Identifier et traiter facilement les pellicules chez l’enfant

Publié le 1700406669000

Identifier et traiter facilement les pellicules chez l’enfant

Au cours de sa vie, toute personne a une forte probabilité d’être touchée par une affection capillaire fréquente : les pellicules. Bien que celles-ci ne touchent généralement que les adolescents et les adultes, les enfants ne sont pas exemptés.

Identifier et traiter facilement les pellicules chez l’enfant

Les causes des pellicules chez les enfants

 

Les causes des pellicules chez l’enfant sont similaires à celles de l’adulte. L’apparition des pellicules, des petites peaux mortes de couleur blanche ou jaune, est due à une desquamation naturelle du cuir chevelu.

 

Ce renouvellement cellulaire du cuir chevelu peut être perturbé par divers facteurs comme la sécheresse, des réactions allergiques, une infection due à un champignon - notamment le Malassezia furfur - ou encore une production excessive de sébum. Le stress, une transpiration excessive ou l’utilisation de savons alcalins favorisent la survenue des pellicules. Des liens avec des facteurs environnementaux et physiologiques ont également été établis. À noter que la prédisposition génétique a un impact sur les pellicules.

 

Enfin, l’utilisation d’un produit capillaire inadapté, par exemple destiné aux adultes ou aux cheveux colorés, peut entraîner la formation de pellicules chez les enfants.

 

Pellicules ou lentes : réussir à faire la différence

Selon une étude du laboratoire Pediact, 10 à 20 % des enfants âgés de 3 à 10 ans attraperont des poux au moins une fois. Une proportion plutôt élevée qui peut être source de panique et d’erreur. Lorsque les enfants se plaignent de démangeaisons, comment savoir s’il s’agit de lentes ou de pellicules ? Les deux se ressemblent mais sont pourtant très différentes les unes des autres.

 

Contrairement aux lentes qui s’accrochent aux cheveux, les pellicules se détachent du cuir chevelu et glissent le long des cheveux. Elles se retrouvent donc également sur les vêtements et les oreillers. Les pellicules peuvent engendrer des démangeaisons mais de façon moins intense que les poux. Par ailleurs, les lentes sont de forme ovale tandis que les pellicules sont irrégulières.

 

En cas de doute, le plus simple est de demander l’avis d’un spécialiste : médecin, dermatologue ou pharmacien.

 

Les traitements pour éliminer les pellicules

 

Même si les pellicules sont totalement bénignes et non contagieuses mais inesthétiques, il convient de les traiter dès leur apparition. Pour les enfants, il est impératif d’utiliser un shampooing spécifique formulé pour éliminer les pellicules et calmer les irritations du cuir chevelu. Les produits capillaires agressifs sont à proscrire (gels, laques, sprays…), de même que les gestes un peu brusques (se tirer les cheveux, brosser avec agressivité, frotter fort pour faire le shampooing…)

 

Garder les enfants bien hydratés aide à réduire les pellicules. De même qu’une alimentation équilibrée composée de légumes, de protéines et de nutriments.

 

L’utilisation de certaines huiles essentielles peut être efficace pour traiter les pellicules mais il est obligatoire de respecter les précautions d’usage. En effet, il n’est pas rare que les huiles essentielles soient interdites aux enfants de moins de 6 ans.

 

Même si cela est difficile, il est recommandé d’éviter de se gratter la tête car ce geste aura tendance à irriter le cuir chevelu et donc à multiplier les pellicules.

 

Tout comme les adultes, les enfants peuvent être touchés par les pellicules. Les causes sont multiples mais il existe des traitements bien adaptés.

Publié le 1700406669000