Prévention du Burn-Out des Médecins Liberaux

Publié le 11 May 2022 à 20:51
#International
#Bien-être
#Gynécologue-obstétricien

Mesure d'impact d'une expérimentation en région Centre-Val de Loire sous forme d’ateliers dédiés
Suite à une série de suicides de médecins, l’Union Régionale des Professionnels de Santé Médecins Libéraux Région Centre Val de Loire, par l'intermédiaire de sa commission "amélioration des conditions d'exercice" (ACE) a décidé une expérimentation ayant comme objectifs des actions concrètes de prévention, leur évaluation et leur pérennisation.
Une enquête a été adressée aux 2086 médecins généralistes et 1719 médecins spécialistes pour proposer 8 choix: les réponses obtenues ont plébiscité la prévention du burn-out (BO).
Suite à l’enquête, la commission ACE a recherché deux médecins experts en risques psychosociaux. Elle a proposé une expérimentation sous forme de groupes de pairs permettant aux médecins de s'exprimer en toute confidentialité et de s'approprier les ressources mises à leur disposition par les experts.
8 ateliers expérimentaux d’une dizaine de médecins volontaires ont été mis en place dans 4 villes du territoire durant l'année 2013 et 2014, animés par un expert psychiatre ou médecin du travail. Chaque participant a reçu une lettre d'invitation précisant les modalités, les objectifs et une échelle MBI anonymisée. Deux ateliers de 3h30 ont eu lieu à 2 mois d'intervalle pour chaque groupe en toute confidentialité: 1 er atelier alternant attentes des participants puis exposés et propositions de l'expert, 2 ème atelier pour faire le point des actions mises en place. Une lettre d’invitation précisant les modalités avec les objectifs choisis par chaque expert accompagné d'une échelle MBI anonymisée à remplir avant la réunion a été envoyée. Malgré la forte demande pour organiser des ateliers de prévention, les médecins ont été difficiles à mobiliser dans les départements les plus défavorisés (Indre en particulier), contrai gnant l'URPS-ML à regrouper certains départements. 58 médecins libéraux ont suivi au moins l’un des deux ateliers. Rappel sur l'échelle MBI : en 1969 Bradley à New York puis en 1986 Maslach et Jackson établissent le score avec ses trois axes: épuisement professionnel (EP), dépersonnalisation (DP) et accomplissement personnel (AP). Il s'agit bien d'une perte de motivation au travail, conséquence d'un stress répétitif. L'échelle MBI reste toujours un outil de mesure internationalement reconnu: le syndrome BO est d'autant plus sévère que les axes dépersonnalisation et perte de l'accomplissement personnel sont atteints.
Les objectifs des réunions étaient de savoir repérer les signaux d’alerte, de trouver l'aide appropriée, d’offrir des outils et de repérer ses exigences excessives. La bonne santé du médecin est en effet un préalable indispensable pour la prise en charge des malades.
Les 58 participants avaient un âge moyen de 52,2 ans (33 à 66 ans). Leurs scores de l'échelle MBI avant le 1 er atelier montraient que 70% avaient un score de BO modéré ou sévère. Globalement, après le deuxième atelier les 3 scores de l'échelle MBI sont améliorés mais restent en BO modéré. Les résultats qualitatifs sont les plus intéressants par la qualité des échanges, la prise de conscience ayant permis une dynamique d'actions positives.

Malgré la forte demande pour organiser des ateliers de prévention, les médecins ont été difficiles à mobiliser.

Conclusion
L’enquête a montré les besoins et les attentes des médecins libéraux en région Centre-Val de Loire. Les ateliers collectifs de groupes de pairs ont montré leur efficacité et leur pertinence avec une amélioration notable des scores de l'échelle MBI après seulement deux ateliers.
La commission a cependant pris conscience des limites méthodologiques liées aux difficultés de mobiliser les médecins les plus isolés. Face à cet impact positif des ateliers expérimentaux, elle a réfléchi aux possibilités de pérenniser ses actions dans différentes directions, car la prévention de l’épuisement professionnel et l’amélioration des conditions d’exercice en libéral relèvent d’un travail au long cours:

  • Des soirées (plus courtes que les ateliers) sur des thèmes attractifs élargis pour mobiliser les médecins malgré leur surmenage ont été programmées, en coopération avec les conseils de l’Ordre départementaux.
  • La poursuite de la formation spécifique des secrétaires médicales, nos meilleures alliées contre le BO (près de 200 secrétaires ont été formées à ce jour) est plébiscitée.
  • Le partenariat depuis mi-avril 2016 avec l'association MOTS dédiée à la prise en charge des médecins en burnout porte déjà ses fruits. http://www.associationmots.org
  • Deux médecins de l'URPS, titulaires du nouveau DIU "Soigner les Soignants", font la jonction entre l’association MOTS, l'URPS et les CDOM en respectant scrupuleusement la confidentialité, qui est un élément capital pour la prise en charge des médecins en difficultés professionnelles.
  • Un forum annuel régional sur un sujet visant la prévention de l'épuisement professionnel complète les actions (le dernier forum en novembre 2016 a été consacré à la gestion du temps).

L'impact positif des ateliers expérimentaux sur la qualité de vie des soignants ne peut que servir l'ensemble de la population. Un président de CDOM de notre région a proposé ce slogan: “Mon médecin, j'y tiens, mon médecin j'en prends soin”. Appliquons-le en tant que responsables de notre propre santé.

Bibliographie

  1. URML Centre. Etude sur les préoccupations professionnelles des médecins généralistes en région Centre 20032004.
  2. Burn out syndrome: échelle MBI. Burn-out syndrome ou syndrome d'épuisement professionnel: échelle MBI (Maslach Burn-Out Inventory)... htpps// www.masef.com/scores/burnoutsyndromeechellembi.htm
  3. ORS Pays de la Loire, URPS ML Pays de la Loire (2012). Les emplois du temps des médecins généralistes des pays de la Loire. Panel d'observation des pratiques et des conditions d'exercice en médecine libérale. 8 p.
  4. Micheau J, Molière E, Plein SENS.2010. L'emploi du temps des médecins libéraux: diversité objective et écarts de perception des temps de travail. Dossiers solidarité et santé. Drees. n°14, 15 p.
  5. Le Fur P, Bourgueil Y, Cases C. (2009). Le temps de travail des médecins généralistes, une synthèse des données disponibles. Questions d'économie de la santé. Irdes. n°144.8 p.
  6. Sauvegrain I., Massin C: L'enjeu: soigner sans s'épuiser, Doin, 2014.
  7. Sauvegrain I., Massin C: Soigner sans s'épuiser: le défi des infirmières et des soignants Lamarre, 2014
  8. Pascal Rouby: diaporama personnel 2013 : prévention du burn-out des médecins libéraux.
  9. Galam E, L'erreur médicale, le Burn-out et le soignant, Springer, 2012.
  10. Dossier du Concours Médical d’Avril 2008 (Eric Galam, Yves Léopold), tome 130.
  11. Médecine De la médecine factuelle à nos pratiques, 2015, vol 11, p 388 à 443.
  12. URPS-ML Centre-Val de Loire: Trait d'Union, numéro spécial avril 2014, Sus au Burn-out ! 16 p.
  13. Ormières J.J.- MOTS (organisation du travail et santé du médecin). Guide pratique d'analyse psychosocial et ergonomique de son exercice professionnel. http://www.association-mots.org

P. BARDON
Article paru dans la revue “Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France” / SYNGOF n°109

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652295080000