L’information psychiatrique fait lien

Publié le 1689080416000

 

« Lire c’est emprunter ; en tirer profit, c’est rembourser sa dette » Georg Christoph Lichtenberg

Je considère que votre revue n’a cessé de progresser, dans la rigueur comme dans la diversité. Multiplication des rubriques, entre l’actualité et les réflexions de fond, examen critique des approches nouvelles, compte rendu et description des expériences et de la vie des équipes soignantes, psychopathologie, questions posées aux internes, environnement socio-culturel de la psychiatrie etc. Nous publions des articles de toute la francophonie et, comme nous en avions pris l’engagement auprès de l’OMS, nous sommes la principale revue d’expression de pays et de régions qui ne disposent pas toujours de supports scientifiques d’expression partageable avec l’ensemble de la communauté scientifique, notamment le Maghreb ou l’Afrique subsaharienne francophone.

Durant l’épidémie de Covid 19, l’activité inventive et la réactivité des équipes de soins aura été remarquable ; elle a entraîné la mise à disposition de pratiques en ligne, dont nous avons largement fait état, avec le concours de l’éditeur. Nous avons aussi créé des rubriques plus souples : courrier des lecteurs, témoignages, etc. Nous ouvrons encore une nouvelle rubrique, « politique des soins », coordonnée par le secrétaire du SPH et une rubrique « Confrontations », où sont représentées les sciences humaines.

Ce travail est possible du fait de l’engagement fort des comités de rédaction et de lecture. Tous les articles, anonymisés, sont relus par trois reviewers compétents, selon les critères internationaux de fonctionnement des revues scientifiques.

L’Information Psychiatrique fait lien. Elle fonctionne largement en réseaux : réseau d’amitiés, d’engagements professionnels, de pratiques, de sujets de prédilection ou de recherche. Mais aussi lien entre les générations. Depuis 1945, date de sa création avec les soubassements théoriques et les expériences qui devaient se retrouver dans la psychiatrie de secteur, tous les bouleversements, les créations et les évolutions des pratiques, les souhaits et les critiques, les livres blancs ont été exposés dans la revue, dont je rappelle que le Syndicat des Psychiatres des Hôpitaux est le propriétaire.

Quelques mots sur la revue « papier » : elle impose à la lecture des préoccupations d’actualité et peut provoquer une curiosité nouvelle chez le lecteur, même si les « payper view » ont connu un développement considérable. Cela empêche de « rester dans son coin », dont on sait qu’il n’est pas de vie facile actuellement !

Aussi, tout syndiqué ne peut qu’être abonné ! Un tarif privilégié lui est proposé. Car votre revue est aussi une arme syndicale, le travail vivant, contre la désinformation et les concepts-valises.
On se syndique, on s’abonne !

Thierry Trémine, Rédacteur en chef

Article paru dans la revue « Le Syndicat des Psychiatres des Hôpitaux » / SPH N°23

 

 

 

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1689080416000