Retour d’experimentation Pedagogique K1

Publié le 27 May 2022 à 16:04
#Kinésithérapeute

Séquence d’enseignement de la Relation Thérapeutique réalisé par jeu de rôle vidéoscopé

Mots clés : jeux de rôle vidéoscopés ; relation thérapeutique ; représentation du métier.
Contexte
A l’IFMK de Toulouse, lors de l’année universitaire 2013-2014, à l’occasion de la séquence d’enseignement portant sur la Relation Thérapeutique (RT), nous avons voulu questionner, avant le début des stages cliniques, la représentation que se font les étudiants de 1ère année, de leur futur métier de masseur-kinésithérapeute (MK).

Problématique
Dans le champ de la Relation Thérapeutique, le jeu de rôle (vidéoscopé) peut-il être de nature :
• À développer l’intérêt de l’étudiant pour la Relation Thérapeutique, et ainsi sensibiliser le jeune à la dimension relationnelle du métier ?
• À faire évoluer les représentations que nourrissent les étudiants de première année vers la professionnalisation ?

Méthode utilisée et déroulement de la démarche
Un questionnaire interrogeant la représentation que se fait l’étudiant du métier de M.K. a été soumis aux K1 dès la rentrée de septembre.
• La séquence sur la relation thérapeutique s’est déroulée en janvier.
• Le questionnaire « post-séquence » leur a été soumis au mois de février.

Les supports pédagogiques utilisés lors de la séquence d’enseignement de la R.T. sont diversifiés (cours magistral, travaux dirigés, travaux pratiques), mais s’appuient notamment sur le jeu de rôle vidéoscopé en travaux pratiques.

Le questionnaire se compose :
• D’un champ inhérent aux coordonnées et civilités de l’étudiant, et au choix formulé lors de la PACES ;
• D’une première question inhérente à l’importance de l’aspect relationnel dans le métier de MK ;
• D’une seconde question portant sur les champs d’action du MK ;
• D’une troisième question inhérente aux compétences développées lors de l’exercice de la MK ;
• D’une quatrième question inhérente au lieu et au mode d’exercice préssentis par l’étudiant dans le cadre de l’exercice de son futur métier ;
• Enfin, d’une cinquième visant à recueillir 4 mots ou expressions littérales mentionnées par l’étudiant et, caractérisant, selon lui, le métier de MK.

Résultats
Ceux-ci traduisent les retours des questionnaires d’une promotion de 79 étudiants (Toulouse + antenne de Rodez) :

La tendance apparue à l’occasion de cette démarche semble révéler que les étudiants attachent une part importante à la dimension relationnelle de leur futur métier a priori, et que cette posture est renforcée après qu’ils ont assisté à la séquence d’enseignement sur la Relation Thérapeutique.

Chaque item du questionnaire ayant fait l’objet d’un diagramme comparatif avant et après séquence, on peut illustrer par les suivants le changement que les étudiants semblent adopter dans leurs représentations du métier, à l’occasion des réponses aux trois premières questions du questionnaire :

Diagrammes illustrant les réponses à la question N°1 (importance de l’aspect relationnel) :

 Diagrammes illustrant les réponses à la question N°2 (représentation des champs d’action du métier) :


  Diagrammes illustrant les réponses à la question N°3 (représentation des champs de compétence du métier) :

 

 Discussion
Limites : Cette démarche d’enquête ne permet pas de juger de l’efficacité de la seule méthode pédagogique convoquée, sur les représentations du métier que se font les K1.

La réponse à la problématique initiale n’est donc que partielle sur la promotion questionnée, car, entre autre, les supports pédagogiques utilisés sont très diversifiés…

Intérêts : Les étudiants ont trouvé eux-mêmes les mots pour qualifier leur futur métier, les expressions pour donner leur vision de la profession, en se questionnant, en confrontant leurs représentations, en faisant de nombreux commentaires dans le champ de la relation thérapeutique, notamment lors des restitutions des séquences de jeux de rôle vidéoscopés, tout en témoignant une réelle implication.

Conclusion
Il nous semble intéressant de reconduire cette démarche, mais la méthode pour essayer d’en juger l’efficacité devra être optimisée, en confrontant notamment plusieurs méthodes pédagogiques, plusieurs promotions…

Pour autant, l’intérêt du jeu de rôle vidéoscopé réside dans sa capacité à motiver et à impliquer les étudiants, tout en les plaçant dans une posture dynamique et participative.

Le formateur, quand à lui, adopte, lors de la restitution vidéoscopée notamment, un rôle de coordinateur, de modérateur, de pondérateur, de régulateur, particulièrement intéressant dans le positionnement de sa posture de référent.

Ressources
Viollet P. et col. ; Méthodes pédagogiques pour développer la compétence, manuel pratique à l’usage des formateurs, De Boeck-Estem, Bruxelles 2011.

Frédéric ANDRÉ, Jean François COUAT, Michel DUPUCH,
Serge GARBAL, Christian MILLION, Emilie POISSON, Marie-Claire SINTES
IFMK TOULOUSE, [email protected], 05 61 77 77 51

            Article paru dans la revue “Syndicat National de Formation en Masso-Kinésithérapie” / SNIFMK n°6

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1653660259000