WATOG 2015 : Deuxième assemblée générale de la WATOG (World Association of Trainees in Obstetrics and Gynaecology)

Publié le 16 May 2022 à 23:46
#Chirurgien
#Europe
#International
#Gynécologue-obstétricien


 Lors du congrès de la FIGO à Vancouver (Canada) Du 5 au 9 octobre 2015

Membre actif de l’AGOF (Association des GynécologuesObstétriciens en Formation), j’ai eu le plaisir et l’honneur de participer à l’assemblée générale de la jeune association WATOG, l’association mondiale des internes en gynécologie-obstétrique. Associée au congrès de la FIGO (Fédération Internationale des Gynécologues Obstétriciens), la WATOG s’est réunie cette année à Vancouver au Canada.

L’idée d’une association mondiale est née en 2008, sous une impulsion française portée par le Dr Olivier Ami, ancien président de l’AGOF. Elle a vu le jour en 2012, lors du dernier congrès de la FIGO à Rome, où 57 internes représentant 73 pays ont voté sa constitution et ont élu les membres exécutifs des six continents. Les membres de la FIGO ont supporté le projet depuis le début et de plus en plus de sociétés séniores nationales soutiennent et reconnaissent l’association.

L’ambition de la WATOG est de rassembler un représentant par pays et d’aider chacun à créer – ou dynamiser – son association nationale afin d’améliorer la qualité de la formation des internes dans les 10 années suivant le début de la spécialisation. Cette rencontre permet aussi d’enrichir les expériences et de faciliter les contacts et les échanges à travers les frontières. Telle une pyramide (même si le représentant égyptien n’était pas des nôtres !), la WATOG se divise en six groupes de travail (Afrique, Amérique du Nord, Amérique Latine, Asie, Europe et Océanie) dont chacun rassemble les pays qui le concernent.

Le second objectif est de profiter de chaque assemblée générale, tous les trois ans, pour organiser un congrès rattaché à celui de la FIGO avec des présentations et des ateliers destinés aux internes. Ainsi, les internes pourraient bénéficier de l’échange des différentes pratiques et partager leurs expériences, tout en profitant d’outils de pointe mis à disposition lors de workshops.

Ainsi, en 2015, 34 internes représentant 79 pays étaient présents à Vancouver. Une expérience très riche pour les internes venus des quatre coins de la planète ! Invités grâce aux dons de nos partenaires, nous étions logés en centre-ville, encerclés par des gratte-ciels en verre, avec à la fois la vue sur l’océan Pacifique et les paysages montagneux. C’est le regard vers le ciel que nous nous rendions chaque jour au Convention Center pour nos réunions et le congrès de la FIGO.

Après un bref état des lieux, nous avons eu le plaisir d’écouter la présentation de certaines nouvelles associations nationales créées depuis 2012 grâce à l’impulsion de la WATOG. Ainsi, nous avons appris la création de 12 nouvelles associations « junior » (Mexique, Tunisie, Zambie, Zimbabwe, Népal, Salvador, Bolivie, Nigéria, Egypte Russie, Burkina Faso et Japon). Chaque pays ayant ses spécificités et ses besoins, les internes ont présenté les objectifs de leur association.

Nous avons eu l’occasion de découvrir des nouvelles techniques, fruits de longs travaux, telles que la modélisation du bassin maternel et du mobile fœtal suite à des accouchements sous IRM, l’échographie de pointe, la technique de césarienne extra-péritonéale. L’équipe informatique qui travaille avec le bureau de la WATOG nous a aussi présenté un projet de nouvelles applications mobiles destinées aux gynécologues telles que Partogram - version électronique du partogramme que nous utilisons tous, Wealthee - dossier médical partagé en ligne, et Babyprogress qui permet après modélisation du bassin maternel et de la tête fœtale de tester les possibilités d’un accouchement par voie basse.

Nous avons élu le nouveau bureau, ainsi que les membres exécutifs de chaque continent, en essayant de mélanger les plus « vieux » internes et membres fondateurs, avec de jeunes internes en début de cursus. Ainsi, le nouveau bureau est composé d’un président français, d’un vice-Président mexicain, d’une secrétaire générale hongroise et d’une trésorière tunisienne. Les membres exécutifs seront représentés par la Belgique et la France pour l’Europe (associée à l’ENTOG, European Network of Trainees in Obstetrics and Gynaecology), le Panama et la Colombie pour l’Amérique Latine, le Canada et les Etats-Unis pour l’Amérique du Nord, le Burkina Faso et le Soudan pour l’Afrique, l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour l’Océanie ainsi que le Koweït et le Japon pour l’Asie.

Durant nos réunions, nous avons fixé de nouveaux objectifs pour les trois ans à venir. Chaque région a pour mission de trouver et encourager un représentant par pays, et de l’aider à créer son association à l’aide d’un petit tutoriel. Les représentants de chaque pays seront invités à la prochaine assemblée générale, en espérant que le nombre de participants doublera d’ici à 2018, à Rio de Janeiro au Brésil !

Pour se faire, il est primordial de trouver des partenaires qui soutiennent notre projet afin de financer les voyages de chaque participant. Ces partenaires sont aussi essentiels pour l’organisation de workshops lors de notre prochain congrès afin de faire de la WATOG non seulement une plate-forme de contacts, mais aussi un moyen de formation pratique.

La WAOTG dispose :
d’un site internet www.watog.org, d’une page Facebook, ainsi que d’un compte Twitter qui permettent aux internes d’échanger leurs expériences et de discuter de leurs projets. Une courte étude est également disponible en ligne pour identifier les grandes problématiques que rencontrent les associations d’internes dans chaque pays. Nous encourageons donc les jeunes gynécologues-obstétriciens à utiliser ces moyens de communication pour suivre le développement de la WATOG et étendre son réseau.

Un site internet www.watog-campus.org a également vu le jour récemment et permettra à tous les internes de gynécologie-obstétrique de partager des sujets de discussions, photos et vidéos grâce à des onglets en ligne (obstétrique, chirurgie, gynécologie médicale, échographie, infertilité). Chaque module sera géré par un modérateur spécialisé dans cette branche pour assurer la qualité de l’information, et les articles seront traduits par les membres actifs de la WATOG.

Ces réunions, couplées au congrès de la FIGO, ont été une belle opportunité pour les internes de participer à un événement d’une telle envergure. Des spécialistes reconnus du monde entier ont présenté leurs travaux sur tous les sujets de notre spécialité. Une dizaine de salles était active en permanence, de 8h à 17h durant ces 5 jours. Des ateliers complémentaires étaient organisés en petit comité. Allant des dernières techniques de pointe à la médecine de terrain dans les pays émergents, ce congrès nous a montré un bel échantillon mondial de la gynécologie-obstétrique en 2015. Une expérience riche et hors du commun pour les jeunes spécialistes que nous sommes !

Bien entendu, nous avons profité de Vancouver, cette ville à la géographie exceptionnelle, pour randonner dans la montagne à 30 minutes du centre-ville. Une expérience dont certains se souviendront longtemps ! L’autre temps fort a été la soirée organisée par la FIGO sur le thème « food festival », faisant probablement écho au festival international du film qui se tenait en même temps à Vancouver. Les internes ont dynamité le twister géant sous le regard amusé des délégués seniors !

Vancouver à pied ou à vélo, dans les rues ou dans le grand Stanley Park, de jour ou de nuit, dedans ou dehors, en anglais ou en espagnol, sous le soleil ou sous la pluie, nous a laissé des souvenirs inoubliables qui nous rendent impatients de se retrouver au Brésil en 2018 ! 

Magalie BARBIER I
Interne en 2e semestre
CHU Marseille, France
Vice Présidente d’AMIGO
Membre actif AGOF
Executive Board de la WATOG
Dr Charlotte BOYON
Chef de clinique
Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille, France
Ancienne trésorière de l’AGOF
Ancien executive member de l’ENTOG
Article paru dans la revue “Association des Gynécologues Obstétriciens en Formation” / AGOF n°11

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652737589000