Innovation pharmaceutique et recherche : Retour sur la 1ère édition de la MasterClass de Pharmacologie Organisée par la SFPT

Publié le 06 Mar 2023 à 15:22
#Innovation
#Biologiste
#Pharmacien
#Interne en médecine

 

 

 

Le 26 janvier 2023, la 1e édition de la Masterclass de pharmacologie clinique a eu lieu à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière.

Cette journée à destination des internes de pharmacologie a été organisée par la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique et a été coordonnée par le bureau du groupe « Suivi Thérapeutique Pharmacologique et Personnalisation des Traitements STP-PT » de la SFPT - Florian Lemaitre, Françoise Goirand, Caroline Monchaud et Matthieu Grégoire.

Elle a rassemblé une quinzaine d’internes des filières IPR et biologie médicale de toute la France. Un des objectifs de cette journée était d’homogénéiser la formation des internes au niveau national.

Préalablement à cette journée, des ressources sur les différents sujets abordés étaient disponibles en ligne sous forme de capsules vidéos.

La journée s’est articulée en 7 ateliers comprenant des cas clinico-biologiques intéractifs.

Au cours de cette journée, les suivis thérapeutiques des antibiotiques (bétalactamines et aminosides), des immunosuppresseurs, du méthotrexate à haute dose, des antiépileptiques, des traitements antifongiques ainsi que celui des traitements antirétroviraux ont été abordés par les différents pharmacologues présents.

Cette journée d’échanges a permis aux internes d’approfondir leurs connaissances sur ces sujets.

Interview de Sébastien Lalanne AHU au Laboratoire de Pharmacologie de Rennes

Sébastien Lalanne | Assistant HU depuis novembre 2022 au Laboratoire de Pharmacologie CHU de Rennes

Parcours/maquette internat, semestres réalisés
Faculté de Pharmacie de Bordeaux puis Internat IPR depuis novembre 2015 à Rennes.

PUI 1 an puis pharmaco avec majorité de pharmacologie biologique et 2 semestres dans les différents services de pharmacologie clinique.

Pourquoi avoir choisi la filière internat ? Pourquoi ne pas avoir choisi la filière courte industrie/officine ?
Très envie de plonger dans le monde de l’hôpital qui, en particulier pour les CHU, concentrent les patients avec des pathologies plus complexes, des prises en charge plus poussées. Quand on s’intéresse au médicament je trouve ça plus riche (opinion très subjective je reconnais).

Description du poste occupé actuellement avec missions et objectifs
AHU 1ère année service de pharmacologie biologique.
Au coeur du poste missions universitaires surtout enseignements CM et TD principalement DFGSM mais aussi autres filières comme Sage-femmes et aussi activités d’encadrement étudiants dans le service.

Puis activité de validation biologique (STP) en lien étroit avec les services cliniques et enfin activités de recherche soit clinique (le labo est une unité support du CIC) ou plus fondamentale (affilié également à unité recherche en microbiologie).

D’après vous, quels ont été les avantages du DES IPR par rapport aux autres DES pour ce type de parcours ?
La construction d’une maquette dès le début, difficile mais c’est vraiment une feuille de route qui conditionne pas mal de choses. Puis l’autonomie (qui peut être un avantage comme un inconvénient) de ce DES IPR c’est quand même une des rares situations où lorsqu’on s’est trouvé, on peut chercher !

5 Qualités nécessaires pour ce poste ?
Mon poste ou pour le poste d’interne IPR ??
Autonomie, Rigueur, sens des responsabilité, prise d’initiatives pour un parcours en DES IPR.

Pensez-vous que la formation via l’internat a permis d’avoir les compétences requises pour ce poste ?
L’internat permet à la fois d’avoir des responsabilités, de se professionnaliser et d’acquérir énormément de connaissances et de compétences, je n’aurais jamais pu y arriver sans l’internat (si tant est que ce soit possible).

Avez-vous réalisé un Master, DU, année recherche, thèse de science, … ?
Oui les 4.

DU : DU de thérapie anti-infectieuse de l’université de Rennes et M2 COMIT de l’université de Rennes (Conception des molécules d’intérêt thérapeutique).

Comment voyez-vous votre avenir professionnel ?
H ou HU pour le reste « les prévisions sont difficiles surtout en ce qui concerne l’avenir » (Pierre Dac).

Un mot sur la fin du parcours IPR ?
Dommage car elle a permis à pas mal d’internes de creuser un sillon dès lors qu’ils s’étaient spécialisés dans un domaine plutôt délaissé par les autres DES.

Béni NTOBE BUNKETE

Article paru dans la revue “ L’Observance” / FNSIP n°36

 

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1678112560000