Logo du offre.groupe

Formation -   Neurodéveloppement - Lyon 1 - Rhône

Profession
Interne en médecine
Formation
Offre de formation
Horaires
Temps plein et temps partiel
Département/Région
Rhône / Auvergne-Rhône-Alpes

Publié par M. backoffice rps - UFR de Médecine de Lyon (Rhône) le 1616425956

Formation -   Neurodéveloppement - Lyon 1 - Rhône

  Neurodéveloppement

Formation diplômante
Diplôme : Diplôme Inter-Universitaire (DIU)
Mention : DIU Santé

  Résumé de la formation :
Les troubles du Neurodéveloppement (TND) correspondent à un défaut de développement des compétences cognitives attendues lors du développement psychomoteur et affectif de l’enfant (DSM-5, 2013). Ils sont liés à un dysfonctionnement cérébral, qui peut être dû à des facteurs génétiques et/ou à une agression du cerveau en développement (infection, anoxie, traumatisme, toxiques) pendant la grossesse, à la naissance ou au cours de l’enfance. Parmi les TND, on distingue :

La déficience intellectuelle (DI), qui résulte d’un trouble du raisonnement logique et provoque des troubles d’adaptation ;
Les troubles du spectre de l’autisme (TSA), qui résultent d’une perturbation des interactions sociales avec des comportements répétitifs et des intérêts restreints ;
Les troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA), incluant :
- Le déficit d’attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH) ;

- Les troubles d’acquisition de la coordination (TAC ou dyspraxies) ;

- Les troubles d’acquisition du langage oral (dysphasies) ;

- Les troubles spécifiques d’acquisitions scolaires (lecture : dyslexie ; écriture : dys(ortho)graphie ; mathématiques : dyscalculie).

Il s’agit d’un problème de santé publique majeur puisque les troubles du Neurodéveloppement concernent 8% des enfants européens, soit 3 à 4 millions de personnes en France pour les TND sévères. Tous ces TND se distinguent des simples « retards » ou « difficultés scolaires » par leur caractère durable et sévère, nécessitant une approche pluridisciplinaire et une pédagogie adaptée aux besoins de soutien de l’enfant.

Quel que soit le TND, plus on intervient tôt – c’est-à-dire, dès le repérage d’un développement anormal par les parents ou par les professionnels –, plus on a de chance de mobiliser les compétences de l’enfant. Il est démontré que pour être efficaces, les interventions doivent être précoces, sans rupture, prolongées, multidisciplinaires, s’appuyant sur les compétences de l’enfant et menées en partenariat avec ses parents.

Il est donc urgent et nécessaire de former des médecins qui pourront être de précieux relais de proximité, pour dépister, intervenir précocement, coordonner les différentes rééducations et suivis des enfants présentant un trouble du Neurodéveloppement et de ne référer à l’hôpital que les cas les plus compliqués.

Trois séminaires d’une semaine sont organisés, en présentiel, avec une pédagogie interactive comportant 103.5 heures de cours théoriques, interdisciplinaires, mais aussi 14h d’ateliers permettant une appropriation d’outils (psychométries, échelles adaptatives), la découverte de la lecture d’une IRM cérébrale, ou le décryptage d’un compte rendu de génétique.

Un atelier sera également réalisé en pédagogie inversée où les participants devront en petit groupe, réfléchir sur les diagnostics possibles à évoquer en fonction de l’âge et des principaux signes d’appel. D’autres ateliers se feront sous forme de jeux de rôle, d’autres à partir de la visualisation de vidéos, d’études de cas ou encore sur la rédaction concrète d’un dossier MDPH. Il y aura également un atelier autour de questions éthiques.

Tous les cours seront dispensés par des professionnels ayant une grande expérience de la prise en charge des troubles du Neurodéveloppement. Les spécialités des formateurs seront très variées : pédopsychiatre, neuropsychologue, neuropédiatre, généticien, psychomotricien, ergothérapeutes, médecins de rééducation fonctionnelle, épileptologues, ophtalmologistes, orthoptistes, orthophonistes, éducateurs spécialisés, juristes, parents de patients avec un trouble du Neurodéveloppement, enseignants spécialisés, neuroradiologues, neurobiologiste, professionnel du médico-social, endocrinologues…

Enfin, des QCM seront réalisés avant et après chaque session d’une semaine.

  Description de la formation :
DIPLOME ELIGIBLE A L'ANDPC POUR 2020

- Savoir diagnostiquer un TND en fonction de l’âge : signes d’alerte, démarche clinique, explorations.

- Savoir dépister et prendre en compte les troubles associés : sensoriels, moteurs, épilepsie, troubles alimentaires et du sommeil, douleur, pathologies psychiatriques.

- Comprendre les bases neurobiologiques des TND et les principales causes génétiques et environnementales.

- Connaître les outils d’évaluation et de mesure des compétences cognitives, adaptatives, sociales

- Pouvoir coordonner une évaluation fonctionnelle d’un trouble du comportement, en prenant en compte les dimensions somatiques, psychopathologiques, éducatives, écosystémiques.

- Connaître les principes de la scolarisation inclusive et d’un projet personnalisé de scolarisation.

- Connaître le rôle des différents professionnels de l’éducation, rééducation et de l’accompagnement.

- Valoriser les capacités d’autodétermination, la participation de la personne avec TND et sa qualité de vie

- Prendre en compte la famille (parents, fratrie) dans la démarche de soins.

- Comprendre les enjeux éthiques de situations périnatales et de soins palliatifs.

- Acquérir les connaissances nécessaires pour pouvoir coordonner un projet de soins et d’accompagnement d’une personne avec TND.

Durée de la formation : 1 an

-  Enseignement théorique : 103.5 heures

-  Enseignement pratique  : 14 heures sous forme d’ateliers

-  Présentation du DIU et du groupe : 1 heure

-  Pré et post-tests (avant et après chaque session d’une semaine) : 4.5 heures

-  Stage : 15 jours

 Public concerné :
Les participants seront tous des médecins ou internes en médecine (ayant validé la phase socle). Les spécialités concernées comprennent la pédiatrie, la médecine générale, la psychiatrie, la pédopsychiatrie, la médecine physique et de réadaptation, la génétique, la neurologie. Les diplômes requis pour l’inscription seront donc le doctorat en médecine ou un justificatif de leur statut d’interne précisant le nombre de semestres validés. Les modes et lieux d’exercice seront variés : du libéral, aux structures de type PMI ou CAMSP, CMP, médecins scolaires, centre hospitaliers...

 Capacité d'accueil :
Effectif minimum sur Lyon 1 (en dessous duquel le diplôme n’ouvrira pas) : 25
Effectif maximum sur Lyon 1 : 50

 Mode de sélection des candidats : 
Les candidats devront fournir un CV à jour, une lettre de motivation et une copie de leur diplôme de médecin (doctorat en médecine), de spécialité (DES), ou à défaut un justificatif de leur statut d’interne.

La sélection des candidats sera réalisée par le comité pédagogique. Un seul site centralisé d’inscription au DIU est prévu à Lyon1, pour faciliter la logistique et la gestion.

L’accord écrit du responsable d’enseignement est à fournir obligatoirement au dossier d’inscription.

Lien fichier