Agenda des congrès détaillé : 1er congrès de la SF3PA – 34ème congrès de la SPLF

Publié le 27 May 2022 à 08:04
#Innovation
#Congrès
#Europe
#Psychiatre de l'enfant et de l'adolescent


Alors que vous êtes encore les doigts de pieds en éventail sur la plage, l’AFFEP vous a concocté un petit descriptif des événements et congrès qui vous attendent à la rentrée.

Alors, motivés  ?

DESCRIPTION
La Société de Psychogériatrie de Langue Française (SPLF) devient la Société Francophone de Psychogériatrie et de Psychiatrie de la Personne Âgée (SF3PA).
Ce 1er congrès a pour thème : Psychiatrie de la Personne Âgée, quelle(s) populations et quelle(s) stratégie(s) thérapeutique(s) ?

CONTACTS
CARCO - 6, cité Paradis 75010 Paris
Tél. : 01 55 43 20 00 / Fax : 01 55 43 18 19
 [email protected]
Lieu du congrès : Hôpital Timone Adulte
Assistance Publique Hôpitaux de Marseille
264, boulevard Saint-Pierre 13005 Marseille

6e journée clinique de l’IMM
Le 5 octobre 2018 | Paris

DESCRIPTION
Il s’agit de journées destinées aux internes en psychiatrie et en pédiatrie, organisées chaque année par l’Institut Mutualiste Montsouris.

Comme les années précédentes, l’objectif de cette sixième journée clinique est de questionner la pratique psychiatrique à partir de la clinique de l’adolescent.

À la charnière entre l’enfance et l’âge adulte, l’adolescence est un lieu privilégié de rencontre entre différents champs et courants du soin psychique. En effet, sa clinique est trop riche, mouvante, et bruyante pour se contenter d’un modèle de lecture unique. Voilà pour le fond !

La forme tentera de s’y accorder en organisant une rencontre à bâtons rompus entre internes et "seniors" où les plus jeunes soumettront à leurs aînés les questionnements cliniques d’un "œil neuf" sur les expériences vécues lors des débuts professionnels.

Reconnus porteurs d’une expérience, les aînés s’aideront des cadets pour questionner et élaborer, dans un esprit de transmission nourrissant la continuité des générations, en s’inspirant aussi particulièrement de la clinique de Roger MISES.

 Cette année, le thème choisi par les internes via l’AFFEP est celui de l’entretien familial à l’adolescence : la place de l’adolescent, des parents, alliance thérapeutique familiales, la parole de l’adolescent…

Pr Maurice Corcos/ Marion Robin

CONTACT
[email protected]
Département de psychiatrie de l’Institut Mutualiste Montsouris
42 boulevard Jourdan - 75014 Paris- M° Porte d’Orléans - RER Cité Universitaire – T3 Montsouris

 37e journées de la SIP
Du 4 au 6 octobre 2018 | Antibes

DESCRIPTION
La Société de l'Information Psychiatrique tiendra son congrès annuel sur le thème des psychoses émergentes.

L’émergence psychotique bouleverse la trajectoire de vie d’un individu. Parfois bruyant avec passage à l’acte, déroutant souvent, énigmatique pour l’entourage, à bas bruit, marqué par des prodromes évocateurs a posteriori, la transition psychotique est une rupture. Les déterminants, vulnérabilités et facteurs de risque sont sans doute multiples ; sociologiques, génétiques et épigénétiques, développementaux ou toxiques, séparément et cumulés, ils font partie du tableau et doivent être examinés de près. L’évolution est ponctuée de questionnements diagnostiques, ‘‘troubles schizophréniques ou bipolaires ?’’, mais aussi pronostiques : la connaissance des risques cognitifs et sociaux de la chronicisation impose une prise en charge thérapeutique immédiate spécifique.

Au-delà des certitudes et incertitudes diagnostiques, des mécanismes psycho ou physiopathologiques, des pronostics, ce sont les compétences organisationnelles des organisations de psychiatrie qui sont interrogées. Pathologies de l’adolescence , en transition entre la psychiatrie infanto-juvénile et la psychiatrie générale, elles interrogent nos dispositifs, leurs limites, leurs capacités d’adaptation pour détecter précocement et intervenir rapidement pour prévenir la survenue des troubles chez des individus à ‘‘Ultra Haut Risque’’ ou dès les premières manifestations de la maladie pour en réduire les conséquences, mais aussi pour accompagner sans laisser choir lorsque la pathologie s’installe.

Continuer car il ne s’agit pas d’abandonner les soins dès que la pathologie est là pour plusieurs années, lutter contre les effets à long terme et les dégradations secondaires aux troubles, les comportements associés souvent délétères (abus de substances).

Comment définir les seuils pathologiques ? Quelles interventions précoces sont possibles ? Quelle prévention secondaire, prise en charge précoce pour les enfants et adolescents de familles à risque multiples ? Quelles adaptations de nos dispositifs sectoriels pourtant bien inscrits dans une perspective diachronique depuis leurs missions de prévention dès l’enfance, d’intervention précoce jusqu’au suivi y compris au long cours.

Là aussi comme ailleurs, quelle continuité de prise en charge entre la psychiatrie infanto-juvénile et la psychiatrie générale ? Entre la surspécialité des centres experts ‘‘ED/EI’’ et les secteurs ? Entre l’addictologie et la psychiatrie ? Au cœur de la psychiatrie, au carrefour de nos pratiques, prévention, repérage, soins précoces et au long cours, retrouvons-nous pour échanger, apprendre et nous rencontrer à Antibes en 2018.

Nous avons un atelier de communications spécial internes le 05 octobre. Une occasion idéale pour vous entraîne à présenter !

CONTACTS
Renseignements et inscriptions : Pierre-François GODET et Aicha RAMDANI T. 04 72 42 35 98 - F. 04 72 42 13 99 - [email protected] Secrétariat SIP - ODPCPsy : CH Saint Cyr - Les Calades - Rue J. B. Perret CS 15045 - 69450 Saint-Cyr-au-Mont-d’Or Cedex

Congrès National des Internes en Psychatrie
Le 18 et 19 octobre 2018 | Lille

DESCRIPTION ET PROGRAMME
En 2000, un groupe d’internes en psychiatrie lillois a eu l’idée d’organiser un événement à but pédagogique à destination spécifique des internes en psychiatrie. Un congrès par les internes pour les internes. Cette idée a trouvé un bel écho auprès des participants et s’est progressivement installée comme un évènement annuel, organisé sur un thème précis par une ville volontaire.

Les 17 et 18 octobre 2018 les internes français convergeront vers la capitale des Flandres pour ce rendez-vous annuel et échangeront sur le thème des réseaux

Ce thème a été choisi par le comité organisateur car à l’intersection des principales compétences attendues d’un psychiatre en 2018. En effet, le rôle du médecin et plus particulièrement celui psychiatre, évolue au fil du temps, des avancées scientifiques, et des attentes sociétales. Les psychiatres d’aujourd’hui se doivent d’être à la fois experts médicaux, professionnels, leaders, collaborateurs, communicateurs, érudits/chercheurs, et promoteurs de la santé mentale (1,2).

Le principal point commun à toutes ces compétences est qu’elles s’acquièrent grâce à des échanges avec les usagers, avec d’autres membres de la profession médicale et avec d’autres professions. En 2009, le rapport Milon (3) sur “La psychiatrie en France : de la stigmatisation à la médecine de pointe” recommande, si on veut améliorer les pratiques, d’améliorer la coopération entre professionnels, de mieux informer les personnes sur les troubles mentaux, et de favoriser la recherche.

 Le congrès se veut donc un lieu d’échange, favorisant la collaboration inter- professionnelle.

Le but de ce congrès est de promouvoir le travail collaboratif tout en mettant en avant la région, son dynamisme, ses atouts, et sa capacité de fédération de nombreux organismes français et étrangers.

Nous avons tout d’abord invité des associations d’usagers à prendre une part active à cet événement. En effet, la psychiatrie a pour principal objectif de se centrer sur les usagers et d’améliorer leur vie quotidienne. Il est donc essentiel que les internes, psychiatres de demain, puissent échanger avec les représentants des usagers, et écrire ensemble la santé mentale de demain.

Les internes et jeunes psychiatres auront également une place centrale lors du congrès avec la participation de l’Association Française Fédérative des Etudiants en Psychiatrie, qui y tiendra son assemblée générale annuelle de renouvellement de bureau, et l’association des jeunes psychiatres et jeunes addictologues, qui représente les médecins diplômés en psychiatrie et/ou addictologie depuis moins de 10 ans. Nous avons également convié des représentants de l’European Federation of Psychiatric Trainees, association des internes de psychiatrie européens, des Early Career Psychiatrists de l’European Psychiatric Association, et de la World Psychiatric Association.

D’autre part, la région Haut de France se distingue dans le paysage de la santé mentale en France à la fois par sa capacité à créer des structures collaboratives innovantes, telles que la Fédération de Recherche en Santé Mentale, et le Centre Collaborateur de l’OMS de Lille, seule centre collaborateur OMS centré sur la santé mentale en France, mais aussi par une offre de soin variée. Aussi, il nous semblait important d’offrir à ces structures et aux établissements de psychiatrie des Hauts de France un espace de representation.

Afin de mettre en exergue les différentes perspectives professionnelles de la region, nous invitons l’ensemble des établissements de psychiatrie des Hauts de France à participer à une “bourse à l’emploi” et rencontrer les internes en fin de cursus.

Les thèmes évoqués au cours du congrès sont des thèmes d’actualité pour les internes et pour la santé mentale en général, et incluent les principaux axes évoqués dans le plan stratégique de santé mentale (4).

Les symposiums ont pour but de partager des outils pratiques à utiliser dans l’exercice clinique quotidien, d’aider à la reflexion sur la santé mentale et la formation.

 Nous aurons aussi la chance de bénéficier d’un atelier de formation sur le leadership medical, présenté par un expert canadien, et de la présence de Médecins Sans Frontières, pour developper les opportunités dans l’humanitaire. En parallèle pour booster innovation et travail d’équipe, le congrès organise un hackathon (#disruptmasantémentale).

L’ensemble de ces deux événements se déroulera au sein d’un joyau de l’architecture Lilloise, riche d’histoire et haut lieu de partage des connaissances : l’Institut Catholique de Lille (ICL). Une belle opportunité de faire découvrir aux participants une petite partie des nombreux trésors dont Lille et la région Hauts-de-France regorgent.

RENDEZ VOUS A LILLE LES 18 ET 19 OCTOBRE 2018 !!
Références

  1. Frank JR, Danoff D. The CanMEDS initiative: implementing an outcomes- based framework of physician competencies. Med Teach. 2007 Jan 1;29(7):642–7.
  2. perfilpsiquiatraUEMS.pdf [Internet].
  3. La psychiatrie en France : de la stigmatisation à la médecine de pointe [Internet].
  4. Dossier de presse comité stratégique santé mentale. [Internet].

Audrey FONTAINE, Comité d’organisation du CNIPsy 2018

HACKATHON : #DISRUPTMASANTÉMENTALE
18 & 19 OCTOBRE 2018, LILLE
La e-santé est un champ en pleine expansion à la croisée des chemins entre santé, informatique médicale, commerce, communication, etc. Elle incarne non seulement l’espoir d’innovations permettant la détection de certains symptômes et la prise en charge précoce des maladies mentales, mais également celui d’une révolution dans la façon dont on approche ces maladies.
Actuellement il est estimé qu’une personne sur 4 souffre de troubles mentaux.
Les troubles mentaux sont associés à une stigmatisation importante et à une désinsertion sociale progressive allant parfois même jusqu’à l’exclusion. (1) S’il paraît évident que le domaine de la santé mentale a besoin de dispositifs innovants pour faire face à ce problème, et si beaucoup considèrent désormais l’innovation digitale comme une priorité stratégique (2), le pouvoir disruptif de la e-santé mentale est tel qu’une collaboration interprofessionnelle et avec les usagers est essentielle afin de s’assurer que les nouveaux paradigmes issus des dispositifs de e-santé répondent aux besoins des usagers du système de soins. Il est nécessaire d’accompagner les projets et de développer de nouvelles compétences. Cependant, approche transversale, travail collaboratif et rassemblement en réseaux, sont des compétences qui ne sont pas innées. Elles nécessitent une sensibilisation dès les premières étapes de la formation professionnelle, et un apprentissage.
Comment apprendre à des professionnels en formation à travailler en intelligence collective dans le champ de la santé mentale ? Comment rendre la collaboration automatique et non pas exceptionnelle ? Comment utiliser le potentiel de chacun pour améliorer la santé mentale de tous ?
Ce sont ces questions que les organisateurs du Congrès National des Internes de Psychiatrie 2018 se sont posées. A alors émergé l’idée d’organiser un Hackathon étudiant/usager centré sur la mentale :
#disruptmasantémentale
Processus créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l’innovation numérique, le hackathon est une forme de challenge qui regroupe sur 48heures de petites équipes afin de réfléchir sur une problématique précise. Le rassemblement en équipe de nombre restreint facilite la création de liens et le travail collaboratif.

L’idée de #disruptmasantémentale est de donner l’opportunité à des étudiants issus de différents backgrounds professionnels et des usagers du système de soins de réfléchir, en compétences collectives, sur une problématique de santé publique, et d’établir des collaborations qui, nous l’espérons, se maintiendront dans le futur.
De nombreux hackathons ont déjà eu lieu en France dans le domaine de la santé, mais cet évènement est, à notre connaissance, le 1er hackathon étudiant/usager centré sur la santé mentale. L’occasion d’un travail spécifique sur la santé mentale, et d’une revalorisation de la psychiatrie.
Les équipes proposeront des projets autour de l’amélioration de l’accès et de la continuité des soins en santé mentale.
Il s’agira pour les jeunes en formation de réfléchir, par la complémentarité de leurs compétences, à des moyens innovants d’améliorer la prévention, la détection précoce des troubles psychiques, et les conditions de vies des personnes nécessitants des soins psychiques.
Des professionnels de chaque discipline seraient également présents en tant que “coach” pour apporter leurs expertises respectives aux différentes équipes.

SI VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER À L’HACKATHON, MERCI DE NOUS ENVOYER UN MAIL A [email protected]

Attention les places sont limitées!
 Références
1  : Dossier de presse comité stratégique santé mentale.
2  : Enquête l’innovation digitale dans les établissements de santé, CNEH

10e Congrès Français de Psychiatrie
 Du 28 novembre au 1er décembre 2018 | Nantes

DESCRIPTION
Le Congrès Français de Psychiatrie fête en 2018 ses 10 ans !
10 ans depuis la première édition qui a eu lieu à Nice en 2009, 10 ans de pérégrinations (Lyon, Lille, Montpellier, Nantes et même Paris !), de rencontres et d’échanges entre divers corps de professionnels impliqués dans le soin, l’accompagnement, la prévention et la recherche auprès des personnes atteintes de troubles psychiatriques.
En 2018, nous nous réunissons à Nantes autour du thème du Temps. Ce sera l’occasion de nous interroger collectivement sur le temps comme paramètre de la maladie psychiatrique mais aussi de la guérison, le temps nécessaire à la recherche, ce que l’on perçoit du temps qui passe, ou encore l’évolution des pratiques en psychiatrie. Sans oublier les communications habituelles sur diverses thématiques portées par la psychiatrie (clinique, thérapeutiques, personnes âgées, enfants et adolescents, addictions, biologie, psychiatrie et société) : Forum Association, Session thématique, Rencontre avec l’expert, Débat et Poster (vous pouvez encore soumettre des posters jusqu’au 31 juillet 2018).
Comme les années précédentes, seront renouvelés les Prix des meilleures publications en psychiatrie de l’année (cliniciens juniors et chercheurs) et les bourses de recherche pour des étudiants de Master 2 (candidatures à transmettre avant le 19 octobre 2018).
En 2017, à Lyon, le Congrès Français de Psychiatrie a réuni plus de 4000 cliniciens et chercheurs montrant la place centrale de cet évènement dans le monde de la psychiatrie francophone.
En 2018, soyons aussi nombreux à Nantes du mercredi 28 novembre au samedi 1er décembre, pour nous rencontrer, échanger, parfois débattre, et contribuer à la vie de notre discipline.
Maria MELCHIOR, Présidente du CFP 2018

Le concours 180 SECONDES POUR INNOVER revient ! Il permettra de nouveau aux jeunes psychiatres de présenter leurs thèmes de recherche de demain.
Les sélections régionales auront lieu :
Sélection Grand Est u le 17 septembre à Strasbourg.
Sélection Grand Ouest u le 21 septembre à Nantes.
Sélection Auvergne-Rhône Alpes u le 27 Septembre à Lyon.
Sélection Île de France u le 21 Septembre à Paris.
Sélection Sud u le 21 Septembre à Montpellier.
Sélection Sud-Ouest u à Bordeaux.
Sélection Hauts de France u à Lille.

CONTACT
Plus d'infos en suivant ce lien:   https://www.congresfrancaispsychiatrie.org/congres/inscription-et-modalites/

            Article paru dans la revue “Association Française Fédérative des Etudiants en Psychiatrie ” / AFFEP n°23

L'accès à cet article est GRATUIT, mais il est restreint aux membres RESEAU PRO SANTE

Publié le 1653631463000