Conseils aux gynécologues pour éviter une plainte pour abus sexuel ou comment réagir face à une plainte pour abus sexuel ?

Publié le 12 May 2022 à 16:36
#Gynécologue-obstétricien

Refusez d’être ami avec vos patientes sur les réseaux sociaux...

G. F. BLUM

Pour éviter une plainte pour abus sexuel
• Accueillir poliment toute patiente  
• Parler à vos patientes avec déférence et avec des mots choisis dans le langage médical ;
• Garder ses distances avec toute patiente ;
• Si vous avez vous-même des problèmes dans votre couple, n’en faites pas état à vos patientes ;
• Avoir une tenue correcte en blouse (fermée de préférence) ou en pyjama de travail pour consulter  
• Avoir un cabinet de consultation avec un décor sobre ;
• Ne jamais examiner la première fois une mineure venant pour une contraception ;
• Si on voit une patiente mineure, ou une personne simple d’esprit, la voir de préférence avec un témoin (mère, secrétaire)
• Si vous êtes en présence d’une patiente que vous sentez fragile psychologiquement, tracer le dans votre dossier et au besoin prévenez le Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins pour l’orienter vers un autre confrère en lui remettant son dossier médical ;
• Ne jamais regarder une patiente quand elle se déshabille, ni quand elle se rhabille ;
• Evitez de mettre une patiente complètement nue d’emblée sur la table d’examen ;
• Bien lui expliquer ce que l’on va lui faire comme examen et si elle refuse ne pas la forcer ;
• Si vous sentez la patiente gênée par l’examen, ne pas la regarder dans les yeux lors du TV (fermer les yeux ou regarder ailleurs)
• Faites votre examen sans faire mal en plaçant votre spéculum et faites un TV le plus doux et le plus bref possible
• Si la patiente vous dit qu’elle n’a pas pu se faire épiler avant la visite, lui dire que ce n’est pas votre problème, et que cela ne changera rien pour l’examen ni pour le diagnostic médical
• Si une patiente vous fait des avances, soyez très ferme et renvoyez-la en signalant ce fait au Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins (CDOM), en lui indiquant qu’un autre gynécologue devra dorénavant la suivre ; proposez[1]lui de lui remettre son dossier médical
• N’acceptez jamais et ne proposez jamais d’aller boire un verre avec une patiente après une consultation
• Si une patiente vous offrait un cadeau ou une lettre qui vous paraîtrait tendancieux, refusez-les et signalez-le au CDOM, puis refusez de revoir la patiente en lui proposant de voir un confrère et en lui remettant son dossier médical
• Refusez d’être ami avec vos patientes sur les réseaux sociaux;
• Si vous êtes amené à examiner une de vos ex, soyez très clair dès le départ, et si vous sentez la situation anormale, refusez de la voir et conseillez-lui un confrère en lui remettant son dossier médical. Signalez-le au CDOM.
• Si vous rencontrez une patiente en dehors du cabinet (dîner, soirée...) gardez vos distances et adoptez une conduite irréprochable en paroles et en actes

Comment réagir face à une plainte pour abus sexuel
• Prévenir immédiatement votre assurance
• Demandez un écrit de votre convocation aux services de police ou de gendarmerie si vous êtes convoqué pour une audition :
- Soit vous êtes convoqué en tant que témoin assisté : allez-y seul,
- Soit vous êtes convoqué en tant que prévenu : alors demandez immédiatement un avocat à votre assurance pour qu’il vous assiste (risque de garde à vue et/ou d’emprisonnement).
• Demandez aussi un soutien psychologique à votre assurance

* Maître de Conférences associé des Universités. Spécialiste en gynécologie-obstétrique. Expert près la Cour d’Appel de COLMAR

Article paru dans la revue “Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France” / SYNGOF n°113

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652366203000