Biologie Sans Frontières

Publié le 13 Jun 2023 à 15:15
#Biologiste
#Pharmacien
#Recherche médicale
#Interne en médecine

 

  1. Massoubre1, O. Terry2, G. Sanséau3, J. Rochat4
  2. Biologiste médical, vice-président de BSF
  3. Agrégée de l’Éducation Nationale, membre de BSF
  4. Ancien interne aux Hospices Civils de Lyon, volontaire pour une mission BSF
  5. VP Communication de la FNSIP-BM

Présentation

Biologie Sans Frontières (BSF) est une association reconnue d’utilité publique depuis 2010. L’ONG a été fondée en 1992 par des internes en Pharmacie des Hospices Civils de Lyon. Son but est l’amélioration de la biologie médicale dans les pays en développement (PED). BSF répertorie ainsi les besoins, l’aide au développement des laboratoires par l’apport de matériel et par la formation des techniciens.

Nos missions s’articulent autour de trois axes principaux : la formation de techniciens et/ou de formateurs, l’aide à la mise en place de laboratoires au sein de structures de santé préexistantes, et le soutien apporté aux laboratoires de centres locaux et de laboratoires hospitaliers. Nous souhaitons que le personnel fasse évoluer ses infrastructures en y intégrant, par exemple, de nouvelles analyses.

Bien que BSF conserve de fortes attaches avec sa ville d’origine, Lyon, elle a depuis déployé des antennes en Île-de-France, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, en Auvergne, en Bretagne-Pays de la Loire et en Hauts-de-France.

Pour des raisons principalement liées à la langue, nos missions sont surtout dans les pays francophones d’Afrique de l’Ouest et à Madagascar. Un peu aussi en Asie du Sud-Est, mais ces zones sont anglophones. Nous n’intervenons jamais dans l’urgence, et nos déplacements sont définis à l’avance. Nous accordons une attention toute particulière aux choix des destinations, à ce que nos bénévoles ne soient présents dans les « zones rouges » telles qu’identifiées par le ministère des Affaires étrangères.

Au cours de ses trente années d’existence, BSF a mené ainsi plus de 350 missions dans 37 pays. Ces missions sont menées par des binômes de biologistes, dont l’un d’eux peut être un interne ou un jeune assistant.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des représentants BSF en AG, ou sur leur site Internet, et à vous motiver pour une mission !
www.biologiesansfrontieres.org

B. MASSOUBRE, O. TERRY

Une mission au Cameroun

Du 19 mars au 4 avril 2023, BSF est intervenu à l’Hôpital Protestant de Foumban Njissé au Cameroun, à 6 heures de route au nord de Yaoundé. Dès notre arrivée, le médecin chef, le Dr Lazare Kuaté, a organisé une rencontre avec le staff médical et la Majore du laboratoire. Cette réunion a permis de connaître les attentes des médecins et de discuter des problèmes de façon constructive. Différents axes d’amélioration au laboratoire (pré-analytiques, analytiques et post-analytiques) ont été définis et travaillés.

Pré-analytique

L’objectif est l’amélioration de l’enregistrement et de la réalisation des prélèvements. Aussi, nous préconisons l’utilisation d’aiguilles à vacutainer et de sparadrap pour fixer le coton sur le bras. Le personnel doit penser à avoir à portée de mains une boite DASRI pour les déchets. Nous avons rappelé les tubes à utiliser en fonction des analyses prescrites.

Analytique

En hématologie, nous avons revu les identifications leucocytaires de façon à améliorer les résultats de la formule et de son expression en valeur absolue. Nous avons pour cela utilisé des frottis sanguins colorés et étalonnés, fournis par le service d’hématologie d’un hôpital lyonnais. Nous avons également apporté des améliorations dans la coloration de MGG.

Le laboratoire ne disposant pas d’automate de la coagulation, nous avons revu les techniques manuelles du TCA et du TP.

En bactériologie, nous avons actualisé la technique de l’ECBU et approfondi l’analyse du prélèvement vaginal. La réalisation et la lecture de l’ATB ont été complètement revues. L’activité du service en bactériologie n’est pas négligeable puisqu’elle reçoit chaque jour plusieurs échantillons à analyser.

En biochimie, nous avons mis en place des contrôles de qualité externes (CQE) qui ont permis d’évaluer la fiabilité des résultats.

Post-analytique

Nous avons uniformisé le rendu des résultats en établissant des fiches pour chaque Service du laboratoire.

Durant notre séjour, le laboratoire accueillait 13 stagiaires techniciens qui ont pu bénéficier de notre formation (théorique et pratique). L’investissement et le niveau scientifiques des techniciens, tout à fait satisfaisants, a favorisé notre engagement au sein de la structure. Nous avons apprécié également la facilité des échanges avec les cliniciens.

L’exemple de Foumban, au Cameroun, illustre l’implication de BSF dans les PED. Notre association est la seule ONG française qui se consacre à la biologie médicale. Sa vitalité perdure, depuis 30 ans, grâce à l’investissement bénévole de nos membres et les cotisations des adhérents.

B. MASSOUBRE, O. TERR

Une mission au Bangladesh

Du 30 novembre au 10 décembre 2022, BSF a réalisé une mission à l’hôpital de Schyamnagar au Bangladesh, dans un hôpital de l’ONG Friendship. Cette association, très ancrée et impliquée au Bangladesh, s’organise autour de 4 missions principales : sauver des vies, l’adaptation aux changements climatiques, l’autonomisation des populations et la réduction de la pauvreté. Elle participe donc aux financement d’infrastructures comme l’hôpital de Schyamnagar où s’est déroulée cette mission.

Objectif de la mission

Réaliser un audit du laboratoire de Bactériologie, et apporter des formations théoriques et pratiques et Biochimie, Hématologie et Parasitologie.

G. SANSÉAU, J. ROCHAT

Article paru dans la revue « Le magazine de la Fédération Nationale des Syndicats d’Internes en Pharmacie Hospitalière et en Biologie Médicale  (FNSIP-BM) » / Observance N°37

 

 

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1686662157000