Developpement personnel

Publié le 1652224607000


Et si on savourait un peu le moment présent !?

Suite aux derniers événements à Paris, à Nice, en Belgique, à Londres et de façon générale en réponse à ce que l’on peut entendre et observer à travers le monde, on se laisse vite aller à réagir par la crainte, la peur, l’apitoiement, le pessimisme… Mais et si ces événements nous poussaient plutôt à prêcher le « carpe diem » en nous rappelant que la vie est fragile mais qu’elle mérite qu’on la croque à pleines dents, et qu’on tire le maximum de ce qu’elle nous offre ? J’ai décidé d’opter pour cette version.

En effet, j’ai réalisé que je passais énormément de temps à ressasser ce qui s’est déroulé dans les minutes, les heures, les jours, les semaines passés. J’ai aussi pu observer à quel point je passais de l’énergie et du temps à me projeter dans ce qui allait se passer par la suite, à y réfléchir sans cesse, sans y trouver de sens ni d’intérêt.

Ainsi, j’occupais plus de temps, à vivre dans le passé ou le futur… Au détriment du présent !
Ce phénomène amène à ne pas profiter pleinement de notre quotidien, à être nostalgique de ce qui s’est passé et est désormais terminé. Si on profite à fond de nos super vacances entre amis, sans penser aux obligations ou même aux simples projets qui nous attendent au retour, à la fin des vacances, on est juste heureux, sereins et disponibles pour la suite.
Dans le cas contraire, nous sommes happés dans une nostalgie plutôt déprimante… Parce que nous n’avons pas investi notre vécu au bon moment.
Et vous, quelle option choisissez-vous ?
Saisir l’instant présent, le savourer, profiter, être dans le moment présent, en pleine conscience, en présence : tant de termes qui décrivent ce lien bien effectif entre notre corps et notre esprit ici et maintenant… Mais concrètement, comment faire ?

Voici quelques pistes à explorer, au gré des envies :
La prise de conscience
Commençons simplement : réalisons.
La première étape en termes de présence consiste à prendre conscience de nos moments de « déconnexion ». Le simple fait de se rendre compte que notre esprit errait tranquillement dans le passé ou le futur, loin de ce que nous faisions à l’instant même, est signe de notre retour « en pleine conscience ».

Se recentrer physiquement pour se recentrer mentalement : la respiration et le body scan
Les techniques de relaxation ont pour effet de nous faire revenir à l’instant présent. Certaines s’appuient sur la détente psychique pour permettre une détente physique, d’autres l’inverse.
Un des leviers que l’on retrouve souvent en relaxation n’est autre qu’une composante fondamentale de notre corps et de notre physiologie, composante pourtant souvent négligée : la respiration.
Utiliser une série de respirations abdominales amples permet immédiatement de refaire le lien avec notre corps, canalisant nos pensées… dans le présent.
Pour un effet similaire, le body scan est également très efficace. Le principe du body scan est de se concentrer successivement sur les différentes parties de notre corps (de haut en bas, des extrémités vers le centre du corps ou l’inverse) pour ensuite ressentir de façon plus consciente l’intégralité de notre corps.

Pour aller plus loin : la Méditation
La méditation est souvent jugée trop spirituelle, trop difficile à mettre en place… Et pourtant chacun peut méditer à son niveau.
Certaines méthodes décrivent des règles proprement établies pour faire de la méditation. Mais pour expérimenter simplement les sensations de la méditation voici quelques conseils :
-Installez-vous en tailleur sur un coussin ou assis sur une chaise, le dos aligné en respectant les courbures (la position doit être confortable)
- Faites le vide dans votre esprit en vous concentrant sur votre respiration ou les différentes parties de votre corps. Si des pensées arrivent à votre esprit, laissez les simplement aller et venir, sans s’y attacher mais sans vous braquer (« je veux ne penser à RIEN !! »).
- Faites cet exercice une dizaine de minute puis augmentez au fur et à mesure que vous gagnerez en aisance.

Ces petits exercices simples permettent de savourer davantage notre quotidien et ont un impact direct sur le stress, le moral, la communication. Il semblerait que 30 minutes de méditation par jour pendant 2 semaines aient un impact sur notre capacité à être altruiste (1).

Le plus important est bien de rester détendu dans le projet d’accéder davantage à la pleine conscience. Sans devenir un moine bouddhiste, chacun peut progresser à son rythme et à son échelle.
Savourez ce que la vie offre : le sourire d’un enfant, les progrès d’un patient, l’affection d’un ami… profitez-en à fond… et dans le moment présent !

A lire pour aller plus loin :
- Le pouvoir du moment présent – Ekart Tolle
- Mettre en pratique le pouvoir du moment présent – Ekart Tolle
- Les quatre accords Toltèques – Don Miguel Ruiz
- Le philosophe qui n’était pas sage – Laurent Gounelle

(1) Film « Vers un monde altruiste ? » arte : http://future.arte.tv/fr/altruisme

Marie Jounin
MKDE Besançon
Article paru dans la revue “Le Journal des Étudiants Kinés” / BDK n°44

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1652224607000