Ouverture du groupe de travail

Publié le 1654002488000

 

« attractivité des carrières HU »

Le 12 novembre 2020
HU ». Celui-ci s’est réuni pour la première fois le 12 novembre et rendez-vous est donné toutes les deux semaines pour une conclusion en mars. Les thèmes affichés à l’agenda sont successivement les salaires, la retraite et l’attractivité.

La communauté hospitalo-universitaire dans son ensemble était très préoccupée de constater que le Ségur de la Santé semblait l’avoir oubliée. D’autant que parallèlement des initiatives de réflexion sur les statuts HU et leur attractivité se multipliaient dans pratiquement tous les CHU et les Facultés. Cette problématique de l’attractivité est en effet un souci majeur, partagé par tous, qui a animé ces dernières années de nombreuses réunions du Syndicat des Hospitalo-Universitaires (Le SHU) et des deux syndicats, maintenant réunis SNHU et SNPHU, dont il est issu. Les deux ministères des Solidarités et de la Santé d’une part, de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation d’autre part ont enfin honoré la promesse écrite de créer un groupe de travail consacré à l’« attractivité des carrières.

Dans ce cadre, Le SHU a donc comme objectifs :
• De réaménager les grilles de rémunération hospitalières des MCU-PH et PU-PH en une seule, revalorisée. Les propositions du SHU sont connues et publiées. Les conclusions du groupe de travail devront être simples, lisibles et concerner la totalité de la carrière avec une attention particulière pour le début de carrière. La revalorisation globale doit être significative en termes de revenus nets.
• D’obtenir une retraite sur l’ensemble de l’activité H et U. Il s’agit de corriger une iniquité dénoncée inlassablement et de longue date. C’est une retraite pleine et entière qu’il faut aux HU, et sa mise en place ne doit pas entraîner de perte de revenus nets hospitaliers, ce qui serait vécu comme sournois.
• D’aboutir aux aménagements statutaires et réglementaires attendus par tous les HU pour améliorer l’attractivité des carrières comme, entre autres exemples, la possibilité d’un exercice à temps partiel pour une période donnée sans dissociation du H et du U, une plus grande fluidité du passage MCU-PH vers PU-PH, un véritable soutien à la mobilité en début de carrière, etc.

Le SHU apporte sa contribution attentive, ambitieuse et constructive à ce groupe de travail.

Bertrand DIQUET
Trésorier du SHU

Article paru dans la revue « Intersyndicat National Des Praticiens D’exercice Hospitalier Et Hospitalo-Universitaire.» / INPH n°20

 

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1654002488000