Actualités associatives : focus sur Dijon

Publié le 1653497306000


L’internat en Bourgogne !

Le CHU se situe à Dijon, chef-lieu de la Bourgogne. C’est « The place to be » !

Il y fait bon vivre !

> Une ville facile d’accès
La ville se trouve à seulement 1h35 de Paris et 1h45 de Lyon en TGV avec une fréquence d’une vingtaine d’allers-retours par jour, mais aussi toute proche des grandes villes de l’Est grâce à la LGV (1h05 et 2h00 de Mulhouse et Strasbourg
Pour les routiers, Dijon est également au croisement de l’A6, l’A31, l’A39 et l’A36, un des principaux nœuds autoroutiers français.

> Une ville culturelle, avec une double reconnaissance UNESCO
Elle est le berceau des secrets des Ducs de Bourgogne.
Amis gastronomes, vous découvrirezl’art de vivre à la bourguignonne : le pain d’épices, le boeuf bourguignon, la fondue bourguignonne, les escargots, la moutarde, les bons vins, les crémants, les kirs, la crème de cassis… La liste est longue ! Les internes bourguignons sont adeptes des apéros.
Pour les amateurs de vin, la Bourgogne offre un terroir viticole riche.
L'inscription des Climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2015 dans la catégorie « paysages culturels », a fait entrer le secteur sauvegardé de Dijon au Patrimoine de l'humanité. Rien de tel que d’arpenter la route des grands crus les week-ends de repos.

> Une ville à taille humaine
Les « ressortissants » parisiens, lyonnais ou marseillais s’entendent pour dire que Dijon est une « Ville à taille humaine » ! Tout peut se faire à pied ou via les transports en commun :
bus (avec lignes pleine Lune pour les soirées endiablées), navette gratuite dans le centre historique, vélos en libre-service, 2 lignes de Tramway (dont une qui relie le CHU à la gare).

On n’y est pas moins bien formé qu’ailleurs !

> Formation théorique (avant réforme)
La formation est très vaste, Dijon s’intégrant dans l’inter-région Grand- Est (Strasbourg, Besançon, Nancy). Les séminaires proposés au cours du DES sont variés, abordant plusieurs courants et pratiques de la psychiatrie. Parmi les séminaires obligatoires, on retrouve par exemple des cours de sémiologie, de thérapeutique, de pédopsychiatrie, de médecine légale, de connaissances générales voire de neurologie.
Au niveau des DU, l’offre est peu étendue sur Dijon… mais la proximité de Lyon et de Paris facilite l’inscription à plusieurs DU et DIU ! Le coordonnateur favorise la mobilité des internes et leur propre curiosité dans le choix de leurs DU et séminaires !
Les deux DESC intéressants pour la psychiatrie sont l’addictologie et la pédopsychiatrie, proposés à Dijon.
Il existe également un DESC de médecine légale, qui est plus facilement accessible pour les internes en psychiatrie à Dijon.

> La formation clinique
L’internat de psychiatrie en Bourgogne est très varié : les différents terrains de stage enseignent des prises en charge et des pratiques variées.
L’un des principaux avantages de Dijon est la possibilité d’un stage en milieu carcéral et une passerelle facile en médecine légale. L’orientation du CHU en psychiatrie adulte est plutôt neurobiologique (il y a aussi de la recherche sur Dijon !) mais plusieurs CHS de périphéries sont également orientés vers les courants analytiques, institutionnels,... Parmi les périphéries on retrouve Auxerre et Sens dans l’Yonne, La Charité-sur-Loire et Nevers dans la Nièvre, Sevrey et Mâcon dans la Saône-et-Loire, Semur-en-Auxois dans la Côte d’Or comme Dijon.

Et la vie d’interne ?

> Entre internes
Chaque promotion est constituée d’environ 16 internes.
Une grande cohésion existe entre tous les internes de psychiatrie bourguignons. Il est facile de connaître sa promo pendant les séminaires obligatoires en 1ère et 2e année, ainsi que les promos supérieures au cours des stages.
Une association locale, l’Association Bourguignonne des Internes de Psychiatrie (ABIP) est (enfin !) actuellement en cours de création afin de favoriser le lien entre les différentes promos et les différentes périphéries !

> Les avantages d’être interne en Bourgogne
Avouons-le, c’est beaucoup moins anxiogène d’être interne en Bourgogne à chaque changement de stage ! Effectivement, tous les terrains de stage (sauf le CHU où peu de places sont disponibles), l’établissement hospitalier vous assure un logement gratuit en internat. En plus du côté économique et pratique, l’internat favorise les liens entre les internes d’un même CHS. Dans les hôpitaux généraux, les internes de psychiatrie côtoieront également les internes des autres spécialités. Même si l’éloignement géographique des différentes périphéries ne favorise pas l’organisation d’événements réunissant l’ensemble des internes, il existe une dynamique propre à chaque terrain de stage.

Le 15 juin 2017 - SOIRÉE JEUNES CPNLF

Le congrès du CPNLF a eu lieu du 14 au 16 juin dans notre belle ville de DIJON, capitale de la Bourgogne !
Le 2e soir du congrès, les internes de psychiatrie bourguignons vous avaient invité à La « Soirée Jeunes du CPNLF ». Cela a été l'occasion de tous se retrouver lors d'une soirée fédératrice et convivale !
Nous avons eu le plaisir de discuter avec plusieurs internes, assistants et jeunes psychiatres, issus de plusieurs villes. Vous étiez d'ailleurs plus de 65 internes présents au congrès.
La soirée a eu lieu au « Dr WINE », un bar à vin en plein cœur de Dijon, en face de l’Église Notre-Dame, emblématique de la ville (Certains ont pu aller toucher la fameuse chouette porte-bonheur !). Les invités ont pu déguster vins, fromages et charcuterie de la région.
Nous espérons que votre séjour dijonnais s'est déroulé comme vous le souhaitiez, et que nous avons pu vous faire découvrir le charme de cette ville… et de ses internes ! Nous avons déjà accueillis avec plaisir quelques retours positifs !
Par ailleurs, nous tenons à remercier ceux sans qui cet événement n’aurait pas été possible : L’association du CPNLF, l’AJPJA, l’AFFEP, La Médicale, MACSF.

Merci à tous ceux qui étaient présents ! Vous avez assuré !

A très bientôt ! 

Paroles d’internes
"C'est sous la canicule dijonnaise que nous avons profité du 115ème colloque international du CPNLF. Pendant ces 3 jours, nous avons appris, rencontré, découvert ou redécouvert autour de questions concernant la psychiatrie, la neurologie et la médecine légale, tout en se régalant de fromage, de charcuterie et en sirotant des vins de Bourgogne... Cette édition a définitivement été une belle réussite ! En espérant vous recroiser l'année prochaine, sous le soleil corse."

Marion, interne de psychiatrie, Lille

"Enfin un congrès réunissant neurologues et psychiatres ! Des sujets multiples et variés, balayant le vaste champ de ces deux disciplines, le tout dans une ambiance très familiale. Un grand merci aux dijonnais pour leur accueil chaleureux notamment lors de la soirée jeunes psychiatres !"

Robin, assistant spécialiste, Nice

Mélanie TRICHANH
Thomas BARBARIN
Internes à Dijon et membres du bureau AFFEP

Assemblée générale des référents AFFEP de printemps 2017

Le 8 avril dernier s’est déroulée la traditionnelle assemblée générale des référents dans les locaux du SIHP à Paris. C’était une belle journée associative sous le signe du partage et de la convivialité. 

La journée a débuté avec le petit déjeuner d’accueil pour se ressourcer après un trajet jusqu’à Paris. C’était l’occasion de faire connaissance entre référents régionaux et le bureau AFFEP.

Après présentation des fonctions des membres du bureau nous avons consacré la suite de la matinée à la réforme du troisième cycle. Débat animé assuré, ce sujet a sans surprise déclenché de nombreuses interrogations et réactions ! Un article est dédié à cette réforme dans ce numéro.

Nous avons eu la chance de profiter de la pause déjeuner dans le jardin avec la participation exclusive du soleil parisien ! Un moment de détente était plus que nécessaire après avoir vivement échangé à propos de la réforme. Merci Albane de nous avoir sustentés avec ces délicieux paniers repas.

L’après-midi était consacrée à un travail en petits groupes sur la formation respective des internes de chaque subdivision. Les grands thèmes abordés étaient par exemple les cours de DES, le respect du temps de travail, les internes en difficulté ; mais aussi la vie associative locale avec les ciné-psy ou les soirées débat.

Ce fut un moment très enrichissant qui a permis de faire un état des lieux des villes, et l’occasion pour les référents de s’inspirer d’idées à proposer à sa région pour faire vivre son asso ! On peut noter des disparités importantes entre les subdivisions ; qui sont à mon sens une source d’enrichissement pour l’internat de Psychiatrie en France avec différents profils de formation.

Nous avons ensuite assisté à la présentation des journées de formation de sept villes (contre trois l’an dernier) qui concourent pour le Prix Projet Associatif Local. Il s’agit de Paris, Nice, Poitiers, Clermont-Ferrand, Saint-Etienne, Lyon et Amiens. L’AFFEP félicite à nouveau les internes qui sont à l’origine de ces beaux projets et est fière de pouvoir soutenir financièrement les associations locales dans leurs initiatives.

La journée s’est clôturée par une présentation de l’AJPJA (Association des Jeunes Psychiatres et Jeunes Addictologues) par Marine Lardinois, la présidente de l’association, et May Boumendjel au poste de coordination nationale. Si vous êtes internes en fin de cursus et que vous souhaitez poursuivre une adhésion à une association pour votre post-internat, l’AJPJA est là pour vous !

Après cette journée dense, place à la détente autour d’une bonne table pour les référents et membres du bureau disponibles pour la soirée. C’est aussi cela l’associatif !

Je tiens à remercier particulièrement les référents qui ont fait le déplacement jusqu’à Paris pour cette assemblée générale, mais aussi aux membres du bureau avec qui je partage cette belle aventure. une bonne énergie s’est dégagée de cette journée, source de motivation pour chacun d’entre nous !

C’est grâce à ce type de rencontre que nous entretenons notre envie d’offrir de notre temps pour mettre en place des projets pour nos pairs mais aussi pour les futurs internes (cf. réforme du troisième cycle).

On se donne RDV au CNIPSY pour la deuxième AG de l’année !

Clémentine HENRY
Coordination nationale AFFEP

Super journée ensoleillée et bonne ambiance, c’était génial de pouvoir échanger sur les pratiques de chaque fac. Hâte de faire la prochaine ! 

Camille
Nice

New look, same great taste… Non, je ne fais pas de la pub pour du soda mais juste un mot pour dire que l’AG de cette année a été une journée très féconde. Malgré la présence des premières lueurs d’un printemps parisien, les discussions dans l'herbe furent animées sur la réforme du 3ème cycle. Les présentations et le partage des expériences entre les référents AFFEP ont permis de mieux comprendre comment s’agençaient les associations locales et la formation des internes en France.
Expérience qu’il faudra à tout prix renouveler pour la prochaine année. Merci aux membres du bureau !

Damien
Poitiers

#soleil #associatif #WeekEndChaleureux !
Sympa de mettre une tête sur des noms
Ça bouge pour les internes de psy de France !

Laure-Anne
Clermont-Ferrand

 Article paru dans la revue “Association Française Fédérative des Etudiants en Psychiatrie ” / AFFEP n°19

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1653497306000