L’enquete précarité menstruelle

Publié le 1652133396000

Ce projet a fait ses débuts en mars 2020, quand l’ancien bureau de l’ANESF, après les JN’ESF 2020, et ses actions de lutte contre la précarité menstruelle, s’est rendu compte qu’aucun chiffre n’existait au sujet de la précarité menstruelle.
Le bureau national de l’ANESF s’est donc saisi du sujet, et a proposé à la FAGE, qui travaillait déjà sur ce dossier, et à l’AFEP, qui venait de faire son enquête au local, de collaborer ensemble pour lancer une enquête nationale sur la précarité menstruelle étudiante. L’enquête a été lancée en octobre 2020 pour se finir en décembre 2020. 
Le 8 février 2021, l’ANESF publiait les résultats de l’enquête précarité menstruelle étudiante que nous avons menée avec la FAGE et l’AFEP. Ces résultats ont été présentés sous la forme d’un dossier de presse que vous pourrez retrouver sur notre site internet

 
Les chiffres sont alarmants, avec plus de 6000 réponses nous avons pu démontrer ce qu’il se passe aujourd’hui chez les étudiant·e·s. 1 étudiant·e sur 10 fabrique lui·elle-même ses protections périodiques pour des raisons financières, 13% des étudiant·e·s menstrué·e·s ont dû faire un choix entre s’acheter des protections périodiques et un autre produit de première nécessité.

Nous avons envoyé le dossier de presse, soutenu par Règles Élémentaires, à plusieurs médias. Nous avons alors obtenu de nombreuses reprises presse (Le Monde, Le Parisien, Libération, RTL, Europe1, Madmoizelle, Meuf paris, etc). Nous avons même fait une interview en direct sur la matinale de FranceInfo le jour de la sortie des résultats. Ces reprises nous ont bien montré que l’enquête était nécessaire et attendue.

Les nombreuses reprises ont permis de faire remonter le dossier jusqu’aux différents ministères concernés par le sujet. C’est ainsi que le 23 février, deux semaines après la publication des résultats, nous avons eu un rendez-vous aux côtés de la FAGE, l’UNEF et l’Alternative avec Mme Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, pour parler précarité menstruelle étudiante. 
Nous avons été informées, à cette occasion, des annonces ayant lieu l’après-midi même à Poitiers lors d’un déplacement de Mme Vidal, en notre présence.

Des annonces, et pas n’importe lesquelles ! Une mise en place dans les prochaines semaines de distributeurs de protections périodiques, respectueuses de la santé, en libre accès dans les Services de Santé Universitaire et les Résidences Universitaires !

L’objectif est d’atteindre 1500 distributeurs et une gratuité totale des protections, jetables et réutilisables, pour les étudiant·e·s à la rentrée de septembre 2021 ! C’est avec fierté que nous vous faisons part de notre victoire !

Bérénice BRAZS 
Vice Présidente en charge des Affaires Sociales et de la Défense des Droits

Article paru dans la revue "Engagement" / ANESF n° 41

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652133396000