La formation des jeunes chirurgiens et son évaluation via EPICARD

Publié le 1684929146000

Pr Jean-Louis DE BRUX

Les bases de données Epicard, Epithor et Epicong peuvent avoir une place centrale dans le suivi et l’appréciation de la formation des jeunes chirurgiens. En effet, d’ores et déjà présents dans Epicard – et bientôt dans Epithor et Epicong - des onglets dédiés aux chirurgiens en formation sont à votre disposition pour tracer vos gestes opératoires.

Très simples et rapides d’utilisation, des items, tous sous le même modèle (geste « observé, réalisé partiellement ou réalisé complètement »), vous permettent de tracer votre activité au bloc. Ils sont suffisamment détaillés pour vous donner au bout de quelques semestres une bonne idée de votre progression : par exemple, pour les pontages coronariens, vous pourrez voir combien de prélèvements saphènes, thoraciques internes, d’anastomoses proximales et distales vous avez observé, réalisé partiellement ou réalisé complètement au cours de chaque semestre. Un récapitulatif semestriel (« logbook ») est en cours de finalisation et sera éditable : il détaille chaque geste, et un pie-chart regroupe les grandes catégories : voies d’abord, mise en place et retrait de la CEC, pontages, chirurgie valvulaire, chirurgie aortique, autres chirurgies et complications. Les gestes structurels sont pris en compte. D’un autre côté, une application dédiée accessible uniquement aux maîtres de stage (déjà en ligne) leur permettra de valider vos stages au vu de votre log-book. Cette validation on-line servira à la fois pour le Collège et pour la Faculté.

Enfin, l’étude des courbes de formation (évolution des « observé, réalisé partiellement et réalisé complètement ») sur un ensemble d’internes au sein d’un même service permettra d’avoir une idée de la qualité de formation aux gestes chirurgicaux dans ce service : un trop fort pourcentage de « observé » au long de l’internat sera un signe que, peut-être, il y a un déficit de formation, et le Collège pourra contacter ce service pour le leur signaler. La formation des jeunes chirurgiens est aujourd’hui cruciale pour l’avenir de notre profession ; il est indispensable qu’elle puisse être évaluée de la manière la plus complète et la plus objective possible. Les bases de données existantes sont un outil unique permettant de l’évaluer. Passé au stade « senior », le jeune chirurgien continuera d’utiliser la même base de données pour inclure ses propres patients, faire son EPP, son DPC, son Accréditation et construire son dossier de certification et re-certification.

Article paru dans la revue « Revue du jeune chirurgien thoracique, cardiaque et vasculaire » / AJCTCV N°1

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1684929146000