Un Week-end Inoubliable pour les Néo-Internes en Gynécologie Obstétrique : Retour sur les Journées d'Accueil de l'AGOF

Publié le 1710250797000
Article paru dans la revue « AGOF / Le Cordon Rouge » / AGOF N°25


Dans l'effervescence du 4 novembre, les premières Journées d'Accueil des Néo-Internes en Gynécologie Obstétrique, orchestrées par l'Association des Gynécologues Obstétriciens de France (AGOF), ont embrasé Paris d'une énergie nouvelle. Après une édition locale en 2022 dédiée aux seuls internes franciliens, l'AGOF a franchi une étape majeure en rassemblant plus de 100 internes de toute la France dans les prestigieux locaux de Port Royal et à l'Académie de Chirurgie.

Ces deux jours intenses, résultat d'une réflexion profonde des membres de l'AGOF, ont été bien plus qu'une simple rencontre professionnelle. Comment accueillir les néo-internes, bâtir un esprit de promotion, voire forger un esprit de corps professionnel à l'échelle nationale ? Ces interrogations ont guidé les objectifs multiples de l'AGOF : fournir des informations pratiques pour les débuts en tant qu'interne, favoriser les rencontres inter régionales en prévision des futurs congrès, et réaffirmer son rôle central dans le parcours des internes en gynécologie obstétrique.

Le programme s'est étendu sur deux jours, avec deux matinées de formation et une après-midi le samedi dédié à une plénière, suivie naturellement d'un moment convivial propice à la consolidation des découvertes et des échanges.

Le samedi matin a débuté dans l'enceinte chaleureuse de la maternité de Port Royal, où les néo-internes ont été immergés dans quatre ateliers cruciaux : découverte de l'échographie et astuces pratiques, pose de dispositif intrautérin (DIU), utilisation de base et démontage de l'hystéroscope, ainsi que des conseils avisés pour les débuts au bloc opératoire et en salle d'hospitalisation. Après une matinée dense en informations, le cortège s'est dirigé vers l'Académie pour un déjeuner partagé, offrant l'occasion aux néo-internes de faire connaissance avec leurs collègues et les membres plus expérimentés de l'AGOF.

L'après-midi du samedi a été marquée par une plénière exceptionnelle, ponctuée des discours inspirants de la présidente du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), Joëlle Belaish Allart, du président du Collège des Enseignants de Gynécologie Obstétrique (CEGO) Olivier Morel, et du coordinateur du Diplôme d'Études Spécialisées (DES) en Île-de-France, Xavier Deffieux. Les membres de l'AGOF ont ensuite partagé leurs expériences, abordant des sujets aussi divers que l'internat en général, les droits des internes, et les nombreux événements organisés par l'association.

Le dimanche matin a été consacré à des ateliers pratiques captivants sur l'accouchement de jumeaux et l'utilisation d'instruments médicaux tels que le forceps, la spatule et la ventouse.

Le point culminant de ces deux jours fut le moment de séparation, où des amitiés ont fleuri au-delà des subdivisions d'origine des néo-internes, et où la transmission du savoir a brillé de tout son éclat.

Malgré le succès palpable de l'événement, la perspective d'améliorations est reconnue. L'AGOF s'engage fermement à faire de ces journées un rendez-vous essentiel pour les néo-internes en gynécologie obstétrique. Un questionnaire de retour a été lancé, et de nombreux néo-internes se sont déjà portés volontaires pour contribuer à la réussite de la deuxième édition.