service d'astreinte technique permet d'intervenir à la demande de l'administration pour faire cesser un danger susceptible de mettre en péril des biens ou des personnes dont la collectivité a la responsabilité.

 

Par ailleurs, les Services Techniques se mettent à votre disposition dans trois autres domaines :

la collecte et le traitement des déchets ménagers en collaboration avec le Syndicat Emeraude ;

le nettoyage et la prévention des graffitis pour tous les bâtiments d'habitat collectif et les commerces et les pavillons dès lors qu'une convention a été passée entre le propriétaire du logement et la ville.

Si vous constatez des graffiti sur les murs de votre propriété, vous pouvez téléphoner au 01 30 72 38 90. Un rendez-vous est fixé dans les 48h pour évaluer les travaux à effectuer. S'il suffit d'un simple nettoyage, les frais sont gratuits, en revanche, en cas de peinture acrylique extérieure à apposer, une participation forfaitaire vous sera demandée.

Un accueil téléphonique concernant les problèmes d’éclairage public (rue dépourvue d’éclairage, lampadaire à réparer, feux tricolores…) a été mis en place : 01 30 72 31 90, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h30.



Parce que l’accès aux soins doit être le même pour tous et pour que les citoyens bénéficient toujours d’une offre de santé diversifiée et de qualité, plusieurs communes dont Ermont se sont engagées, en partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS), dans un Contrat local de santé en janvier dernier.

Afin de mieux connaître les besoins des habitants et l’offre de soins, un diagnostic santé a été mené en 2011.

Si l’offre médicale est aujourd’hui convenable sur le territoire de la commune, dans les années à venir, un nombre important de médecins, notamment généralistes, partiront à la retraite et leur remplacement sera difficile. En agissant aujourd’hui avec la mise en place du Contrat local de santé, M. le Maire souhaite anticiper la prévisible désertification des médecins.

 

Trois axes prioritaires :

Ce projet de territoire s’est fixé 3 objectifs principaux de santé :

la promotion d’une offre de soins de proximité innovante et accessible à tous ;

le développement de l’offre de prévention et de soins à destination des personnes et groupes vulnérables ;

le renforcement des mesures d’accompagnement des personnes en perte d’autonomie sur des situations complexes repérées par les communes.

Ce sont sur ces bases de travail que ce Contrat local de santé a été signé en janvier 2012 pour être mis immédiatement en œuvre.

 

Des mesures concrètes pour 2013 :

Le Contrat local de santé a pour objectif d’accroitre l’offre de soins à Ermont par le regroupement en centre-ville d’Ermont de trois structures existantes de prise en charge de la santé mentale et des addictions et surtout par la création de plusieurs maisons/pôles de santé destinés notamment à accueillir de nouveaux médecins généralistes et plus globalement à améliorer la qualité des soins sur le territoire. L’ouverture de la première maison de santé est prévue pour novembre 2013 au cœur du quartier des Chênes.

Le deuxième grand volet du contrat local de santé concerne le renforcement des actions de la prévention, en particulier auprès des jeunes (prévention des addictions et du mal-être). Pour cela, un groupe de travail réunissant collèges, lycées, infirmières scolaires, parents d’élèves et services municipaux et acteurs locaux du champ sanitaire et social comme le centre Imagine, le CMPP, le Service social départemental (SSD) et des associations de quartier a été mis en place en avril 2012. La création d’un annuaire professionnel local sur la santé des jeunes et l’organisation d’un forum santé en 2013 constituent les premières décisions de ce groupe.

 

 

Site internet de la ville d’Ermont, Val-d'Oise, Île-de-France.

 

Lien vers les offres d’emploi reseauprosante.fr de la ville d’Ermont, Val-d'Oise, Île-de-France.