La place de l’étudiant dans sa formation

Publié le 07 May 2022 à 14:59
#Recrutement
#Kinésithérapeute

Grâce à la réforme de 2015, l’étudiant prend une place d’acteur dans sa formation.
Cette place est justifiée par le changement de paradigme qu’engendre le processus d’universitarisation vers lequel notre formation tend. Les instituts, qui étaient des endroits de professionnalisation par un apprentissage béhavioriste, de transmission de connaissance de manière verticale, s’orientant vers le socio-constructivisme, modèle à tendance horizontal, devenant des lieux de réflexivité construits dans l’échange. L’uniformisation nationale espérée devrait confirmer cette transformation par l’extension de ce modèle à tous les instituts de formation. Ce statut d’acteur acquis par l’étudiant s’illustre sur plusieurs plans. Il est important d’en avoir conscience afin de connaître ses droits et ses possibilités.

Les stages
Les choix des stages dans certains IFMK se font pour et par les étudiants. L’étudiant est acteur de son parcours de stage et le façonne selon les exigences de son école mais en fonctions de ses projets professionnels propres. L’orientation du parcours par l’étudiant en lien avec ses projets professionnels permet un parcours au plus près de ses attentes et objectifs.

Le mémoire
Le mémoire a été une des modifications profonde opérée avec la réforme, il est maintenant obligatoirement orienté sur la l’initiation à la recherche en mettant en avant la réflexion des étudiants autour de ses réflexions propres et des sujets du champ de la massokinésithérapie qui l’intéressent.

Le temps de travail personnel
La maquette comprend des temps de TP pour Temps Personnel. A ne pas confondre avec les TD qui sont des temps de Travaux Dirigés qui sont eux obligatoires. La prise en compte de la nécessité du temps de travail personnel de l’étudiant est une véritable avancée vers l’autonomisation. Autonomie caractérisant le travail des étudiants au sein de l’enseignement supérieur.

L’investissement parascolaire et l’ouverture à un développement de compétences et de connaissances plus large
La nouvelle maquette inclut des UE Optionnelles qui peuvent permettre une valorisation de l’engagement étudiant dans d’autres activités ainsi que la place d’enseignement d’ouverture d’esprit ou l’élargissement et l’approfondissement de certaines compétences.

Ceci est une avancée cruciale dans la reconnaissance du rôle de l’étudiant au sein de sa formation et peut lui permettre de développer son bien être au sein de sa formation.

La transformation des connaissances en compétences
La formation comporte toujours un tiers du temps en stage. Ces stages se veulent être l’évaluation et le développement des compétences professionnelles de l’étudiants. C’est dans ce cadre que l’étudiant est appelé à transformer certaines de ses connaissances en compétences qui sont également celles auxquelles doivent répondre des MKDE. Par son investissement dans la formation, son travail personnel et l’expérience sur le terrain il deviendra le maillon essentiel de la chaîne d’apprentissage.

Acteur et co-auteur
Dans la continuité de ce que nous avons déjà exposé, l’étudiant doit aussi construire ses objectifs de stage et produire des auto-évaluation précises. L’acquisition d’un esprit critique passe aussi par le recul sur ses propres capacités. Dans les processus de raisonnement clinique suivis par la majorité des professionnels de santé, l’étape de métacognition permet d’apporter un recul nécessaire à l’évolution et la remise en question du thérapeute. L’auto-évaluation des ses propres objectifs est un processus primordial et nécessaire d’amélioration des compétences et connaissances des futurs professionnels de soins. De plus, et de manière plus évidente cela permet à l’étudiant de s’approprier personnellement sa formation et de participer à sa réalisation et son élaboration.

La réforme de 2015 potentialise donc la place de l’étudiant dans sa formation. Il n’est pas passif, il est auteur de la formation qui fera de lui un masseur-kinésithérapeute diplômé d’état. Additionné à tous les avantages décrit, cette position permet une professionnalisation par la responsabilisation et l’autonomisation progressive du futur professionnel.

Article paru dans la revue “Le Journal des Étudiants Kinés” / BDK n°50

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1651928394000