Retour sur... l’ELEKC !!!

Publié le 10 May 2022 à 23:27
#International
#Kinésithérapeute

 

Le Congrès de l’ELEKC eut lieu du 27 au 30 octobre 2016 à Limoges. Pendant 6 mois, la tribu elekctrique s’est efforcée, par toute la force de ses petites pattes, de vous organiser le meilleur événement possible. Ainsi, après des centaines d’heures de travail acharné, il est désormais jeudi 27 octobre, Limoges, son équipe et ses logeurs sont ­n prêts à vous recevoir !
Des 4 coins de la France vous êtes venus, et le premier lieu de rendez-vous a permis des retrouvailles à la hauteur de nos attentes !!!
Mais ce n’était que l’apéritif d’un buffet bien plus goûteux...
Vendredi 28 octobre, 8h30. L’opération commence enfin, le débarquement sur les plages de la Faculté de Médecine de Limoges !
Toute l’orga et ses bénévoles étaient prêts à vous accueillir : distribution des badges (magnifiques d’ailleurs), recueil de vos bagages, et distribution de tartines et d’énergie pour la journée qui s’annonce !

Avant de débuter, petit mot de présentation, distribution des Welcome Packs, et vidéo récapitulative du processus de création de l’ELEKC, histoire de vous faire monter en tension… avant d’ouvrir les hostilités !
Au programme : Colloque puis formation toute la journée sur des thèmes tels que l’historique des mouvements étudiants, mener un projet à bien, gérer ses relations partenariales et bien d’autres encore !
Et puisque un soldat ne se bat jamais le ventre vide, l’ELEKC s’est plié en quatre pour vous proposer la meilleure gastronomie possible ! Et oui, une pizza à midi, avouez, ça fait plaisir…;)
Et puisque l’ELEKC est béni des dieux, Limoges vous a même offert son plus beau soleil pour l’occasion ! Tout le monde a ainsi pu se détendre dans l’herbe et la chaleur de l’ambiance limougeaude pour un repas bien mérité !

Le repos du guerrier ainsi achevé, c’est reparti ! Suite et ­n des formations, puis pour clôturer cette journée en beauté, Knowledge Coffee permettant l’intervention de différents partenaires !
Fin de la journée, et nouvelle surprise pour vous, accompagnée par l’odeur du barbecue : Aligot saucisse ! Un plat typiquement aveyronnais, que nous sommes absolument ravis de vous avoir proposé, et qui en a ravi plus d’un, pour sûr chef !
On termine son assiette, et tous dans les bus direction l’hôtel !!!
Arrivée dans vos cocons d’amour, répartition des chambres et prise des marques, mais à peine le temps de se changer que nous voilà repartis pour la visite de la ville… Et quel périlleux exercice que celui-ci avec vous bande de fous ! (Merci Bezak, sa nature et ses vaches folles... :p)

Mon porte-voix a essayé de vous retransmettre le plus fidèlement les secrets de Limoges… mais la culture donne soif, et la visite s’est achevée sur une arrivée triomphante, digne des plus grands ­films d’action, au Leprechaun, bar Irlandais de Limoges, où les voix et les chants des kinés de la FNEK planent encore !

Samedi 29 octobre 2016 :

8h30, top départ de la deuxième journée de l’ELEKC, un café, une tartine au Nutella amoureusement préparée par nos bénévoles et ça repart !
Pour un événement placé sous le signe des formations, vous avez été gâtés !
Partenariat, comment prendre la parole en public, projets PCJS ou encore la kinésithérapie à l’international, tout y était !
Entre deux formations, un petit colloque pour se mettre en appétit, puis vient la pause de midi et là… KEBAB ! BIM !!! (C’est le congrès de la boufe lalala). Avec toujours un temps splendide et une chaleur peu commune pour Limoges, qu’on se le dise !
L’après-midi se poursuit : formations, puis Assemblée Générale pour clôturer la journée.

19h30 : Retour à l’hôtel, et préparation pour une soirée de Gala... qui allait dépasser de loin toutes nos espérances les plus folles.
La FNEK n’a jamais été aussi belle que ce soir, vous étiez tous magnifiques !
Arrivée 21h au Dandy’s club de Limoges, et ouverture de la soirée de Gala : Petits fours et cocktails au menu, le tout orchestré et servi par un cortège de bénévoles aussi chics qu’adroits de leurs mains ! La tension montait dans les rangs de l’orga... mais la surprise approchait à grands pas.

Minuit : Au zénith de la nuit, les lumières s’éteignent. Vous tous réunis au centre de la salle, au coude à coude, vos cœurs battant d’excitation (mais pas aussi fort que les nôtres au bord de la rupture) ... Les lumières s’éteignent... et là, stupeur, plus un bruit dans la salle…

« Alors mes petits kinés ? Je vous avais manqué ?? »… oui, DJ Fou était là, pour vous faire passer la soirée de votre vie.

Votre réaction, vos chants et votre joie ont été le plus beau des cadeaux que vous puissiez nous offrir. L’orga ne trouve même pas les mots pour décrire ce que vous nous avez offert ce soir-là.
La soirée qui s’en suivit restera, à coup sûr, dans les annales de la FNEK… et dans nos mémoires.

Ding dong… il est dimanche matin, et il reste encore un bout de chemin à parcourir avant la ­n. Les mines sont tirées, mais déterminées, et certains chantent pendant le petit déjeuner pour encourager le reste des troupes !
Ultime Knowledge Coffee du week-end, puis on embarque pour la seconde partie de l’assemblée générale, clôturant les débats endiablés de la veille !

Et voilà, il est 13h, l’orga vous livre son mot de ­n, non sans quelque émotion, et il est temps de clôturer ce somptueux XVème congrès de la FNEK… et pour tout ceci, merci.

Merci à mon bureau, pour tout ce que vous avez fait :
- Fanch (François Thibaud) le Président, qui nous a liés pour créer cet événement, et qui a su assumer les responsabilités qui incombent à un Président digne de ce nom.
- Léo Madelpech, Vp Logistique grâce à qui vous avez pu bénéficier d’un lit douillet et d’une salle digne de vous recevoir, qui de plus a abattu un travail titanesque de comm’ pour vous faire saliver, vous donner envie de venir, et vous elekctrifier d’espoirs !
- Esthel Giroire, Secrétaire de l’extrême, toujours aux petits soins pour s’assurer de la bonne marche des inscriptions, bravant vents et marées dans le tri de vos dossiers, et Vp petites mains qui a géré le planning des bénévoles pour une orga réglée comme une horloge.
- Antoine Rinaldi, VP Partenaires, dont le travail exceptionnel l’a conduit aux portes du Bureau National de la FNEK, et sans qui rien de tout ce que nous avons prévu n’aurait pu voir le jour.
- Charlotte Rigal, trésorière, qui comme un petit lutin a géré les comptes de l’ELEKC avec attention et parcimonie, et dont c’était le premier événement FNEK. Chapeau bas madame.
- Alexis Viala, VP Laguiole et VP Petites Mains (bis). Son sens de la Bricole et ta débrouille nous ont sorti de bien des embûches tout au long du parcours, et grâce à qui vous avez pu déguster un authentique Aligot Aveyronnais (oui c’est lui le cuistot au béret !)

Merci aux bénévoles, sans vous l’événement n’était qu’un colosse aux pieds d’argile, mais vous avez fait de lui un géant indétrônable. Votre motivation et votre bonne humeur constante nous ont permis de balayer tous les obstacles ! AKIKIKIKIKIKIKIKIKIKI !!!!!!!!!!

Merci à l’ensemble de nos partenaires de nous avoir soutenus dans cette aventure.

Merci au Professeur Jean-Yves Salle, directeur de l’ILFOMER d’avoir déposé sa confiance entre nos mains et nous ayant énormément aidé dans notre quête d’un lieu de formation.

Merci au Bureau National pour sa détermination, son courage à porter toujours plus loin les valeurs de ce réseau. Vous luttez chaque jour pour que nos voix ne restent pas sans échos, pour nos droits et notre avenir. Merci de nous avoir soutenus tout au long du projet ELEKC.

Spéciale dédicace à Axel Jéronimo, VP Formations, qui s’est démené comme un fou pour vous proposer des contenus de qualité, et pour l’organisation de votre lieu de formation, et ce malgré les difficultés surprises !
Mais également à Cécile Aubry, notre suivie qui nous a soutenue tout au long de ce long et fastidieux chemin, et sans qui cet événement n’aurait certainement pas été celui qu’on a connu.

Enfin, merci à vous. Merci au réseau de la FNEK, vous êtes le cœur de ce mouvement, qui devient plus beau et plus fort de jour en jour, et sans qui rien de tout ça ne pourrait voir le jour. Vous nous avez épatés par votre tenue exemplaire, autant sur les lieux de formations, qu’aux bars, où absolument tous les patrons m’ont vanté combien vous étiez le meilleur public qu’un établissement puisse recevoir, ou encore à l’hôtel où aucun débordement majeur n’a été à déplorer. Nous avons essayé de vous offrir le meilleur événement que nous puissions imaginer, car avant tout, nous sommes fiers de le faire pour vous.

Voilà, c’est maintenant terminé, et comme dirait l’autre… vous avez connu l’ELEKC. L’émotion est encore présente, et vous serez à jamais nos Pikachus.
Merci… l’ELEKC c’est fini.

Mais comme dirait Gandalf :

« Je ne vous dirais pas de ne pas pleurer car toutes les larmes ne sont pas un mal. ».

1,2,3…ELEKC !!!!!!!!!!!!!!!!

Jean-Baptiste Acquaviva

Article paru dans la revue “Le Journal des Étudiants Kinés” / BDK n°43

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652218029000