Interview d’un médecin de SRPR

Publié le 20 Feb 2023 à 08:52
#Chirurgien
#Management
#Coordination
#Médecin du sport
#Médecin physique et de réadaptation
#Médecin Polyvalent

Interview d’un médecin de SRPR

Dans l’Ajmerama, nous souhaitons mettre en avant la diversité et la richesse de la MPR ! Dans chaque nouveau numéro, vous trouverez une interview d’un médecin MPR qui nous présentera son poste. En ce début d’année, c’est un médecin du SRPR (Service de Rééducation Post Réanimation) de Nancy qui nous parle de sa pratique.

Présentation du service

Le Service de Rééducation Post Réanimation est situé au CHRU de Nancy, sur le Site de l’Hôpital Central. Il était un maillon manquant jusque-là dans le parcours des patients neurolésés. Unique SRPR en Lorraine et ouvert depuis décembre 2016, composé de 12 lits, il est sous la responsabilité médicale du Professeur PAYSANT et de deux médecins de Médecine Physique et de Réadaptation.

On y trouve aussi un poste d’interne de MPR en phase socle. Les patients y effectuent un séjour de plusieurs semaines de transition entre les services de Soins Critiques et les services de Soins de Suite et de Réadaptation.

L’objectif est une prise en charge rééducative précoce et multidisciplinaire avec différents intervenants
: kinésithérapeute, ergothérapeute, orthophoniste, neuropsychologue, psychologue et diététicien.

Profil des patients

Ce sont des patients qui présentent une pathologie neurologique centrale ou périphérique, sortant d’un service de Réanimation ou de Soins Continus, en phase aiguë, accessibles à une prise en charge rééducative et avec un projet de réautonomisation, mais encore trop « fragiles » ou « instables » avant d’aller dans un centre de rééducation classique.

Exemple de pathologies retrouvées : traumatisme crânien, AVC, blessé médullaire, polyneuropathie de réanimation…

Journée type

- Matin
- Staff avec l’ensemble de l’équipe soignante du jour et les thérapeutes : planification des soins, des examens complémentaires programmés et organisation des séances de rééducation.
- Visite médicale.
- Après-midi
- Admissions.
- Avis complémentaires spécialisés.
- Démarches sociales.
- Entretien avec les familles.

Les + du service

- Le travail en équipe, au sein d’une petite unité de soins permettant une proximité à la fois avec l’équipe soignante et l’équipe de rééducation.
- Une équipe soignante en effectif suffisant et des thérapeutes dynamiques pour permettre bienveillance, qualité des soins et stimuler au maximum l’autonomie des patients.
- Une prise en charge précoce avec le constat de progrès rapides.
- Un rôle médical complet : gestion du projet de rééducation et des complications médicales aiguës ainsi que le suivi spécialisé à distance.
- Des liens privilégiés avec d’autres spécialités au sein du CHRU : infectiologues, neuroradiologues, neurochirurgiens, neurologues, pneumologues, ...
- Un accès facile et rapide aux explorations complémentaires : biologie, imagerie, …

Les du service

- Les complications médicales qui freinent la rééducation et la réautonomisation.
- La coordination entre les soins infirmiers et les séances de rééducation sans planification hebdomadaire possible du fait des évènements intercurrents fréquents.

Emma PETITJEANS