Retour vers le futur : 3 mois d’actu décryptés pour vous

Publié le 13 May 2022 à 19:33
#Chirurgien
#Médecin Polyvalent

Un condor au bloc opé
Condor, c’est le nom de l’intelligence artificielle chargée de chapeauter le bloc opératoire. Le projet, en cours, est piloté par l’Institut de recherche contre les cancers digestifs (Ircad) de Strasbourg. A terme, l’IA devrait être capable d’anticiper tout problème et d’alerter en temps réel le chirurgien en cas de risque de saignement ou de mauvaise manipulation.

Le paludisme dans la chaussette
Des chiens entraînés ont correctement détecté 70 % des chaussettes d'enfants infectés par le parasite du paludisme, qui génère une odeur distincte sur la peau humaine. On doit cette étude à des chercheurs britanniques et à l'ONG Medical Detection Dogs. Le but est d'avoir un test de détection rapide, peu cher et non invasif pour détecter le paludisme, responsable de 445 000 morts dans le monde.

Fertilité A 350€
L’idée vient de l’hôpital intercommunal de Créteil qui propose un bilan fertilité. Cet examen évalue la capacité ovarienne, la qualité de la cavité utérine et de l'utérus et la perméabilité tubaire en 30 minutes. L’hôpital accueille toutes les femmes, enfin… toutes celles qui peuvent débourser 350 €, l’examen et la consultation spécialisée n’étant pas pris en charge.

EN HAUSSE
Le cannabis au Canada, deuxième pays à légaliser son usage à des fins récréatives. Une nouvelle loi qui fait déjà des remous. Le gouvernement rappelle qu’il est déconseillé de conduire sous son emprise ou qu’il est préférable de le ranger hors de portée des enfants à la maison. Des céréales au cannabis à 6 ans, c’est pas conseillé. Même au Canada.

EN BAISSE
Le nombre de piqûres glycémiques pour les patients diabétiques de type 1. L’espoir vient du premier pancréas artificiel, créé par la start-up française Diabeloop. Elle vient d’obtenir le sésame « CE » avant sa commercialisation prochaine.

Et si vous prescriviez des musées ?
Un comprimé de Picasso et une dose de Monnet !
Des médecins québécois prescrivent sérieusement des visites gratuites au musée des beaux arts de Montréal. Celui-ci mène des programmes d'art-thérapie auprès de différents publics : personnes âgées, jeunes autistes, personnes présentant des difficultés psychologiques, en réinsertion... L’objectif est de mesurer les effets de l'art sur la santé et le Bien être de ces patients.

Médecins sans Oxygène
Quatorze scientifiques français et italiens rejoindront, en février prochain, la population de mineurs d’or de La Rinconada (Pérou), ville la plus haute du monde à 5 300 m d’altitude. Pendant 30 jours, ils réaliseront pour la première fois un phénotypage génétique, biologique et cardiovasculaire exhaustif des habitants tout en étudiant l’effet de l’hypoxie sur la santé.

Le Nobel qui sent bon l’immunologie
Le prix Nobel de médecine a été attribué à un duo d’immunologistes, l’américain James P. Allison et le japonais Tasuku Honjo. Il récompense leurs travaux sur les stratégies des cellules cancéreuses pour contourner les défenses du corps et en particulier leur captation des protéines PD-1 et CTLA-4, dites « points de contrôle immunitaires », pour neutraliser les lymphocytes T censées les combattre.

4 % LE CHIFFRE
C’est le pourcentage de la population sportive qui serait susceptible de devenir dépendante à l’activité sportive. Une addiction nommée bigorexie.

Une tirelire dans son ventre
Huit kilos de pièces ont été retirés du ventre d’un Japonais de 51 ans atteint d’un trouble du comportement alimentaire très rare : la maladie de Pica. Souvent associés à d’autres maladies psychiatriques, elle se reconnaît au besoin obsessionnel et compulsif de manger des objets ou des substances non comestibles, comme des cailloux, du papier ou des pièces. Le patient est ressorti avec l’équivalent de 130 €, l’histoire ne dit pas ce qu’il en a fait après l’opération…

Le « frottis-truck », c’est le nom du cabinet de gynécologie mobile pour les femmes en grande précarité à Paris. Une évaluation gynécologique, un frottis de dépistage du cancer du col de l’utérus ou un accès à la contraception est proposé aux femmes des bidonvilles Roms, à celles SDF ou aux prostituées victimes de traite.
Le frotti-truck

Être grand n’est pas toujour s gagnant
Des chercheurs américains confirment que les personnes de grande taille ont un risque accru de développer un cancer. Ils estiment que le risque, qu’on soit un homme ou une femme, augmente de 10% à chaque hausse de taille de 10 cm. L’excès de risques concerne en particulier le mélanome. En revanche, les risques de cancer de l’estomac, de la bouche et, chez la femme, du col de l’utérus semblent indépendants de la taille.

Article paru dans la revue “Le magazine de l’InterSyndicale Nationale des Internes” / ISNI N°21

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652463204000