Bien choisir son auxiliaire de vie : notre guide 2024

Publié le 1705049949000

Bien choisir son auxiliaire de vie : notre guide 2024

 

Au service des personnes en perte d’autonomie, l’auxiliaire de vie est gage de bien-être et de confort. Pour favoriser un maintien à domicile dans des conditions optimales, il est cependant primordial de savoir le choisir avec soin. Ce petit guide vous permettra de gagner du temps et de mieux cibler vos attentes.

Faites le point sur vos besoins

 

Bien choisir un auxiliaire de vie, c’est avant tout faire le point sur ses besoins concrets.

La fréquence des interventions

 

Vos besoins doivent être tout d’abord évalués en termes d’heures. Avez-vous besoin d’une aide quotidienne ou d’une personne qui interviendrait une à deux fois par semaine ? Plus vous passerez de temps avec votre intervenant et plus vous aurez besoin d’une personne capable de s’adapter à votre personnalité et à vos habitudes.

Vos exigences

 

Dans un second temps, vous pourrez également réfléchir à votre niveau d’exigence. Tous les auxiliaires de vie n’assurent pas forcément les mêmes tâches. Certains s’occupent strictement des tâches ménagères, des repas et d’autres ont pour vocation d’être un véritable accompagnant, une présence rassurante et aidante. Pour faire appel à la bonne personne, il est nécessaire de bien connaître vos attentes.

Faites le point sur l’expérience des auxiliaires de vie

 

Un auxiliaire de vie est avant tout un professionnel formé aux services à la personne. Nul ne peut s’improviser dans cette tâche et réussir ces missions sans avoir, au préalable, suivi une formation particulière. Pour s’assurer de faire appel à la bonne personne, il est important de faire le point sur le parcours et l’expérience des potentiels candidats au poste. Cette attention vous permettra de savoir si l’auxiliaire de vie est doté des bons gestes et de la bonne technique pour prendre soin de vous et vous assurer de bonnes conditions d’existence.

Une personne sérieuse, ponctuelle et capable de s’adapter aux besoins particuliers de chaque personne sera à privilégier. Bien qu’un tel professionnel n’est pas destiné à effectuer des soins médicaux, une bonne connaissance des publics concernés mais également des pathologies est évidemment nécessaire pour un service optimal.

La question des personnalités et des caractères

 

Un bon auxiliaire de vie pour l’un ne sera pas forcément adapté à un autre, et inversement ! Si la technique et l’expérience comptent, la personnalité de l’accompagnant est également importante !

En effet, une personne en perte d’autonomie est une personne vulnérable ou qui se sent vulnérable. Ouvrir les portes de sa maison et partager son intimité avec un inconnu n’est pas toujours une chose facile, quel que soit son âge. Pour que ces étapes se passent pour le mieux, il est nécessaire de nouer une relation de confiance.

Un auxiliaire de vie compétent se doit d’être calme, empathique. Sa présence ne doit pas devenir source de stress ou de contrariété. La compatibilité entre la personne dépendante et le professionnel doit être avérée pour pouvoir être envisagée sur le long terme. Pour éviter d’engager la mauvaise personne ou du moins, une personne moins adaptée, il est capital d’accorder de l’importance à la compatibilité des personnalités.

 

Pour faire appel au meilleur auxiliaire de vie, faites le point sur vos besoins les plus concrets et accordez votre attention aux références des potentiels candidats. Le reste relèvera des rapports humains et de l’entente qui naitra, ou non, entre deux inconnus.

Publié le 1705049949000