Santé et environnement, étroites intéractions

Publié le 1688556522000

 

Conséquences sur la santé

  • Maladies vectorielles, pandémies, zoonoses ;
  • Famines, manque d'eau potable, de nourriture ;
  • Conséquences sur la faune et la flore ;
  • "Catastrophes naturelles" : Canicules, inondations, ouragans, tempêtes, séismes, incendies +++ ;
  • Maladies chroniques, asthme, maladies respiratoires, cancers, maladies cardio-vasculaires, maladies auto-immunes, maladies métaboliques, troubles de la fertilité, maladies inflammatoires chroniques, maladies neurodégénératives, dégradation de la santé mentale, malformations fœtales.

Impact du secteur de la santé sur l’environnement

L'empreinte carbone du secteur de la santé comprend tout le parcours médical des patientes, le transport, les soins à domicile, la fabrication des médicaments, dispositifs médicaux, le déplacement des soignantes, les infrastructures, le traitement des déchets, etc.

Le secteur de la santé représente environ 47 mégatones de CO2 équivalent (probablement sous-estimé), ce qui correspond à 8 % de l'empreinte nationale.

54 % de cette empreinte correspond aux achats et fabrication de médicaments et dispositifs médicaux.

Les transports correspondent à 16 % de l'empreinte carbone du secteur de la santé.

Néanmoins, ces chiffres ne sont que des approximations au vue du défaut d'évaluation de l'empreinte carbone par les établissements qu'ils soient privés (15 % seulement) ou publics (40 %).

Comment réduire l’impact du secteur de la santé sur l’environnement ?

Transport de personnel : limiter l'utilisation de la voiture si possible ;

  • Rénovation des infrastructures : améliorer l'isolation des locaux ;
  • Utiliser les fontaines à eau, remplir sa gourde, carafe, plutôt que des bouteilles en plastique ou des verres à usage unique ;
  • Éteindre les lumières lorsque l'on sort d'une pièce, éteindre les ordinateurs en fin de journée au lieu de le mettre juste en veille ;
  • Relocalisation de notre production de médicaments, principes actifs ;
  • Trier les déchets ;
  • Éviter d'imprimer tous les comptes rendus, biologie etc., qui sont disponibles sur les logiciels médicaux ;
  • Faire évoluer notre système de demandes d'examen. Demandes informatisées pour éviter les documents à faxer, imprimer, ainsi que l'impression de l'accusé de réception ;
  • Imprimer en recto verso ;
  • Utiliser du matériel recyclable, biodégradable ;
  • Adapter la production et donc les commandes de matériaux, dispositifs médicaux et médicaments en fonction des besoins, éviter le gaspillage.

Par rapport à l'alimentation, il est important de

  • Développer une alimentation plus équilibrée et respectueuse de l'environnement ;
  • Privilégier les assiettes réutilisables, lavables, les couvercles en métal, au lieu des assiettes et autres contenants en plastique ainsi que les couvercles ;
  • Calculer les besoins des patientes et du personnel pour éviter le gaspillage de nourriture ;
  • Éviter les emballages inutiles et non recyclables.

Comment réduire l'impact au sein du cabinet ?

Cf. http://www.snjmg.org/blog/post/sante-planetaire/1898

Comment réduire l’impact du secteur de la santé au bloc opératoire ?

Le bloc opératoire constitue 30 % de l'impact du secteur de la santé

  • Éviter les gazs halogénés les plus polluants (1 % de GES dans le secteur de la santé) Desflurane 20 x + polluant que le sévoflurane. Le N20 est très polluant également ;
  • Réduire les matériaux à usage unique (capteur de saturation collant à usage unique) ;
  • Éviter de préparer trop de médicaments en avance (risque de gâchis) ;
  • Privilégier des boîtes d'instruments adaptables à chaque centre, habitude de service. Souvent, une bonne partie d'instruments non utilisés ;
  • Triage, recyclage (Papier, plastique (seringue, bouchon, etc.), métal) ;
  • Réduire le suremballage ;
  • Bonne utilisation de la poubelle DASRI (les indications sont très rares, uniquement liquides biologiques, matériel humain). Son parcours est particulier et a une empreinte carbone plus élevée que les déchets classiques.
  • Le problème du verre "médical" avec un cycle compliqué de recyclage (uniquement par filière blanche de pharmacie) et donc la plupart du temps non recyclé ;
  • Matériel de bloc plus écoresponsable possible ;
  • Problème des déchets de médicaments ouverts non consommés (médicaments toxiques pour l'environnement et notamment aquatique).

Comment réduire l’impact du secteur de la santé en réanimation ?

Bein, T. & McGain, F. Climate responsibilities in intensive care medicine—let’s go green! An introduction to a new series in Intensive Care Medicine. Intensive Care Med 49, 62–64 (2023).

6 mesures pour réduire l’impact environnemental de la réanimation :

Cf. pdf sur https://link.springer.com/content/pdf/10.1007/s00134-022-06930-8.pdf?pdf=button

  • Présence de "green teams" impulsant les projets et les changements dans tout le service voire l'hôpital ;
  • Réduire la consommation d'énergie, de chauffage, ventilation pour les pièces inoccupées ;
  • Évaluer le cycle de vie de chaque élément de la réanimation, ainsi que son impact carbone ;
  • Recyclage des déchets. Méthode des 3 R : réduire, réutiliser, recycler ;
  • Utiliser le matériel de façon plus raisonnable, durable ;
  • Soigner de façon raisonnée et raisonnable.

Sources et documents pour en savoir plus

Shift project
https://youtu.be/v4NXhFlTbKs
https://youtu.be/iX1d8ldBc0E
WEARE2021 Shift project
https://youtu.be/404mkvOP9sw
Dossier ressources Fabrique Territoires et Santé : inégalités environnementales et santé
https://www.fabrique-territoires-sante.org/wp-content/uploads/2022/08/DR-ENVIR-VF.pdf
Comment réduire l’impact environnemental au bloc opératoire ?
https://sfar.org/download/reduction-de-limpact-environnemental-de-lanesthesie-generale/
https://sfar.org/comites/developpement-durable/fiches-pratiques/sfar-green/
https://sfar.org/comites/developpement-durable/fiches-pratiques/guides/
“Green ICU” Soins intensifs et environnement
Circular material fow in the intensive care unit—environmental efects and identifcation of hotspots
https://doi.org/10.1007/s00134-022-06940-6 (mesure des effets de chaque élement du circuit en soins intensifs)
Climate responsibilities in intensive care medicine—let’s go green!
An introduction to a new series in Intensive Care Medicine
6 mesures pour réduire l’impact environnemental des soins intensifs
https://doi.org/10.1007/s00134-022-06930-8
Introduction to an intensive care recycling program
Federico Barbariol and Heather Baid
https://link.springer.com/article/10.1007/s00134-023-06983-3

Article paru dans la revue « Le Bulletin des Jeunes Médecins Généralistes » / SNJMG N°36

 

 

 

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1688556522000