L’ESC 2017 en Imagerie cardio-vasculaire

Publié le 23 May 2022 à 07:03
#Chirurgien
#Europe
#Cardiologue

Place du strain longitudinal global (GLS) en IRM = Le strain longitudinal global évalué en IRM est un facteur prédictif indépendant de mortalité dans l’insuffisance cardiaque à FEVG altérée

L’altération du strain longitudinal global (GLS) en IRM cardiaque est un facteur pronostique négatif corrélé à la mortalité toute cause chez les patients insuffisants cardiaques à FEVG altérée.

LA QUESTION POSÉE
Le GLS du ventricule gauche mesuré en IRM a-t-il une valeur pronostique chez les patients insuffisants cardiaques avec FEVG altérée ?

PRINCIPE DE L’ETUDE
Design
Dans cette étude multicentrique américaine, ont été inclus consécutivement les patients insuffisants cardiaques bénéficiant d’une IRM cardiaque pour évaluation de la FEVG si celleci était inférieure à 50 %.

Intervention
Le GLS était calculé en IRM à partir de trois séquences ciné-IRM long axe. Pour obtenir ce calcul, il n’était pas nécessaire d’ajouter des acquisitions ou de prolonger l’examen IRM initialement prévu.

Critère de jugement
Le critère de jugement principal était le décès toute cause.

RESULTATS PRINCIPAUX
Parmi les 1012 patients inclus dans quatre centres des Etats Unis, 133 sont décédés après un suivi médian de 4.4 ans.

Les patients ont été divisés en terciles selon la valeur de leur GLS : inférieur à -13 %, compris entre -13 % et -8.7 %, et supérieur à -8.7 %.

Le risque de décès augmentait de façon significative entre les groupes avec l’altération du GLS, et surtout dans le groupe avec un GLS supérieur à -8.7 % (log-rank p<0.0001).

Le hazard ratio du GLS était de 1.89 après ajustement sur des variables cliniques et d’imagerie.

Chaque altération de 1% du GLS était associée à une augmentation du risque de décès (RR 1.888 par 1 %, p<0.001) après ajustement.

NOTRE CONCLUSION
D’accord

Après avoir été validée en échographie, l’altération du strain longitudinal en IRM est aussi un facteur pronostique négatif chez les patients insuffisants cardiaques avec FEVG altérée.

Mais
Dans cette étude, on ne bénéficie pas de l’évaluation comparative du GLS en ETT pour chaque patient, ce qui nous prive de l’évaluation de la variation du GLS entre ETT et IRM chez un même patient

SYNTHÈSE de la session « Imagerie de déformation en IRM et échographie » présentée à l’ESC
A travers les 9 études de cette session, on retient qu’une altération du strain longitudinal ou radial du ventricule gauche est de moins bon pronostic quelle que soit la population considérée (insuffisance rénale, diabète, post infarctus et population générale) et quelle que soit la FEVG initiale.

Cependant on ne dispose d’aucun traitement ciblé en fonction de la valeur de GLS retrouvée pour tenter de remédier à ce pronostic défavorable.

FIGURE CLÉ

 

Légende : Principe du strain longitudinal global (GLS) en IRM cardiaque

RÉFÉRENCE BIBLIOGRAPHIQUE
European Heart Journal, Volume 38, Issue suppl_1, 1 August 2017, ehx493.5008

SUIVI DU MITRACLIP à 1 an = Evaluation hémodynamique à 12 mois de l’implantation d’un Mitraclip pour insuffisance mitrale (IM) sévère symptomatique

Long-term hemodynamic improvement after percutaneous mitral valve repair in the non invasive pressure-volume analysis.

A 12 mois, le Mitraclip est associé à une diminution du stade NYHA et de la sévérité de l’IM, et à une amélioration hémodynamique (remodelage inverse du VG et augmentation du débit cardiaque antérograde).
Population avec mortalité toute cause à 12 mois importante (17,7 %), surtout en cas d’IM secondaire (12/17 patients).

LA QUESTION POSÉE
Quelles sont les adaptations hémodynamiques à long terme après l’implantation d’un Mitraclip pour insuffisance mitrale sévère symptomatique ?

PRINCIPE DE L’ETUDE
Design

Evaluation clinique et échographique avant implantation et à 12 mois d’un Mitraclip chez des patients présentant une insuffisance mitrale sévère symptomatique.

Principaux paramètres
Les principaux paramètres recueillis étaient la mortalité toute cause, les réinterventions, les réhospitalisations, le stade NYHA, la pression artérielle, un critère composite fonctionnel (CCS) comprenant le stade NYHA, le Kansas city cardiomyopathy questionnaire et le test de marche, le grade de sévérité de l’IM, le volume télésytolique et télédiastolique, le volume d’éjection systolique, la FEVG et le Strain longitudinal global.

RESULTATS PRINCIPAUX
Sur les 79 patients analysés présentant une insuffisance mitrale sévère symptomatique (67 % d’IM secondaire et 33 % d’IM primaire), ayant bénéficié du Mitraclip :

  • 62 patients (79,5 %) étaient NYHA 3 ou 4 contre 19 patients (24,5 %) à 12 mois.
  • 14 patients (17,7 %) sont décédés.
  • 15 patients (19 %) ont été hospitalisés pour insuffisance cardiaque à 12 mois.
  • 5 patients (6,3 %) ont eu une réintervention mitrale.
  • 49 patients (62 %) avaient une amélioration du critère composite fonctionnel (CCS).
  • 71 patients (90,5 %) avaient une IM minime ou modérée à moyenne à 12 mois.

Les volumes télédiastolique et télésystolique ventriculaires gauches diminuaient respectivement de 167±81ml à 147±79ml (p<0.0001) et de 103±70ml à 95±72ml (p<0.01).
La FEVG et le strain longitudinal global ne variaient pas alors que la fraction d’éjection antérograde augmentait de 31 % ±1 4 % à 41 % ±20 % (p<0.0001).
La résistance artérielle périphérique était diminuée de 2423 ± 666dynes. sec.cm5 à 2122 ± 749dynes.sec.cm5 (p<0.02).

NOTRE CONCLUSION
D’accord
A 12 mois, le Mitraclip améliore les paramètres hémodynamiques et la qualité de vie des patients traités pour IM sévère symptomatique.

Mais
Cette étude mélange IM primaires et secondaires et exclut les patients décédés qui sont potentiellement des « non répondeurs ».

Comprendre le principe du MITRACLIP
Technique percutanée dédiée au traitement de l’insuffisance mitrale sévère chez des patients contre-indiqués à la chirurgie cardiaque. Pour remédier à la perte d’étanchéité de la valve mitrale, cette intervention consiste à poser un clip qui réunit les feuillets de la valve mitrale afin de corriger le défaut de fermeture et de réduire le reflux de sang du VG vers l’OG.

Une fois le clip en place, la fuite résiduelle est évaluée sous échographie. Il peut être repositionné plusieurs fois jusqu’à obtenir une réduction d’au moins 50 % de la fuite.

Ce geste est réalisé sous anesthésie générale dans une salle hybride associant un matériel de cardiologie interventionnelle (imagerie angiographique) et la réalisation d’échocardiographies transoesophagienne.

RÉFÉRENCE BIBLIOGRAPHIQUE
D. Lavall, et al. Long-term hemodynamic improvement after percutaneous mitral valve repair in the noninvasive pressure-volume analysis.
European Heart Journal 2017 supplementary. doi.org/10.1093/eurheartj/ehx502.1998.

Article paru dans la revue “ Collèges des Cardiologues en Formation” / CCF n°02

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1653282227000