Culture WEIEP

Publié le 04 May 2022 à 08:34
#Psychomotricien

 

Quand le printemps arrive… Nous pensons souvent aux partiels, aux MSP, à la mise en page de son mémoire… Mais… L’approche du printemps marque également un grand événement dans la vie d’un étudiant en psychomotricité. Le Week-end (ou weekend si on applique la réforme de la langue française !) Inter-Ecoles de Psychomotricité… Plus communément appelé le WEIEP !!!

Une tradition annuelle pour certains, un événement flou pour d’autres. Une chose est sûre, ce WEIEP ne laisse personne indifférent !

Mais en fin de compte, qu’estce que le WEIEP ?… Un savant mélange de découverte, de lien, d’échange, de festivité… Agrémenté d’une ambiance si chaude que le printemps flirte avec les douces nuits d’été.

C’est un grand moment où tous les étudiants en psychomotricité de France (mais aussi de Suisse depuis peu) ont la possibilité de se rencontrer, de partager et de passer un long weekend ensemble !

Cependant, les places pour cette belle aventure ne sont pas illimitées… Devient alors une lutte féroce pour décrocher ce précieux sésame… Son billet pour le WEIEP ! Dans certains Instituts de Formation en Psychomotricité, le hasard est le seul décideur de qui partira… Dans d’autres, on privilégie les personnes qui n’y sont jamais allées. Des légendes prétendent même que certains IFP organisent des combats de balles à picots pour aider à départager les chanceux.

Dans tous les cas, le WEIEP est une expérience unique qui marquera à jamais votre vie étudiante. Si nous avions un seul conseil à vous donner ? Goutez-y… Mais attention vous pouvez y devenir accro.

Dans l’absolu, comment se déroule un WEIEP ? On va essayer de vous faire un bref résumé de l’expérience que nous en avons (bientôt 9 WEIEP à nous deux, ça marque…).

Avant de vous parler du weekend en lui-même… un petit zoom sur l’avant WEIEP : ces semaines qui le précèdent, où tous les étudiants de ton IFP bossent ensemble pour préparer leur présentation qu’ils diffuseront durant le WEIEP… Pour préparer le magnifique TOTEM qu’ils mettront en jeu… L’excitation est déjà là…

Puis il y a l’expédition jusqu’à la ville d’accueil, ce long périple… Je ne sais pas pourquoi, mais ces trajets-là nous ont beaucoup marqués ! Que ce soit en train, en bus, en voiture ou à dos de physioballe, l’adrénaline et l’impatience prennent le pas sur la fatigue. C’est la préchauffe… La tension et l’excitation montent…

Souvent, tu finis à l’arrache ta présentation, tu essaies de te souvenir de ta chorée, tu cherches des chansons pour mobiliser les foules… Et puis tu arrives au WEIEP… Parfois tu arrives la veille (et là tu es gentiment accueilli par les étudiants locaux).

Samedi matin 8h30… Bizarrement, tu es surmotivé… Même si tu as fait 9h de bus… Contrairement aux matins de cours, l’ambiance est déjà très présente.

Les étudiants sont aux couleurs de leur IFP, les chansons fusent, les mains rougissent… Le samedi matin se déroule les conférences sur le thème choisi pour le weekend.

Viennent ensuite les présentations des IFP… Instant saisissable où les étudiants sont fiers de leurs couleurs mais aussi et surtout, fier de faire partie de cette grande famille qu’est la psychomotricité !

En général, les échanges de pratique se déroulent le samedi aprèsmidi. Moments riches d’intenses émotions… Très intenses. C’est l’occasion de partager ce que nous apprenons dans nos IFP respectifs.

Après une longue journée mais qui passe à la vitesse de la lumière (distorsion temporelle !), vient la soirée du WEIEP ! Soirée mythique… Déguisements, chorées, échanges plus intime… Bref, ça tisse des liens !!!!

Lendemain de soirée… Réveillé à l’aube… Tu viens assister à l’Assemblée Générale de l’ANEP ! Malgré ta gueule de bois, tes restes de rouge à lèvre dans le cou, et ton entorse de la cheville de la veille, tu es assidu. À l’écoute, tu échanges avec le bureau national sur les problématiques actuelles et les projets pour l’avenir de la psychomotricité et de la vie étudiante.

La fin est proche… Le dimanche après-midi se résume souvent par des jeux, une visite de la ville… Mais aussi des adieux… Difficile de quitter cette grande famille avec qui, en très peu de temps, tu as noué des liens très forts…

Bref, tu l’auras compris, au vu du succès auprès des étudiants et de l’engouement suscité, ce weekend printanier devient l’attraction phare de l’année « psychomot’ ». La reprise du combat pour la revalorisation de la profession et l’actualité de 2015 poussent la jeunesse psychomotricienne à toujours plus d’esprit d’équipe et de cohésion. Le WEIEP est donc une merveilleuse occasion de se rassembler et d’avancer ensemble !

C’est ce savoureux cocktail rempli de moments festifs et sérieux, de rencontres et de bonne humeur qui font du WEIEP, l’événement à ne pas rater !

À tous les sceptiques et les convaincus, récit de deux diplômés qui prolongent le plaisir en terre Hyéroise les 26, 27, 28 mars prochains.

Allez, on t’y attend.

Cyril et Mathieu

Article paru dans la revue Bulles de psychomot’ /ANEP n°5

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1651646074000