Le CHU de La Réunion est le premier département ultramarin à lancer la greffe cardiaque.

Publié le 09 Apr 2024 à 15:49
#chirurgien

 

Vendredi 29 mars 2024, Le CHU de La Réunion a annoncé le lancement de la transplantation cardiaque.

Le projet de transplantation cardiaque est en cours depuis plusieurs années. Grâce à la collaboration avec son centre partenaire de la Pitié Salpêtrière, le CHU a obtenu l'autorisation d'exercer cette activité en janvier 2021 de la part de l'ARS La Réunion, avec un soutien important de l'Agence de la Biomédecine.

5 vies sauvées grâce aux dons des Réunionnais

A ce jour, 5 transplantations cardiaques ont eu lieu. 5 vies ont donc été sauvées.

Ces transplantations cardiaques sont rendues possibles grâce à la participation généreuse des réunionnais. On constate un nombre élevé de donneurs sur l’île.

Jusqu’à aujourd’hui, la majorité des patients réunionnais qui nécessitaient cette opération, décidaient de ne pas le faire car ils devaient s’éloigner de leur famille pendant une durée prolongée. En effet, ces patients craignaient de traverser cette lourde épreuve sans le soutien de leurs proches.

"Nous sommes fiers d’avoir pu faire quelque chose d’aussi exceptionnel sur un aussi petit territoire", exprime le chef du service chirurgie thoracique et cardio-vasculaire Professeur Éric Braunberger.

Les maladies cardio-vasculaires : l’une des premières causes de mortalité à La Réunion

Les maladies cardio-vasculaires représentent la principale cause de décès sur l'île, en raison d'un taux de diabète, d'obésité et d'insuffisance rénale nettement supérieur à celui observé en métropole.

Le projet de greffe cardiaque

Ce projet de greffe cardiaque, initié en 2010 par le Dr Jean-François Delambre, chirurgien cardiaque, a pris quinze ans pour se concrétiser en 2023. Pendant cette période, le centre hospitalier départemental est devenu un CHU en 2012 et s'est doté des effectifs nécessaires. Depuis 2017, le CHU est passé de 4 à 17 cardiologues.

Soutien de la Pitié Salpêtrière

L'année dernière, les équipes médicales et paramédicales se sont rendues à Paris pour suivre une formation dans le service du Pr Pascal Leprince, à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière (AP-HP). Ce partenariat reste opérationnel grâce à des visioconférences utilisées pour discuter de l'éligibilité et du suivi des patients sélectionnés.

Une première transplantation cardiaque a ensuite eu lieu mais la date précise n’est pas communiquée pour respecter l’anonymat du donneur.

Un transfert en métropole encore nécessaire pour 10 % de patients.

Bien que la greffe cardiaque soit désormais disponible à La Réunion, environ 10 % des patients éligibles devront encore être transférés en métropole en raison de leurs profils immunitaires. En moyenne, une douzaine de patients par an pourraient bénéficier d'une greffe cardiaque sur l'île.

Le vendredi 29 mars, le Directeur de l’ARS de La Réunion, Gérard Cotellon, a salué les prouesses de cette avancée exceptionnelle.

Publié le 1712670573000