L’icono du jour : Le cadre de Cotrel

Publié le 20 Feb 2023 à 12:18
#chirurgien
#Médecin du sport
#Médecin physique et de réadaptation
#Médecin Polyvalent

 

Espace appareillage du Centre de Médecine Physique et de Réadaptation de l’Enfance de Nancy, site de Flavgny.

Le cadre de Cotrel est utilisé pour confectionner des corsets plâtrés EDF (Extension-Dérotation-Flexion) dans le traitement des scolioses sévères.

HISTOIRE

Yves Cotrel {1925-2019} est un chirurgien français spécialisé en orthopédie. En 1983, il invente le cadre de Cotrel présenté ici. En 1999, il crée la Fondation Cotrel pour la recherche en pathologie rachidienne.

INDICATIONS DU CORSET PLÂTRÉ

  • Pour les scolioses sévères de plus de 30° à 40° avant un relai par corset, dont les mesures sont généralement réalisées entre deux plâtres (2 x 6 semaines).
  •  Si évolution sous corset. 
  • Pour les scolioses d’indication chirurgicale, en attendant la date opératoire, des séries de plâtres peuvent ainsi être réalisées.

MODALITÉ

Le plâtre se réalise durant une hospitalisation de courte durée, dans ce cadre de Cotrel.
Des bandes de tissus sont tendues selon les courbures à corriger, pour créer des appuis selon la radiographie et la clinique (gibbosité ou gîte). Le plâtre est confectionné autour du patient, positionné bien droit grâce aux bandes de tissus et tracté par le pôle céphalique en allongement. Des ouvertures sont réalisées pour la cage thoracique et l’estomac, ainsi qu’à l’opposé d’un appui pour correction.

SUIVI

Le plâtre est laissé en place 1 mois à 6 semaines en général selon les équipes, souvent changé après ce délai pour un second plâtre. Le port d’un plâtre justifi e un contrôle radiologique et une éducation thérapeutique (toilette, scolarisation, alimentation, ...).

RÉÉDUCATION ASSOCIÉE

Un programme de kinésithérapie avec pour objectif la lutte contre la diminution de mobilité et le repos musculaire sous corset plâtré.

OBJECTIF

L’objectif du plâtre sera de contrôler l’angle de Cobb radiologique voire de le diminuer (effet "coup de frein").

COMPLICATIONS

Cutanées
Si points d’appuis (escarre, …).

Pince aorto-mésentérique
Angle devenu trop aigu entre l’artère mésentérique et l’aorte, enserrant la 3e portion du duodénum. Symptomatologie non spécifique comprenant des vomissements post-prandiaux précoces, une satiété très précoce, des douleurs abdominales.

Neurologique
Méralgie paresthésique par compression du nerf cutané latéral de la cuisse au niveau des épines iliaques antéro-supérieures.

Patient de 17 ans peu avancé dans sa maturation osseuse (Risser  3), appareillé par corset simple depuis 3 ans.