L’association Des Jeunes Gériatres Hospitaliers (AJGH)

Publié le 16 May 2022 à 19:32
#Europe
#International
#Gériatre

Introduction & Objectifs

L’Association des Jeunes Gériatres Hospitaliers (AJGH) est une association apolitique Loi 1901 sans but lucratif créée en 2002 par le Docteur Sophie Moulias et son bureau à l’occasion du 17ème Congrès Mondial de Gériatrie et Gérontologie à Vancouver.

A cette époque, la gériatrie n’est pas encore une spécialité à part entière puisqu’il faut attendre 2004 pour que son statut évolue de compétence à celui de spécialité. Le Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires (DESC) de Gériatrie, créé en 1988 n’est devenu qualifiant qu’à la rentrée universitaire 2004-2005, ouvrant donc le droit à la qualification de spécialiste en gériatrie. La capacité de gériatrie est quant à elle en place depuis 1998, permettant aux candidats titulaires d’un diplôme de docteur en médecine d’être formé à la gériatrie et d’acquérir un diplôme de validité nationale.

Ainsi, lors de la création de l’AJGH, la gériatrie telle qu’on la connait aujourd’hui n’en était qu’à ses prémices d’où la vocation d’alors de réunir la génération émergente de jeunes gériatres, promouvoir la spécialité et la faire découvrir, faciliter l’accès à l’information gériatrique, développer des travaux de recherche d’envergure…

Aujourd’hui la gériatrie est pleinement installée dans l’éventail des spécialités médicales mais l’AJGH reste animée par la même farouche volonté de mener à bien plusieurs objectifs, inspirés des motivations qui ont conduit à créer l’AJGH et définis dans ses statuts comme étant :

a) De réunir l’ensemble des jeunes gériatres en cours de formation ou exerçant en structure de soins gériatriques afin de construire la gériatrie française de demain ;

b) De mettre en oeuvre, réaliser et promouvoir toute action éducative et/ou informative destinée au corps médical, aux patients ou au grand public dans le but d’améliorer la connaissance, le diagnostic et la prise en charge globale des patients âgés ;

c) De mettre en oeuvre, réaliser et promouvoir toute recherche scientifique (biomédicale, épidémiologique, pharmacologique, ou autre) dans le domaine de la gériatrie ;

d) De promouvoir la place des jeunes gériatres au sein du paysage gériatrique français, notamment en veillant à une formation de qualité des étudiants en médecine et des internes.

Membres de l’association

Nos statuts définissent plusieurs catégories de membres :

  • Les membres titulaires de l’AJGH sont détendeurs du Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) de Gériatrie, du Diplôme d’Enseignement Spécialisé Complémentaire (DESC) de Gériatrie ou de la Capacité de Gériatrie depuis moins de six années ou inscrits au DES, au DESC ou à la Capacité de Gériatrie. On ne peut rester « jeune gériatre » plus de six ans après l’obtention du DES, du DESC ou de la Capacité.
  • Les membres associés sont titulaires d’un diplôme de médecin et présentent un intérêt marqué pour la gériatrie, sans remplir les conditions de membre titulaire.
  • Les membres consultants sont des scientifiques reconnus qui acceptent de rendre des services de relecture d’articles ou de projets de recherche à la demande des membres de l’AJGH.
  • Les membres bienfaiteurs sont des personnes physiques ou morales qui au travers de leur adhésion veulent aider à la formation des jeunes gériatres hospitaliers et à leurs travaux de recherche gériatrique.
  • Les membres d’honneur sont, soit de plein droit, les anciens présidents et membres du bureau de l’Association, ou soit, sur décision de l’Assemblée Générale Ordinaire, les représentants accrédités de la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG), le représentant accrédité du Collège National des Enseignants de Gériatrie (CNEG), le représentant accrédité du Conseil Scientifique de la SFGG.

A ce jour, l’association compte environ 400 adhérents, répartis sur l’ensemble du territoire français.

Administration et fonctionnement

L’AJGH est constituée d’un conseil d’administration composé de huit membres, élus par l’Assemblée Générale Ordinaire. Ses membres doivent représenter dans la mesure du possible les différents modes d’exercice professionnel de la gériatrie (secteurs publics et privés hospitaliers, universitaires et non universitaires, médecins thésés et en cours de formation…) et les différentes régions du territoire français.

Le bureau de l’AJGH comprend quant à lui quatre membres, élus au sein du conseil d’administration : un président, un vice-président, un trésorier et un secrétaire.

L’Assemblée Générale Ordinaire se réunit au moins une fois par an, dont une fois généralement lors des Journées Annuelles de la SFGG.

Activités de l’AJGH

L’AJGH se veut une association dynamique et accessible qui mène à bien plusieurs missions et projets dont tous gardent dans leurs objectifs de promouvoir la gériatrie et représenter la jeune génération de médecins gériatres.

Rassembler et mettre en lien la jeune génération
A partir d’un carnet d’adresses qui s’étoffe au fur et à mesure, l’AJGH met en relation les jeunes gériatres qui exercent dans des régions différentes. Loin d’être une agence matrimoniale, notre mission est de permettre de créer du lien pour travailler ensemble. Dans le cadre de l’arrivée du DES de Gériatrie notamment, nous avons répondu à beaucoup de mails et appels durant l’été pour renseigner sur la gériatrie et communiquer les coordonnées de jeunes gériatres exerçant dans les villes que ciblaient les futurs internes.

En relation constante avec nos pairs, l’AJGH peut également mettre en relation directement de jeunes gériatres avec les membres du CNEG ou du bureau de la SFGG si nécessaire.

La Gazette

Editée à environ 1400 exemplaires tous les 4 mois, La Gazette est l’outil le plus visible de l’action éducative et/ ou informative menée par l’AJGH. Il s’agit également d’un des outils de communication phare puisque sa distribution est assurée dans quasiment tous les CHU et Centre Hospitaliers de métropole et Outre-Mer, permettant de diffuser des messages au plus grand nombre.

Ainsi, tous les 4 mois, La Gazette met en lumière les dernières actualités gériatriques en revenant sur le ou les articles scientifiques du moment (étude FLAME dans la BPCO, étude CAPITA dans la vaccination anti pneumococcique), réalise un focus sur une initiative innovante (l’association « un temps pour toiT » dans le numéro 15) ou sur un métier d’importance en gériatrie (le Professeur d’Activité Physique Adaptée dans le numéro 11, l’ergothérapeute dans le numéro 12, l’assistant social dans le numéro 13). Des fiches gériatriques viennent également enrichir les numéros tels que l’utilisation de la voie souscutanée, la sémiologie des syndromes parkinsoniens atypiques…

A la fois pédagogique et informative, La Gazette du jeune gériatre démontre à chaque numéro que la gériatrie est une discipline passionnante et riche, vaste et multidisciplinaire, bien loin des clichés qu’on lui attribue parfois.

La représentativité auprès des instances
L’AJGH est une société savante filiale de la SFGG et de ce fait entretient des rapports privilégiés avec ses membres. Notamment, l’année 2017 a été l’occasion de collaborer sur le groupe « young leaders in aging research », fortement souhaitée par Sandrine ANDRIEU lors de sa prise de fonction en 2015 comme Présidente de la SFGG. Ainsi, l’AJGH a été le relai de la mise en place de bourses permettant de participer aux congrès de l’IAGG (International Association of Gerontology and Geriatrics) à San Francisco et de l’EUGMS (European Union Geriatric Medecine Society) organisé cette année à Nice. Pour être éligible à l’obtention de ces bourses, des critères d’investissement dans des travaux de recherche étaient entre autres demandés, soit une manière d’encourager les projets de recherche menés par les jeunes.

L’arrivée du DES de Gériatrie pour cette année 2017, suite à la réforme du troisième cycle des études médicales, a quant à elle permit de travailler avec le Pr Gaëtan GAVAZZI, Président du CNEG, sur la structure de ce DES, tant théorique que pratique.

Toujours en termes de représentativité, l’AJGH est représentée par son bureau dans différentes missions et congrès, comme ce fut le cas pour l’audition à l’Assemblée Nationale début septembre 2017 pour la mission flash sur les EHPAD (compte rendu dans cette Gazette) ou encore la présence aux assises nationales des médecins coordonnateurs fin novembre.

Différentes actions de communication
Comme certains d’entre vous l’ont peut-être remarqué, l’AJGH s’est montrée très active à partir de la fin du mois d’août dans la promotion de l’arrivée du DES de Gériatrie. Suite à la diffusion d’un tract mi-août sur le site internet, le Facebook et le Twitter de l’association ainsi que par mail, plusieurs organismes de presse nous ont contactés. Une collaboration rapide et efficace s’est ensuite mise en place avec la SFGG et, alors que les pré choix de poste d’interne laissaient présager un désaveu important pour notre discipline, un peu plus de 170 postes ont au final été pourvus sur les 200 proposés pour cette première année.

Forts de cette expérience, nous sommes désormais beaucoup plus présents sur les réseaux sociaux et développons au mieux notre communication.

Adhérer à l’AJGH

  • Modalités d’adhésion

Pour adhérer à l’AJGH en tant que membre titulaire, il faut remplir les conditions détaillées ci-dessus et s’acquitter d’une cotisation annuelle fixée pour l’année 2017-2018 à 20€ pour les internes et 30€ pour les autres membres titulaires.

Pour les membres associés, consultants, bienfaiteurs et d’honneur, les demandes d’adhésion sont examinées par le bureau avant validation.

Les membres consultants, bienfaiteurs et d’honneur n’ont pas à s’acquitter d’une cotisation.

  • Retour des cotisations : montant et objectifs
    Pourquoi ce retour des cotisations, pourtant abrogées en 2012 par le bureau de l’époque ?

La réponse est simple, l’AJGH a besoin de fonds pour développer ses actions, faire vivre son site internet, permettre au bureau de représenter les jeunes gériatres dans divers événements, mettre en place des bourses pour assister à des congrès…

Plusieurs partenariats se développent actuellement avec des laboratoires, notamment en vue de la création du premier congrès de l’AJGH mais des sources de revenus diverses sont nécessaires.

  • Quel retour j’aurai de ma cotisation ?
  1. La fierté de participer à l’essor de la gériatrie en soutenant l’association des jeunes gériatres dans ses objectifs, ses démarches et son travail.
  2. L’accès à une plateforme collaborative au sein de laquelle, les jeunes gériatres des différentes régions pourront partager leurs présentations d’articles scientifiques, de projets de recherche… Nous travaillons tous beaucoup dans nos subdivisions respectives or proposer aux autres gériatres d’accéder à ses travaux de recherche et de présentation bibliographique peut être un gain de temps considérable et une mine d’information immense.
  3. Des tarifs préférentiels sur certains congrès, des développements de partenariat sont en cours.
  4. L’accès gratuit aux journées AJGH qui sont en cours d’élaboration.

Perspectives d’avenir

L’AJGH ne manque ni de dynamisme ni d’idées mais d’un conseil d’administration complet pour mener à bien ses projets. Alors vous qui nous lisez, rejoignez-nous ! Les perspectives ? Elles ne manquent pas !

  • Création des premières journées AJGH qui pourraient voir le jour à l’automne 2018 permettant par la même occasion d’accueillir les nouveaux internes de DES et proposer aux jeunes gériatres un contenu scientifique dans une ambiance festive.
  • Relancer les référents inter-région pour que chaque nouveau gériatre ait un interlocuteur local vers lequel se renseigner si nécessaire.
  • Développer des projets de recherche : notre force est d’être multicentrique, profitons-en !
  • Mettre en place une newsletter jeune gériatre dans laquelle, chaque mois, seraient listés quelques articles scientifiques et non scientifiques qui ont marqués les semaines précédentes.
  • Poursuivre notre essor de communication et être plus visible encore auprès des différentes instances.

Et surtout, puisque le nombre fait la force, j’insiste, rejoignez-nous !!

Guillaume DUCHER
Article paru dans la revue “La Gazette du Jeune Gériatre” / AJG N°16

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652722370000