Chargement ...

Réincarcération et mortalité chez les détenus dépendants aux opiacés : une étude de cohorte prospective (2003-2006)



Conduite entre 2003 et 2006 par un groupe de recherche réunissant le RECAMS (Réseau d'Etudes sur les Conduites Addictives, Médicament et Société), Clinsearch, le GIP Recherche Droit et Justice et l'OFDT, l'étude présentée ici a été menée auprès de 507 patients, incarcérés dans 47 maisons d'arrêt (sur 117 en France métropolitaine), soit 46% de la capacité d'accueil pénitentiaire de l'ensemble du territoire. L'objectif principal de cette étude était de valider l'hypothèse selon laquelle la prise d'un traitement de substitution au cours de la détention permettrait de réduire significativement le taux de réincarcération évalué sur une période de 24 mois, ce qui n'a pas été confirmé par l'étude. En conclusion, l'existence d'un taux élevé de réincarcération et de mortalité durant la période suivant la libération pose le problème de l'efficacité des programmes de prise en charge des personnes dépendantes des opiacés durant l'incarcération comme après leur libération.


Voir le document

Publié le Lundi 16 Juillet 2012 à 13:29 par Observatoire français des drogues et des toxicomanies


Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux