Table ronde : organisation territoriale de la psychiatrie

Publié le 1653632575000

 

A. POURRAT

ORGANISATION TERRITORIALE DE LA PSYCHIATRIE
Article 69 de la Loi de Santé du 26/01/2016
- Coordination de second niveau en articulation avec les équipes de soins primaires constitués autour des médecins généralistes sur la base d’un projet de santé.
- Projet territorial de santé mentale (art. L3221-2) associant l’ensemble des acteurs sanitaires, socio et médico-sociaux d’un territoire, réalisé en trois étapes :
» Diagnostic territorial partagé.
» Projet territorial de santé mentale.
» Contrat territorial de santé mentale conclu avec l’ARS.

Le diagnostic territorial partagé
- Définir des territoires de santé mentale cohérents.
- Evaluation des besoins de santé mentale à partir d’indicateurs.

Le projet territorial de santé mentale
- Actions de prévention.
- Mission de secteur psychiatrique avec une offre de soins psychiatriques graduée organisée en trois niveaux : sectorielle, intersectorielle spécialisée et supra sectorielle de recours.
- Prise en compte des besoins de populations particulières.
- Modalités d’accompagnement et d’insertion sociale.

Le contrat territorial de santé mentale
- Conclu avec l’ARS.
- Décline les actions, les missions, les engagements, les moyens et les modalités de financement, de suivi et d’évaluation.

GHT : ETAT DES LIEUX
Au 21 juillet 2016 :
- 135 GHT.
- Dont 13 GHT spécialisés en Psychiatrie.
- 12 Etablissements dérogatoires pour la Psychiatrie.
- 10 Etablissements dérogatoires pour le MCO
- Dérogations à durée variable (de 1 à 6 ans).
- Le renouvellement des dérogations est soumis à une nouvelle demande de l’établissement.

PROJET DE DÉCRET RELATIF AUX COMMUNAUTÉS PSYCHIATRIQUES DE TERRITOIRE
Pour rappel : Article L. 3221-2
« VI. Les établissements de service public hospitalier signataires d’un même contrat territorial de santé mentale peuvent constituer entre eux une communauté psychiatrique de territoire pour la définition et la mise en œuvre de leur projet médical d’établissement, selon des modalités définies par décret. ».

MISSIONS DE LA CPT
- Elle fédère les acteurs de la psychiatrie et de la santé mentale qui la composent pour offrir aux patients des parcours de prévention, de soins, de réadaptation et de réinsertion sociale coordonnés et sans rupture.
- Elle contribue à la définition du projet territorial de santé mentale.
- Elle s’assure de la déclinaison au sein du projet médical d’établissement de chacun des membres des actions qui les concernent prévues par le projet territorial de santé mentale.
- Elle concourt à la mise en œuvre opérationnelle des actions prévues par ce projet territorial de santé mentale, au suivi et à l’évaluation de sa mise en œuvre.

MEMBRES ET ASSOCIÉS
- Sont membres de la CPT les établissements du service public hospitalier autorisés en psychiatrie signataires d’un même contrat territorial de santé mentale et volontaires pour la constituer.
- Les autres signataires du contrat territorial de santé mentale, notamment les représentants des patients et des familles, les professionnels et les établissements de santé, les établissements et les services sociaux et médico-sociaux, peuvent être associés à la CPT pour la déclinaison des actions du projet territorial de santé mentale auxquelles ils participent.

MODALITÉS DE CRÉATION
- La CPT est créée à l’initiative des établissements de santé de service public hospitalier.
- La convention constitutive de la CPT est préparée par les représentants légaux et les présidents de CME, en concertation avec les instances paramédicales et les représentants des usagers présents au sein des commissions des usagers.
- Les établissements de service public hospitalier peuvent associer à la préparation de la convention constitutive les autres signataires du contrat territorial de santé mentale, les conseils locaux de santé et les conseils locaux de santé mentale.
- La convention constitutive de la CPT est conclue pour une durée de 5 ans, renouvelable selon les mêmes modalités.

CONTENU DE LA CONVENTION CONSTITUTIVE
La convention constitutive comprend a minima :
- Les objectifs poursuivis par la CPT en termes d’offre et de parcours de psychiatrie et de santé mentale conformément au projet territorial de santé mentale et au projet régional de santé.
- Les modalités opérationnelles de mise en œuvre de ces objectifs entre ses membres et associés et les modalités de coordination avec les équipes de soins primaires, les communautés professionnelles territoriales de santé et les autres acteurs du projet territorial de santé mentale.
- La place des secteurs de psychiatrie dans ce dispositif est notamment précisée.
- L’identification des ressources que ses membres entendent consacrer au projet de la communauté.
- Les modalités de suivi et d’évaluation de ces objectifs.
- Les modalités d’inclusion de nouveaux membres.
- Les modalités de coopération avec des établissements et structures de recours n’appartenant pas géographiquement au territoire de santé mentale.
- Les modalités de gouvernance et de représentation de la CPT. La gouvernance et les instances sont adaptées à l’objet de la communauté, au nombre et à la diversité de ses actions et de ses membres.
- Les modalités de participation des représentants des usagers de la psychiatrie et de la santé mentale et de leurs familles.

RÈGLEMENT INTÉRIEUR
- La CPT élabore son règlement intérieur, qui précise notamment ses modalités de fonctionnement.

RELATIONS ENTRE LA CPT ET LE CONSEIL TERRITORIAL DE SANTÉ
- Le représentant de la CPT peut être désigné comme membre du collège des professionnels et offreurs des services de santé du conseil territorial de santé mentionné à l’article L.1434-10 selon les modalités fixées par arrêté ministériel relatif à la composition de ce conseil.

RELATIONS ENTRE LA CPT ET LES GHT
- Lorsque l’un des membres de la CPT est partie à un GHT, la CPT est associée par le groupement à l’élaboratwion, la mise en œuvre et l’évaluation du volet psychiatrie et santé mentale du projet médical partagé.
- La CPT et le GHT définissent les modalités de leur coopération destinée à prendre en compte les orientations du projet territorial de santé mentale.

DISPOSITIONS TRANSITOIRES
- CPT préfiguratrice, dans l’attente de la signature du contrat territorial de santé mentale.

GHT
- Le projet médical partagé doit faire apparaitre l’organisation de la Psychiatrie au sein de chaque GHT qui l’exerce, avec une offre de soins graduée et des actions de coopération en santé mentale.
- Nécessité d’une représentation de la Psychiatrie au sein de la gouvernance des GHT polyvalents.

CPT
- Généralisation systématique et rapide des CPT sur l’ensemble du territoire national.
- La CPT se doit d’être le socle de l’élaboration, de la mise en œuvre et de l’évaluation du projet territorial de santé mentale, avec définition d’une instance de pilotage.
- Les territoires des CPT doivent se définir dans le cadre de la discipline psychiatrique et ne pas être imposés par le découpage que délimiterait les GHT polyvalents.
- Incitations pour les établissements non publics à participer à la CPT.
- Le Budget de la Psychiatrie doit être sanctuarisé et fléché, en référence au projet territorial de santé mentale et la CPT doit être en position de donner un avis sur la répartition des budgets au sein des territoires et d’en assurer le suivi.
- Nécessité d’une représentation de la CPT au sein des instances des GHT.

Article paru dans la revue “Le Syndical des Psychiatres des Hôpitaux” / SPH n°12

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1653632575000