Mise au point sur l’option radiologie interventionnelle avancée

Publié le 16 May 2022 à 07:09
#Urgences
#Radiologue et imagerie médicale

Le Bureau du CERF et les sociétés d’organe travaillent à l’heure actuelle à la constitution de l’option RIA :

  • Formation pour les connaissances à l’échelle nationale.
  • Validation des compétences à l’échelle locale et régionale.

Le Pr Pascal Chabrot est responsable de la mise en oeuvre de l’option RIA au sein du bureau du CERF. Il coordonne le travail du CERF en conjonction avec les surspécialités d’organe et les responsables des DIU préexistant (NRI, SFICV, DINU, SIAD, SIMS, RIO,…). Cette option RIA sera mise en oeuvre officiellement en 2021-2022 pour les DES nouveau régime et beaucoup de points sont encore à valider définitivement mais le bureau du CERF et toutes les Sociétés d’organe concernées sont déjà au travail.

Interview du Pr Jean-Michel Bartoli

Le programme des connaissances s’appuiera sur celui des anciens DIU et sera regroupé sur 3 domaines.

L’imagerie Interventionnelle est la première activité autorisée à bénéficier de cette réforme menée par la DGOS et qui s’appliquera dans les Programmes de Santé Régionaux (PRS) de toutes les ARS. A côté des autorisations de neuro-Radiologie Interventionnelle et de Cardiologie Interventionnelle apparaîtront en 2019 deux nouvelles autorisations : l’Imagerie Oncologique Interventionnelle et l’Imagerie Interventionnelle Endo-vasculaire et Urgences.

Objectifs

  • Individualiser et former un corps de radiologues interventionnels en accord avec les travaux actuels de la DGOS sur la réforme des autorisations d’activités en Etablissements de Santé.
  • Créer des centres accrédités RIA avec un panel de jeunes radiologues (ayant validé l’option RIA) qui pourront trouver de solides débouchés.

Des visions qui se rejoignent pour le futur de la RI :

  • Autoriser les centres publics et privés pour la pratique de la RIA.
  • Favoriser la formation en RIA dans les 3 domaines de la Radiologie (NRI, RIO, RIE).
  • Formation des jeunes en adéquation avec les besoins locaux et régionaux exprimés dans les Programmes Régionaux de Santé.
  • Accréditation par les pairs des RI déjà formés.

L’option de RIA présentera les 3 sousspécialités suivantes :

  • Neuroradiologie interventionnelle (NRI).
  • RI endovasculaire et urgence (RIE).
  • RI oncologique et douleur (RIO).

Prérequis

  • Une formation dans l’option RIA pour les connaissances à l’échelle nationale sur la base du programme des anciens DIU de radiologie interventionnelle (qui persisteront pour la Formation Continue uniquement) avec la nouvelle plateforme numérique en e-learning de la SFR-CERF associée à des ateliers présentiels de simulation et cas cliniques à la Maison de la Radiologie (SFR, Paris). Le nombre plus réduit de DES dans chaque versant de l’Option permettra la tenue de réunions d’enseignement présentielles. Cela a pour but d’améliorer et d’uniformiser la formation et les connaissances des internes, peu importe leur ville d’internat.
  • Une validation des compétences à l’échelle régionale par le carnet électronique référençant l’ensemble des interventions réalisée par l’interne en autonomie supervisée. Il sera validé par son tuteur de stage et par le coordonateur. Un référentiel de compétences y sera associé incluant entre autres, la démarche qualité, les consultations, les RCP, …

Tous les internes auront l’obligation d’acquérir la RI Générale pendant la phase d’approfondissement. Cela permettra de commencer à se familiariser avec les actes de RIA dès les choix de surspécialités de la phase d’approfondissement.

Les internes inscrits dans l’option RIA seront également formés en imagerie diagnostique spécialisée. En effet, même les centres pratiquant la RI de manière exclusive assurent leur activité de diagnostic et de suivi.

Exemple d’une consolidation en RIA de 2 ans

  • 6 mois de RIA digestive avec activité mixte diagnostique et interventionelle.
  • 6 mois de RIE couplé avec imagerie diagnostic cardiovasculaire.
  • 6 mois de RIO en centre de lutte anti-cancer.
  • 6 mois de RI ostéoarticulaire couplé avec imagerie diagnostique. Un certain nombre de regroupement/passerelle entre RIO et RIE sont à l’étude. De plus une certification par les pairs en formation continue devra permettre de pratiquer des actes de RIA, aussi bien de RIE et de RIO.

Enfin, concernant la thrombectomie, qui a connu une augmentation franche de son nombre d’actes ces dernières années, la HAS impose une amélioration de la couverture des zones territoriales déficitaires. De ce fait, les travaux de la SFNR ont pour but d’élargir le nombre d’opérateurs accrédités à sa pratique pour les futurs centres créés. Les radiologues RIA, en fonction des besoins locaux et régionaux, pourraient bénéficier d’une formation complémentaire pour être accrédités à pratiquer la thrombectomie. Cette formation à la thrombectomie nécessitera l’acquisition d’un socle de connaissances et de compétences (enseignement national et local par le centre de NRI autorisé). Elle ne permettra pas la réalisation d’actes autres que la thrombectomie. Elle sera sous la responsabilité de la SFNR à l’échelon national et de l’équipe de NRI référente de la ville et/ou de la région de formation pour l’acquisition des compétences. Dans le même temps un gros effort national est fait en neuro-radiologie pour augmenter la démographie des centres de NRI existants.

Article paru dans la revue “Union Nationale des Internes et Jeunes Radiologues” / UNIR N°33

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652677750000