Informations Syndicales : Merci !

Publié le 1652477534000


De la création du SYNGOF à son envol dans les années 2000 et à la place qu’il occupe actuellement dans le paysage professionnel, retour sur 30 années qui ont été déterminantes pour notre représentation syndicale


N.PRUGNY*

Notre secrétaire Nadine Prugny part à la retraite après 30 années au service de notre syndicat où elle a largement contribué à son développement et à sa visibilité. Nous l’en remercions chaleureusement. Elle nous fait revivre ici les dates clés qui ont jalonné la vie du syndicat jusqu’à la place incontournable qu’il occupe aujourd’hui dans le paysage professionnel. Bertrand de Rochambeau, Président du SYNGOF.

Je suis arrivée au syndicat en 1989 à la demande du Docteur Raymond BELAICHE, à l’époque trésorier, pour l’aider à gérer la revue du syndicat, dont le premier numéro était sorti en mai 1988 et qu’il ne souhaitait pas sous-traiter à une agence. Je me suis occupée des n° 2 et 3 puis à partir de 1990, en plus de la revue, j’ai aidé le Docteur BELAICHE à gérer la trésorerie du syndicat.

L’envol du SYNGOF
Le syndicat s’appelait à l’époque le SNGOF. Seule la revue s’est toujours appelé SYNGOF. Le nom SYNGOF a été déposé à la Société des Auteurs et des Gens de Lettres en 1997 avec l’arrivée du premier site internet. Retenu pour le syndicat, la revue et le site, ce seul nom SYNGOF a permis au syndicat de se développer et de mieux se faire connaître.
La revue a été le principal support pour communiquer entre 1989 et 2000, avec beaucoup de succès d’ailleurs puisque le syndicat est passé de 700 à plus de 2500 adhérents dans ces années là. En 2003, le syndicat comptait ainsi 2686 adhérents. La revue avait entre 48 et 64 pages avec quelques numéros à 80 pages.
En 1998, nous avons organisé une fête pour les 10 ans des Cahiers SYNGOF à l’Hôtel Lutetia, que nous avons renouvelée en 2010, au Méditel, pour ses 20 ans !

La première vague internet
Quand Internet est arrivé en France, nous avons pensé avec le Dr BELAICHE qu’il serait intéressant pour le syndicat de créer un site, juste pour dire : "le SYNGOF existe, il est moderne, il est sur internet !".Le premier site SYNGOF a été créé en 1997 (la version actuelle est la 6ème), c’était un gros challenge car personne ne savait trop à quoi cela allait servir. En 1998, la revue expliquait aux adhérents comment fonctionnait internet et les encourageait à se connecter.
La version 2008 comportait un Espace grand Public qui fonctionnait très bien. Mais nécessitant un administrateur gynécologue pour des mises à jour régulières cet espace n’a pas été reconduit dans les versions suivantes.
A partir de 1997, le SYNGOF s’est doté également d’une agence de communication.

La profession se structure
En 2005, le SYNGOF et le CNGOF ont créé l’association GYNERISQ pour développer la gestion des risques et défendre l’intégrité professionnelle des gynécologues obstétriciens.
Le premier site de l’Association a été mis en ligne en 2007 avec une partie sécurisée pour les adhérents à compter de février 2008. Il a été suivi d’un nouveau site internet modernisé en 2013.
En 2005, le SYNGOF a également créé l’Association GYNELOG et repris la main sur le logiciel GYNELOG qui jusque là était développé par une société extérieure au syndicat. A l’heure actuelle, le logiciel s’appelle MedyCS et il est toujours géré par l’Association GYNELOG. Le 1er site de l’Association GYNELOG a été mis en ligne en 2007. La version actuelle date de 2013.
En 2011, a été créé le Syndicat Avenir Hospitalier, la partie "PH" dynamique du SYNGOF.

Une belle aventure syndicale et humaine
Mes trente années au service du SYNGOF m’ont donné l’opportunité de riches rencontres. Quand je suis entrée au syndicat, le Président était le Pr MONROZIES, le Secrétaire Général le Dr MISLER et le trésorier le Dr BELAICHE. Dans les années 90, il y avait 60 administrateurs.
Le Pr GIRAUD a pris la présidence du syndicat de 1996 à 2004, ce fut ensuite le Dr COUSIN de 2004 à 2008, le Dr ROZAN de 2008 à 2012, le Dr MARTY de 2012 à 2015 et actuellement le Dr de ROCHAMBEAU. Je les remercie tous pour leur confiance durant ces longues années. Je remercie aussi les "femmes du SYNGOF" : les Drs GUERIN, HOMASSON, LE PORS et PAGANELLI pour leur amitié et leur soutien en toutes circonstances (elles comprendront).
Et merci à tous les administrateurs avec lesquels j’ai travaillé au fil du temps, sans heurts et en confiance. Je souhaite au SYNGOF de vivre encore de très longues années et de belles victoires !

Article paru dans la revue “Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France” / SYNGOF n°116

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652477534000