Focus sur Lille : l’internat de pédiatrie à Lille

Publié le 1651848958000


Voici en quelques lignes les raisons pour lesquelles Lille est une ville de choix pour faire son internat de pédiatrie.

Avec vingt-deux postes d’internes par promotions, Lille est la 2ème ville de Pédiatrie après Paris. Ceci est dû d’une part à la diversité des terrains de stages dans les hôpitaux périphériques et d’autre part à l’importance du Centre Hospitalier Régional Universitaire.

En effet, de nombreux postes de pédiatrie générale sont ouverts dans les hôpitaux périphériques et les terrains de stages y sont très formateurs. Au maximum quatre semestres (en général les premiers) peuvent être effectués dans des Centres Hospitaliers Généraux. Sont proposés des stages de Pédiatrie générale, d’Urgences pédiatriques et de Néonatalogie (4 centres périphériques de niveau III). Les villes périphériques sont nombreuses et sont plus ou moins proches de Lille : Armentières, Arras, Béthune, Boulogne sur Mer, Calais, Cambrai, Dunkerque, Lens, Maubeuge, Roubaix, Saint- Omer, Seclin, Tourcoing, Valenciennes. Il faut y ajouter l’hôpital St Vincent de Paul à Lille, qui dépend de l’Université catholique.

Au CHRU, la plupart des services pédiatriques sont regroupés dans l’hôpital Jeanne de Flandre. Lille est un grand centre de compétence pour toute la région Nord-Pas de Calais, qui compte 4 millions d’habitants. Toutes les surspécialités y sont représentées. Au minimum quatre semestres doivent être effectués au CHU. Sont proposés les services suivants : Neuropédiatrie, Hématologie pédiatrique, Gastropédiatrie, Cardiologie pédiatrique, Pneumopédiatrie, Urgences pédiatriques, Réanimation pédiatrique, Hôpital de Jour, HPDD (Hospitalisation programmée à durée déterminée), NEMH (Néphrologie, Endocrinologie, Maladies Métaboliques, Hématologie bénigne), Génétique, Maternité, Néonatalogie (Soins continus, Soin Intensifs, Réanimation Néonatale). Il faut y ajouter l’Oncologie pédiatrique, située à côté du CHRU, dans le Centre anti-cancéreux Oscar Lambret.

La formation théorique a lieu un après-midi par semaine, une semaine sur deux environ, à l’hôpital Jeanne de Flandre. Cette formation est organisée en cycles de quatre ans, les internes de tous les semestres sont donc présents. Les cours sont dispensés en fonction des attentes des internes et régulièrement réévalués. Sont de plus organisés : une formation pratique d’urgence pour les nouveaux internes, des journées de « surspécialités » régulières, et un enseignement spécifique axé sur la lecture critique, la rédaction d’articles et la recherche en pédiatrie.

Une région à découvrir
Lille, principale métropole du Nord-Pas de Calais, ancien bastion industriel, c’est aussi et avant tout une ville étudiante et de culture. Que ce soit pour se donner rendez-vous Grande Place, flâner dans les ruelles du Vieux Lille ou aller boire une bière rue Solferino… difficile de ne pas se laisser charmer par la capitale des Flandres.

Notre région, le Nord-Pas de Calais est aussi pleine de richesses. Les premiers semestres dans les hôpitaux périphériques sont d’ailleurs l’occasion de découvrir le coin et on profite des week-ends pour découvrir les plus beaux beffrois du Nord, déguster un welsh dans un petit estaminet (la brasserie locale) ou aller se balader sur la côte quand les beaux jours arrivent. Et si vous vous en lassez, il est toujours possible, le temps d’un week-end, d’aller rendre visite à nos voisins belges ou anglais !

C’est l’association Lilloise des internes de Pédiatrie. Fondée en 1995 par et pour les internes, elle regroupe les 80 internes en cours de formation dans la région. Elle a pour principale mission de représenter et défendre les intérêts des internes, que ce soit pour le choix des postes à chaque semestre ou pour l’activité au sein des services et en garde. Elle joue aussi un rôle dans la formation en relayant auprès des enseignants les demandes de cours spécifiques et en diffusant les informations sur les formations aux internes. Enfin, elle organise des soirées de rassemblement interpromo qui sont l’occasion d’échanger et de se détendre !

Présentation d’une surspécialité : la Gastro-Nutrition
Avec six praticiens hospitaliers dont deux PUPH, un chef de clinique-assistant et deux assistants, la Gastropédiatrie est l’une des surspécialités les plus représentées à Lille. L’essentiel de l’activité (le service d’hospitalisation, l’hôpital de jour pédiatrique, les explorations fonctionnelles digestives ainsi que les consultations spécialisées) est regroupée au sein de l’hôpital Jeanne de Flandre.

Le service de Gastro-Nutrition pédiatrique, qui peut accueillir jusqu’à 19 enfants, est un centre de référence régional et national. Il accueille des enfants présentant des pathologies digestives très variées. En effet, y sont hospitalisés à la fois des enfants présentant des pathologies pédiatriques courantes (Gastroentérites aiguës en période épidémique, RGO sévère, bilan de cassure staturo- pondérale, …) et des affections plus rares (maladies inflammatoires du tube digestif, grêles courts, mucoviscidoses, affections hépatiques variées, malformations congénitales…). L’activité de nutrition est aussi importante et le service accueille les jeunes patients atteints de pathologies digestives ou extradigestives variées bénéficiant d’une nutrition entérale ou parentérale. Il est un des centres agréés en France pour la nutrition parentérale à domicile et héberge le Centre de référence national des affections congénitales et malformatives de l’oesophage.

Pour les internes (trois à quatre internes de spécialité et un interne de médecine générale), le semestre permet de rencontrer et de suivre des enfants atteints de nombreuses pathologies digestives. C’est aussi l’occasion d’assister aux consultations et aux explorations endoscopiques, par exemple à la pose de gastrostomies. Enfin, c’est l’opportunité d’apprendre à diagnostiquer une dénutrition chez l’enfant et à mettre en place et adapter une nutrition entérale ou parentérale. Au début du semestre, des cours sont dispensés par les différents médecins du service afin de mieux appréhender les différentes pathologies rencontrées.

Quelques éléments de Sémiologie digestive d’Ichi :
- « Min gamin i part en diarrhée et i garde rein » : Gastroentérite aiguë avec intolérance alimentaire totale
- « Ya qu’les frites qui passent » : J’ai du mal à appliquer les règles hygiéno-diététiques
- « I boit du lait bleu » : Je lui donne du lait demi-écrémé
- « Pour minger, l’tio i fait à s’mode » : Pour les repas, je n’ai aucune autorité sur mon enfant

Un semestre à Boulogne sur Mer
Sous-préfecture du Pas-de-Calais, Boulogne-sur-Mer est aussi un important hôpital périphérique de Lille avec un service de Pédiatrie générale et de Néonatologie développé.

Un peu de Géographie…
Située sur les côtes de la Manche, Boulogne-sur-Mer est une ville de 50 000 habitants environ. Elle est avant tout célèbre pour son port qui est le plus grand port de pêche Français. Elle attire aussi les touristes pour son aquarium géant et musée de la Mer : Nausicaa. Ancienne cité fortifiée, on visite aussi sa vieille ville et sa citadelle. Enfin, elle est à proximité des plus belles stations balnéaires de la Côte d’Opale. C’est l’occasion de s’initier au sport local : le char à voile, et d’apercevoir les falaises Anglaises !

Le centre hospitalier et le service de Pédiatrie
L’hôpital a une activité développée dans toutes les spécialités. La pédiatrie et la Néonatologie (centre de niveau IIB) sont ainsi d’importants services dans la Région. Les internes de spécialité passent en Pédiatrie et en Néonatologie au cours du semestre. En pédiatrie, toutes les surspécialités sont représentées et le temps est partagé entre les urgences pédiatriques, le service de pédiatrie générale (20 lits) et les consultations. En néonatologie, le stage est l’occasion de découvrir la discipline et de passer en maternité et en salle de naissance.

 Et l’internat !
Boulogne, c’est aussi un périphérique de choix car l’internat y est très sympa ! La ville étant à 1h30 de Lille, la plupart des internes y restent le soir et c’est l’occasion de faire des rencontres et de partager de bonnes soirées. C’est un hôpital assez familial et les praticiens apprécient souvent de se joindre à nous ! De plus, les logements fournis (studios individuels ou grandes maisons en colocation) sont très confortables.

Pour plus de renseignements : http://www.bip-lille.com ou [email protected]

Article paru dans la revue “Association des Juniors en Pédiatrie” / AJP n°05

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1651848958000