Informations de l'offre
Psychomotricien
Ille-et-Vilaine / Bretagne
Temps plein et temps partiel
CDI

Offre d'emploi PSYCHOLOGUE 100% - SMPR - Centre hospitalier Guillaume Régnier

1. CARACTERISTIQUES DU LIEU D’EXERCICE

Le SMPR est un service de psychiatrie en milieu pénitentiaire organisé selon le décret du 14 mars 1986 relatif à la lutte contre les maladies mentales et à l’organisation de la sectorisation psychiatrique (article 1er et 11). Il se situe administrativement au Centre Pénitentiaire des hommes de Vezin le Coquet (690 places) et intervient aussi sur l’établissement pénitentiaire des femmes, 18 bis rue de Châtillon à Rennes (310 places).
Le SMPR assure une mission régionale pour les établissements de :
- Maison d’Arrrt de Brest,
- Centre Pénitentiaire de Lorient-Ploemeur,
- Maison d’Arrrt de Saint Brieuc,
- Maison d’Arrrt de Saint Malo,
- Maison d’Arrrt de Vannes.
L’accès au SMPR est soumis à un règlement spécifique de l’Administration Pénitentiaire.

2. ACTIVITES PRINCIPALES
Selon les textes (décret n° 91-129 du 31 janvier 1991/version consolidée au 9 novembre 2008), les psychologues qui exercent au sein de la fonction publique hospitalière répondent à un statut particulier : « ils conçoivent les méthodes et mettent en œuvre les moyens et techniques correspondant à la qualification issue de la formation qu’ils ont reçue. A ce titre, ils ptudient et traitent, au travers d’une dpmarche professionnelle propre les rapports réciproques entre la vie psychique et les comportements individuels et collectifs afin de promouvoir l’autonomie de la personnalitp.
Ils contribuent à la dptermination, à l’indication et à la rpalisation d’actions prpventives et curatives assurées par les établissements et collaborent à leurs projets thérapeutiques ou pducatifs tant sur le plan individuel qu’institutionnel.
Ils entreprennent, suscitent ou participent à tous travaux, recherches ou formations que npcessitent l’plaboration, la rpalisation et l’pvaluation de leur action.
En outre, ils peuvent collaborer à des actions de formation organisées, notamment par les
ptablissements mentionnps à l’article 1er ou par les écoles relevant de ces établissements. »

Ainsi le métier de psychologue est soumis à un statut particulier, un code de déontologie et des fonctions spécifiques : fonction institutionnelle, fonction clinique et fonction formation/Information/Recherche.

3. ACTIVITES SPECIFIQUES
La fonction clinique :

Les psychologues du pôle de psychiatrie en milieu pénitentiaire ont une orientation
analytique, c'est-à-dire tiennent compte des effets de l’inconscient dans la vie
psychique du sujet mais aussi de l’institution. Il n’est pas nécessaire d’avoir eu, au
préalable, une expérience en milieu carcéral mais le désir d’intervenir auprès de ces
personnes s’impose. Ainsi, s’il faut posséder une rigueur théorique, il faut également
faire preuve d’inventivité pour tenter de faire émerger une demande et soutenir
l’engagement dans un travail thérapeutique de patients peu habitués à tenir compte
de la dimension psychique, et par ailleurs largement incités par les institutions
pénitentiaire et judiciaire.

Entretiens individuels : leur indication est posée par le psychologue à partir des demandes émanant des patients et/ou de l’équipe soignante et médicale du SMPR. Un engagement dans des activités de groupe (de type CATTP) est également souhaité, le plus souvent en co-animation.
Le psychologue met en place des relais de suivi sur l’extérieur. La fonction institutionnelle :
Le psychologue s’engage dans les différentes réunions du service, à vocation clinique ou institutionnelle, du pôle de Psychiatrie en Milieu Pénitentiaire (SMPR et UHSA) , du Centre hospitalier Guillaume Régnier (ex : activités collégiales).
Le SMPR se caractérise par la nécessité d’un partenariat et d’un travail en réseau avec des services, y compris administratifs, pénitentiaires et judiciaires qui n’ont pas forcément une visée thérapeutique, éducative ou sociale

La fonction Formation/information/recherche qui permet l’exercice des 2 premières fonctions et qui consiste en une démarche personnelle d’évaluation, d’actualisation des connaissances, réalisation de travaux de recherche, collaboration à des actions de formation, l’accueil des étudiants en psychologie….

Horaires :
Horaires de journée modulables en fonction de l’organisation du service.

4. LIAISON HIERARCHIQUE
- La Direction des Ressources Humaines et le Directeur du CHGR.
- Par délégation, le Chef de Pôle.


5- LIAISON FONCTIONNELLE
Interne :

- L’organisation de l’emploi du temps dans le pôle est sous la supervision du chef de
pôle.
- Collaborer étroitement avec l’ensemble des professionnels affectés au pôle psychiatrie en milieu pénitentiaire.

Externe :
Collaborer avec les professionnels externes, activer les réseaux dans l’objectif d’assurer les relais de prise en charge.

6- EXPERIENCE PROFESSIONNELLE SOUHAITABLE


Avoir une expérience en psychiatrie adulte et du travail d’équipe.

7- EXIGENCE DU POSTE

Diplôme Master 2 professionnel de psychologie clinique et psychopathologie.

Pour toute candidature merci de bien vouloir nous communiquer :
*Vos trois dernières évaluations annuelles,
*Votre relevé d'absentéisme,
*Dernier arrêté avancement échelon.

Le poste est disponible dès que possible.

Conditions

(Pour postuler à cette offre vous devez être fonctionnaire titulaire)

Candidat ayant postulé à cette offre: 0