Psychiatrie connectée

Publié le 1653577731000

 

Prescrire, ce n’est pas toujours une simple affaire. Les psychotropes nous jouent parfois des tours, Dans ce numéro, nous vous présentons deux initiatives connectées pour vous aider à prescrire sans angoisse et sans incertitude.

Psychopharma, prescrire en un clic
« PsychoPharma.Fr, prescrire en un clic ». C’est l’ambition que s’est donnée une équipe d’internes lillois emmenés par Thomas Cantaloup, dans son projet de développer un site dédié à la prescription des psychotropes. Il nous fait découvrir cet outil aujourd’hui.

Salut Thomas, peux-tu te présenter ?
Salut le Psy Déch’, je m’appelle Thomas Cantaloup, j’ai 26 ans et je suis interne en 7ème semestre de psy à Lille. Je suis également responsable des partenariats à l’AFFEP. Avec mes co-internes nous nous sommes réunis autour de l’association P-Sciences pour développer des projets technologiques en santé mentale.

Comment t’est venue l’idée de PsychoPharma.Fr ?
J’étais un jeune semestre en périph’, et j’ai vite été confronté aux difficultés dans toute la chaîne du médicament en psychiatrie, de la prescription à la délivrance. Que ce soit le choix d’une molécule parmi la multitude de spécialités disponibles, ou même plus simplement, le choix de la classe indiquée pour le patient : les infos disponibles nous paraissaient souvent difficilement accessibles et lisibles. Il y a plus de 135 millions de boîtes de psychotropes délivrées par an, ce qui en fait un des principaux enjeux de santé publique en France, quand on sait l’importance de la consommation que cela représente.

On entend souvent parler du mésusage de cette pharmacopée, pourtant essentielle et efficace quand on suit les recommandations de bonne pratique.

La psychiatrie c’est très riche cliniquement, et ça concerne un français sur quatre. Mais il y a un certain manque d’innovations digitales, si l’on se compare aux autres spécialités qui ont pris ce virage depuis quelques années. Nous avons donc fait le pari de créer ce dispositif en ligne qui répondrait à ce challenge. Pour parler à un public le plus large possible, on a pensé aux jeunes internes, infirmiers, pharmaciens et plus globalement à tous les professionnels de santé non spécialisés en psy.

Et alors, PsychoPharma.Fr, qu’est-ce que c’est ?

PsychoPharma.fr c’est un dispositif en ligne sous forme de site web et de Web App mobile accessible depuis le navigateur du smartphone. Il regroupe pour l’instant cinq grands outils en page d’accueil, derrière une interface qu’on a voulu intuitive, offrant des réponses pour les besoins de base du soignant en psychiatrie :
• Recherche par indication, pour trouver le traitement le plus adapté à la présentation et au terrain du patient.
• Switch d’antidépresseurs, pour optimiser les changements de molécules sans risquer la multiplication de leurs effets secondaires.
• Équivalence entre benzodiazépines, dans la même optique que l’outil précédent.
• Conversion mg/ml/gouttes, spécialement pensé pour la délivrance du traitement quelle que soit sa galénique.
• Calcul du QTc, développé avec Margaux, interne de cardiologie et référente de cette question chez P-Sciences. Il manquait d’un outil simple pour vérifier de manière sécurisée l’allongement de ce paramètre.

Peux-tu nous donner un exemple pour illustrer ?
Avec plaisir ! Une femme de 28 ans, enceinte et souffrant d’un épisode dépressif caractérisé vient vous consulter. Sur PsychoPharma.Fr, vous allez renseigner l’âge de votre patiente, puis la catégorie diagnostique en précisant la forme et l’intensité du trouble, et enfin le terrain de la patiente, ici une grossesse. On accède ensuite aux résultats en fonction de la recommandation HAS correspondante et du terrain de la patiente, avec les grandes lignes de la conduite à tenir, traitements non médicamenteux compris :
• L’antidépresseur de première intention, adapté dans notre cas à la femme enceinte, puis l’antidépresseur de deuxième intention, etc.
• Des indications et conseils pour le suivi au long cours et la durée approximative du traitement d’entretien sont présents. Par ailleurs, un comité scientifique plus large est en constitution et de nouvelles indications ne vont pas tarder à faire leur apparition !

A qui est destinée l’application ?
Comme on le disait un peu plus haut, on a cherché à atteindre tout le public concerné par la prescription et la délivrance des psychotropes. Depuis son lancement en septembre dernier, nous avons reçus des centaines de retours très positifs sur l’utilisation du site, que ce soit de la part des médecins, des pharmaciens, des infirmiers, mais également des patients, qui y trouvaient le moyen de mieux connaître leur traitement.

Combien ça coûte ?
Rien du tout ! Nous avons choisi de ne pas mettre de pub et de ne pas revendre de métadonnées. Par souci éthique, l’association P-Sciences n’est pour l'instant financée que par la BPI et n’entretient pas de lien avec l’industrie pharmaceutique. Aucune inscription nécessaire pour l’utiliser, c’est entièrement gratuit.

C’est un projet ambitieux pour une poignée d’internes, comment s’est passé son développement ?
J’ai eu la chance d’être lauréat du French Tech Tremplin l’an dernier, un programme d’accompagnement pour lancer ses projets numériques, et financé par BPI France. Ça nous a permis de proposer une interface d’une qualité technique très aboutie pour l’utilisateur, et mettre ainsi en valeur la richesse du contenu scientifique.

D’autres institutions nous ont rejoint au cours de notre développement, et des partenariats sont en train d’être construits avec des fondations scientifiques et les Universités. Nous avons eu l’opportunité de présenter notre outil au Congrès de l’Encéphale 2020, où l’accueil a été très enthousiaste. Depuis septembre le site est accessible au grand public et nous avons dénombré plus de 11.000 connexions en un mois, c’est pour nous un début très encourageant !

Vous m’avez l’air motivés, vous ne comptez pas vous arrêter en si bon chemin ?
En effet, PsychoPharma.Fr c’est une base de données qui demande une actualisation régulière pour rester pertinente. Un comité scientifique est en cours de constitution à cet effet.
Nous sommes également en train de développer de nouvelles fonctionnalités, comme un switch d’antipsychotiques, que nous espérons disponible très prochainement.

D’autres part nous avons le projet de valider scientifiquement PsychoPharma.Fr en tant que dispositif médical, et de prouver son intérêt en termes de Santé Publique.

Comment peut-on suivre votre actualité ?
On est surtout présents sur Twitter @thisispsciences. Et on pourra se retrouver avec grand plaisir autour des principaux congrès de psychiatrie lorsqu’ils seront de nouveau ouverts au public !

Thomas Cantaloup, Emmanuel Azougu

Site d’aide à la prescription de la SFPEADA
Et pour compléter le panorama, on vous parle également d’un autre chouette projet réalisé par Dr Xavier Benarous, Pr Mario Speranza et Pr Olivier Bonnot. Il s’agit d’un site d’aide à la prescription mais coordonné par SFPEADA (Société Française de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent et des Disciplines Associées) et qui concerne donc la prescription médicamenteuse en pédopsychiatrie. Ce site est accessible gratuitement et pour tous à l’adresse suivante : https://pharmacologie.sfpeada.fr/

C’est ainsi que l’équipe qui l’a conçu présente le projet : «  Ces dernières années, la recherche médicale a mis à disposition des cliniciens toute une panoplie de molécules qui ont élargi la palette des outils d’intervention du pédopsychiatre. Mais il est difficile pour un clinicien de se tenir à jour de connaissances complexes et d’orienter ces choix de manière pertinente d’autant plus que la psychopharmacologie de l’enfant présente des particularités liées à l’âge, des spécificités biologiques et des modes de prescription particuliers.

Pour répondre à ce besoin d’information actualisée et d’aide à la pratique, la Société Française de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent et des Disciplines Associées (SFPEADA), la société savante qui regroupe l’ensemble des pédopsychiatres et des professionnels qui travaillent dans le champ de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, a souhaité mettre à disposition de la communauté des pédopsychiatres un outil pragmatique d’aide à la prescription pharmacologique basé sur les connaissances scientifiques disponibles.

Pour ce faire, la SFPEADA a développé un site internet d’aide à la prescription pharmacologique accessible à tous les professionnels intéressés via le site de la société.

La rédaction des contenus du site a été basée sur les recommandations nationales ou internationales publiées par les sociétés savantes de la discipline et sur des méta-analyses et revues de synthèse de la littérature systématiques. Les contenus de chaque section ont été validés par un conseil scientifique d’experts

Les informations contenues sur le site sont le reflet des connaissances actuelles et feront l’objet de mises à jour régulières par les responsables et le conseil scientifique du projet avec l’inclusion progressive de nouvelles catégories de troubles et de situations cliniques.

Si le site contient des informations à caractère médical, il a été volontairement dessiné pour être accessible à tout professionnel ou personne intéressé. En effet, il est important que les connaissances validées sur les traitements pharmacologiques chez l’enfant et l’adolescent diffusent largement, la psychoéducation étant l’une des composantes essentielles de l’alliance thérapeutique avec les familles et de l’efficacité de nos interventions.

L’ergonomie du site a été pensée pour faciliter la navigation et l’accès aux informations grâce à des visuels facilement identifiables. L’entrée dans le site se fait via les principales catégories diagnostiques des troubles mentaux de l’enfant et de l’adolescent ».

Pour chaque catégorie diagnostique, l’information est organisée par sections :

• Généralités : cette section présente un bref rappel des principaux éléments sémiologiques du trouble, les critères pour poser le diagnostic, les éventuels diagnostics différentiels et les comorbidités.
• Indications : pour chaque molécule, le site précise les indications d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en France ou, en l’absence d’autorisation pour la France, les principales autorisations basées sur les recommandations internationales.
• Bénéfices.
• Effets indésirables.
• Conseils avant la prescription : pour chaque trouble, nous avons créé une fiche (check-list) qui permet au clinicien de se rappeler des étapes indispensables à suivre avant l’instauration d’un traitement.
• Instauration : cette section propose des critères pour choisir la molécule la plus adaptée à la situation, les règles administratives de prescription, le bilan préthérapeutique, les modalités concrètes d’instauration de chaque traitement et les principales contreindications.
• Surveillance : y sont présentées les principales modalités de surveillance de l’efficacité comme des effets secondaires avec les outils qui peuvent être employés et le calendrier de surveillance.
• Conduite : cette section explicite la conduite à tenir en fonction de la réponse clinique (amélioration significative, amélioration insuffisante, pas d’amélioration, amélioration mais présence d’effets secondaires) avec différents niveaux et alternatives thérapeutiques (algorithmes décisionnels).
• Ressources : pour chaque trouble on y trouvera des ressources à télécharger, notamment la check-list des étapes d’instauration du traitement, des fiches d’information à transmettre aux patients, une fiche visuelle avec les algorithmes de prescription et un document pédagogique sur la prescription selon les troubles.

Texte issu du site internet de la SFPEADA.

            Article paru dans la revue “Association Française Fédérative des Etudiants en Psychiatrie ” / AFFEP n°28

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1653577731000