Projet de la fédération française de psychiatrie

Publié le 27 May 2022 à 08:27
#Psychiatre de l'enfant et de l'adolescent

Un tour de France de la Psychiatrie

Chers internes,
Si comme moi, vieille interne mi-fatiguée / mi-désespérée après cette année mouvementée, tu cherches des inspirations pour des résolutions 2022 : lis bien attentivement l'échange que j'ai eu avec le Dr Brice MARTIN, président élu de la FFP*, parce que tu es peut-être directement concerné !

(Pris de cours, Brice commence par m'interroger)

B.M.- Euh... Bonjour Célia... alors, quelles sont tes aspirations pour la nouvelle année ?
C. T.- Bonjour Brice, Comme beaucoup de personnes, j'ai vécu une forme d'enfermement extérieur, avec les gestes barrières et les restrictions sanitaires. Je crois même qu'il a déteint au-delà de la question physique. Alors mes envies sont du côté du voyage, de la rencontre et de la découverte. J'AI SOIF d'aventure. Et pour toi ?
B. M.- Peut-être que tu souhaiterais te concentrer dans ton métier sur les choses « simples » et « lumineuses » ? Aller à l'essentiel.
C. T.- Tu n'aurais pas une idée en tête, toi ?
B. M.- Possible... Possible... Ouvre tes oreilles. La Fédération Française de Psychiatrie se lance dans une « aventure » amusante. Le concept est de faire un « tour de France » des hôpitaux psychiatriques et cliniques psychiatriques. L'axe de ce projet ? Recenser des dispositifs simples et concrets, originaux, parfois artisanaux, créatifs et enthousiasmants proposés par des services de psychiatrie (dont on entend parfois peu parler). Recenser et valoriser la créativité, parfois très locale, de certaines équipes.
C. T.- Si j'ai bien compris, vous souhaitez recenser et valoriser la créativité d'équipes de soin en santé mentale. Finalement, qu'elles soient discrètes ou universitaires et qu'elles soient situées dans un hameau ou dans la capitale : l'important est la motivation et l'efficacité des projets mis en place.
B. M.- Oui ! Tu le dis mieux que moi !
C. T.- Intéressant ! Mais comment comptes-tu nous raconter ces petites pépites ?
B. M.- A l'issue de ce « recensement », un colloque très ouvert, d'un ou deux jours, sera organisé où ces « petites perles de la psychiatrie française », seront présentées par leurs auteurs, de façon très pragmatique. Il s'agira, je pense, d'un joli moment de rencontre. Un ouvrage pourrait émaner de ces journées. L'enjeu de cette démarche est double :

• Valoriser la psychiatrie française et des initiatives locales, en défendant par le même mouvement, son attractivité.
• Favoriser la mise en lien des équipes/hôpitaux, autour de dispositifs aisés à reprendre, à s'approprier et défendre ainsi l'importance d'un collectif fédéré autour de la psychiatrie.

C.T.- Tu aurais un exemple pour nous éclairer ?
B. M.- Bien sûr. Ça ne manque pas. Nous avons entendu parler (par le biais d'une interne faisant sa thèse sur le sujet) d'un hôpital en périphérie de Lyon qui proposait un espace particulièrement original (réunissant quelques psychiatres et la pharmacie), simple, d'analyse des ordonnances des personnes hospitalisées. Un autre exemple concerne un hôpital périphérique situé dans le sud qui tente d'intégrer de façon territoriale le « plan de prévention partagé ». Ces dispositifs, souvent peu coûteux, mais très créatifs et très fonctionnels semblent assez aisés à mettre en place et susceptibles de dynamiser astucieusement nos espaces de soin.
C. T.- J'ai une autre idée ! Dans ma région natale, un hôpital dont l'unité fermée d'hospitalisation structure l'accueil des nouveaux patients dans son unité sous la forme d'un binôme infirmier/patient sur le point de sortir de l'hôpital, etc.
B. M.- C'est exactement ce type d'idée qui nous intéresse. Célia, je crois, si tu nous en fait l'honneur, que tu viens d'intégrer l'aventure ! Si certains (internes, médecins, infirmiers, psychologues.) sont motivés à transmettre leurs expériences, ils sont les bienvenus.
C. T.- Merci Brice de proposer ce projet, je suis des vôtres !

ET VOUS ?
N'hésitez donc pas à faire connaître conjointement à Célia Taix (interne en psychiatrie sur la région Auvergne-Rhône Alpes) et au Dr Brice Martin (président élu de la Fédération Française de Psychiatrie) des dispositifs que vous auriez identifiés et que vous auriez à cœur de valoriser en écrivant conjointement aux deux adresses mail suivantes [email protected] & [email protected]

FFP : Fédération française de psychiatrie

Brice Martin & Célia Taix

Article paru dans la revue “Association Française Fédérative des Etudiants en Psychiatrie ” / AFFEP n°29

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1653632838000