Une belle expédition associative

Publié le 27 May 2022 à 08:21
#Europe
#Psychiatre de l'enfant et de l'adolescent


Regards Croisés

Lyon, été 2018 : un drôle de binôme amical psychiatreinterniste se rencontre à l’hôpital général, l’une sur son stage de psychiatrie de liaison, l’autre en stage de médecine interne. Elles réalisent qu’elles passent leur temps à échanger autour de la clinique, et puis après quelques bières, à se dire que peut-être finalement, elles ne font pas un métier si différent… un goût assumé pour chercher ce qui échappe, pour rencontrer toujours de l’autre et du nouveau, et pour un certain empirisme pratique (et pour n’avoir pas toujours de réponses… !). 

Elles décident donc de concrétiser leur désir d’échanger par un projet un peu fou, celui de monter une journée de formation à destination des internes… Leurs professeurs les encouragent, les copains répondent, les associations aussi : le projet prend.

Et cette drôle de journée s'est donc tenue le mardi 18 décembre 2018 de 9h à 18h, à l’hôpital Edouard Herriot où une trentaine de personnes se sont réunies pour l'occasion.

Elle s’est articulée autour de trois thématiques : encéphalopathies, iatrogénie et troubles fonctionnels.

Dans chaque session sont intervenus un orateur psychiatre et un orateur interniste (voire neurologue), et des internes ont également présentés des cas cliniques.

D’où le nom : Regards croisés… 

Et ce fut un succès  !

Pauline ESPI

On embarque pour Tours !

Le petit Paris, les châteaux de la Loire, le jardin de la France, bienvenue en Centre Val de Loire !
La région Centre bénéficie d’un patrimoine naturel et culturel insoupçonné.

C’est évidemment la région des rois de France mais aussi le lieu de vie aussi d’innombrables figures historiques : François Rabelais, Léonard de Vinci, Balzac, George Sand, Gérard Depardieu y ont passé une partie de leur vie. La psychiatrie n’est pas en reste et on citera Moreau de Tours, Henri Ey, Jean Oury, et Gilbert Lelord.

Quant à ses paysages, on y trouve des villes et villages pittoresques, des châteaux somptueux (Chambord, Chenonceau, Cheverny), des cathédrales monumentales (Chartres, Bourges, Tours, Orléans) et des millions d’hectares de parcs naturels. Les touristes ne s’y trompent pas le Centre-val-de-Loire vaut le voyage.

Bien vivre dans la ville de Rabelais
Tours, la ville du CHU, a la réputation d’une ville épicurienne. Ville étudiante et trépidante, Tours foisonnent d’événements culturels, si bien qu’il est difficile d’en faire le tour : expos, concerts, festival en tout genre, spectacles, compétitions sportives, cinéma d’auteur et j’en passe.

Pour les amoureux de gastronomie, on y trouve ce qu’il faut de tables pour bien manger. En période estivale les guinguettes fleurissent et les terrasses se remplissent. A l’apéritif on peut apprécier les spécialités locales, les rillons et le Sainte Maur autours d’une bonne bouteille de vin de la région. Définitivement, Tours est une ville où il fait bon vivre. 

Tours est réputé pour son équipe de Volleyball, le Tours Volley Ball, plusieurs fois championne de France et d’Europe. D’autres équipes de la région s’illustrent au niveau national, le Tango Basket de Bourge, l’équipe féminine d’escrime d’Orléans ou la Berrichonne à Châteauroux. Ceux qui veulent se dépenser après le travail pourront retrouver tout type d’activités sportives : individuelles, collectives, nautiques, aériennes... 

La formation 
La formation psychiatrique à Tours est variée, intégrative et transthéorique. Depuis plusieurs années les coordinateurs du DES ont eu à cœur de proposer un enseignement théorique obligatoire de qualité, sans compter qu’un choix quasi exhaustif de formations complémentaires, DU et psychothérapies, est accessible dans la région ou dans les régions adjacentes.

La diversité des terrains de stages est très intéressante. Outre ce que l’on peut trouver comme stage partout en France, la région propose des opportunités intéressantes de stages en cliniques institutionnelles, en centre pénitentiaire/maison centrale, en UHSA, en centre ressource autisme, service d’addictologie de niveau 2 et autres. Il est alors possible de se construire une expérience très riche dans cette subdivision.

L’association locale
L’ATIPIC (Association Tourangelle des Internes en Psychiatrie et leurs Illustres Collègues) fédère une quarantaine d’internes. Elle représente les internes dans les instances locales et prépare les choix de stage. Elle organise régulièrement des afterworks, des cinépsy, des dîner ainsi que des réunions d’accueil des nouveaux internes. Il s’agit de créer des moments d’échanges entre ses membres mais aussi avec les seniors de la région, jeunes et moins jeunes. Tout ça dans la plus grande convivialité.

Venez-nous voir !

Article paru dans la revue “Association Française Fédérative des Etudiants en Psychiatrie ” / AFFEP n°24

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1653632474000