Information syndicales : Polémique mirena

Publié le 11 May 2022 à 20:44
#Gynécologue-obstétricien

L’ANSM ne remet pas en cause le bénéfice-risque du Mirena.

E. PAGANELLI

Des femmes, utilisatrices du Mirena ont créé un groupe Facebook et un forum. Elles témoignent d’événements indésirables imputés au stérilet Mirena.
Elles se plaignent aussi d’un manque d’explication au moment de leur choix de cette contraception hormonale. Elles reprochent aux gynécologues de ne pas leur parler d’effets secondaires. Dans Causette de juin 2017 on lit : “mon gynéco m’a vanté cela comme le dernier truc à la mode”...Elles nous reprochent un déni médical. Les centres régionaux de pharmacovigilance incitent les patientes à signaler leurs effets secondaires. Si certains effets indésirables ne sont pas notifiés dans la notice, le laboratoire travaillera à améliorer la fiche d’information avec les autorités.

Comment améliorer l’information à nos patientes ?
Il faudrait envisager d’écrire une fiche d’information avant la pose d’un stérilet au cuivre et avant la pose d’un stérilet hormonal.
Certaines poses de stérilet sont compliquées (perforations, malaises, douleurs). Il paraît important de toujours voir la patiente avant la pose de son stérilet ou d’un changement de stérilet et peut-être de lui faire signer une fiche d’information validée par nos sociétés savantes.
Il faudrait modifier le chapitre stérilet du site “Choisir sa contraception” qui porte les logos “Santé publique France” et ministère de la Santé.
Il est écrit que “la pose en elle-même est très rapide” il n’y a aucune mention des effets secondaires et des difficultés de pose de stérilet. On y lit : “le DIU au cuivre peut être posé à n’importe quelle période du cycle !”
Pour le DIU hormonal il est recommandé que la pose ait lieu dans la semaine qui suit les règles. Comment faire pour changer un Mirena avec aménorrhée ? Peut-on dire aux patientes nullipares qu’il est toujours facile de poser un stérilet au cuivre même avant les règles ?
On y lit “l’insertion d’un stérilet ne fait pas mal” et on ne propose pas un contrôle du stérilet après sa pose mais “une visite de contrôle par an au minimum”.
Alors que l’ANSM conseille de vérifier en 2017 le Mirena un mois après leur pose. Gynécologues, médecins généralistes et sages-femmes nous devons “protocoler” les poses de stérilets : consultations avant la pose, information. Pose de stérilet après signature de la fiche d’information. Rendez-vous de contrôle des stérilets donné lors de la pose et surveillance annuelle des stérilets sans oublier “écoute des femmes et bienveillance”.

Courrier reçu du CHRU de Tours par le Dr PAGANELLI le 31 mai 2017

Article paru dans la revue “Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France” / SYNGOF n°109

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652294664000