Logo du offre.groupe

Formation - DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE INTERRÉGIONAL : TECHNIQUES ULTRASONIQUES EN ANESTHÉSIE ET RÉANIMATION - BORDEAUX - GIRONDE

Profession
Anesthésiste
Formation
Offre de formation
Horaires
Temps plein et temps partiel
Département/Région
Gironde / Nouvelle-Aquitaine

Publié par M. backoffice rps - UFR de Médecine Bordeaux (Gironde) le 1626612641

Formation - DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE INTERRÉGIONAL : TECHNIQUES ULTRASONIQUES EN ANESTHÉSIE ET RÉANIMATION - BORDEAUX - GIRONDE

        DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE INTERRÉGIONAL : TECHNIQUES ULTRASONIQUES EN ANESTHÉSIE ET RÉANIMATION

3ième Cycle

UFR de rattachement : UFR des Sciences Médicales

ARTICLE 1 – OBJET ET ENTREE EN VIGEUR

Il est créé à l’Université de Bordeaux, en collaboration avec l’Université de Limoges, à compter de l’année universitaire 2009-2010, un Diplôme Interuniversitaire interrégional intitulé «  techniques ultrasoniques en anesthésie et réanimation ».

L’Université Paut Sabatier Toulouse 3 s’y associera à compter de l’année universitaire 2010-2011.

Des Universités d’autres interrégions participent également à cette formation : Est (Université de Nancy), Ile de France (Universités de Paris), Nord-Picardie (Université d’Amiens), Ouest (Université de Nantes), Sud (universités de Marseille et de Montpellier), Rhône-Alpes (Université de Lyon).

ARTCILE 2 – OBJECTIFS DE LA FORMATION

Le Diplôme Interuniversitaire est créé pour répondre à un besoin de formation spécifique des anesthésistes-réanimateurs ou réanimateurs médicaux dans le domaine de l’utrasonographie.

La demande des réanimateurs n’est actuellement pas totalement par les DIU existants pour plusieurs raisons :

-Un problème d’accessibilité des non cardiologues aux DIU de cardiologie dans certaines interrégions,

-L’élargissement des indications des techniques ultrasoniques qui dépassent largement de domaine de l’échographie cardiaque,

-Des besoins professionnels de plus en plus spécifiques, possiblement opposables en cas d’iatrogénie dans un avenir proche (ex : anesthésie locorégionale, pose de voie veineuse profonde…),

-Une activité clinique de soins non programmés qui nécessite la présence d’une compétence sur le terrain 24 heures sur 24,

-La disponibilité d’échographe dans la plupart des services de réanimation et bloc opératoire (95% d’après une enquête réalisée dans les chu en 2008), avec la nécessité de former un plus grand nombre d’opérateurs.

La formation théorique et pratique ainsi dispensée permettra aux anesthésistes-réanimateurs et aux réanimateurs médicaux d’utiliser les techniques ultrasoniques, non invasives, pour aider leur démarche diagnostique et thérapeutique afin d’améliorer la prise en charge des patients les plus graves.

Elle permettra aux réanimateurs de guider certains gestes vulnérants afin d’en limiter les complications (ponctions, drainages).

ARTICLE 3 – RESPONSABLES

Pour l’Université de Bordeaux :

Responsable principal du Tronc Commun :

Professeur Nicolas GRENIER

Responsable principale du Module Cardiovasculaire :

Professeur Alexandre OUATTARA

Service d’Anesthésie – Réanimations Sud

Centre Médico – Chirurgical Magellan

Groupe Hospitalier Sud

Avenue de Magellan

33604 PESSAC Cedex

Tél : 0557 65 68 66

Fax : 0557 65 68 11

Responsable principal de Module ALR :

Professeur Karine NOUETTE – GAULAIN

Service d’Anesthésie-Réanimation Pellegrin

Centre François-Xavier Michelet

Groupe Hospitalier Pellegrin

Place Amélie Raba Léon

33079 BORDEAUX Cedex

Tél : 0556 79 55 15

Fax : 0556 79 61 19

E-mail : [email protected]

Pour l’université de Limoges :

Professeur Philippe VIGNON

Professeur Nathalie NATHAN-DENIZOT

Pour l’université de Toulouse :

Professeur Olivier FOURCADE

Professeur Vincent MINVILLE

Co-responsable :

Professeur Thomas GEERAERTS

ARTICLE 4 – ORGANISATION GENERALE DE LA FORMATION

A)Capacité d’accueil :

Le nombre minimum d’étudiants est fixé à 20 et maximum à 30 pour l’université de Bordeaux.

B)Durée des études et rythme de la formation :

La formation dure une année universitaire par module principal et se déroule tous les ans.

C)Enseignement théorique :

Le Diplôme Interuniversitaire comporte :

-Un tronc commun : notions physiques de base, fonctionnalités et réglage des appareils, repérage des vaisseaux périphériques et intracrânien ;

-Un module principal au choix, à déterminer impérativement au moment de l’inscription :

-Cardiovasculaire, dont le repérage vasculaire,

-Anesthésie locorégionale, avec repérage nerveux ;

-Des modules complémentaires : exploration thoracique, exploration abdominale, exploration intracrânienne.

Pour valider sa formation, l’étudiant doit impérativement suivre l’enseignement du tronc commun, d’un des deux modules principaux et des trois modules complémentaires.

Un seul des deux modules principaux peut être validé par année.

La validation du second module principal nécessite une réinscription. Dans ce cas, l’étudiant garde le bénéfice de la validation du tronc commun et des modules complémentaires.

Le programme d’enseignement est fixé chaque année par le conseil pédagogique. Il est détaillé en annexe avec les objectifs pédagogiques.

Le volume horaire global d’enseignement théorique dispensé chaque année dans le cadre du DIU est de 62 à 64  heures, en fonction du module principal (cardiovasculaire ou anesthésie locorégionale) choisi par l’étudiant.

Une partie de l’enseignement théorique peut être centralisé au niveau national ou au niveau de plusieurs interrégions, pour en garantir l’homogénéité. Au niveau du dossier pédagogique, les questions qui pourraient être regroupées au niveau de l’enseignement national sont identifiées, dans la colonne «durée», par l’acronyme N.

D)Enseignement pratique :

L’enseignement pratique s’effectue dans un service validé par l’enseignant responsable de l’interrégion concernée (en règle, réanimation ou bloc opératoire).

On exige des étudiants de rédiger un compte-rendu pour chaque examen réalisé et de conserver ces comptes-rendus dans un carnet de stages pour la validation de l’enseignement pratique.

Ce carnet de stage est nominatif et regroupe l’ensemble des comptes-rendus d’examens réalisés personnellement par le stagiaire. Il est validé par le responsable de l’inter région.

Le nombre d’examen requis pour la validation de la formation pratique du DIU dépend des modules d’enseignement :

-Module «cardiovasculaire» : 100 ETT et 50 ETO vue ou interprétées (dont 25 ETO réalisées en main propres)

-Module «anesthésie locorégionale» 30 à 50 blocs écho guidés

-Module « exploration thoracique» : 15 examens réalisés dont un cas de chaque pathologie*

-Module «exploration abdominale» : 15 examens

-Module «exploration intracrânienne» : 15 examens

L’ensemble des examens réalisés doit figurer dans le carnet de stage mis à dispositions des étudiants sur un site internet.

ARTICLE 5 – CONDITIONS D’INSCRIPTION

A)Conditions de titres :

Peuvent être admis à s’inscrire après autorisation des responsables de la formation :

-Les médecins de nationalité française titulaires d’un Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) en anesthésie-réanimation ou titulaire d’un autre DES et inscrits en 2ème année de Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires (DESC) de réanimation médicale.

-Les médecins de nationalité française ou originaires d’un pays de l’U.E., titulaires d’un diplôme d’un docteur en médecine, spécialistes en anesthésie-réanimation (diplôme ou équivalence exigés) leur permettant d’exercer dans leur pays d’origine, dans la limite des place disponibles et après accord du responsable de l’enseignement de l’inter région,

-Les internes inscrits à partir de la 1ère année,

-Par dérogation accordée individuellement, l’inscription au DIU peut être  autorisée à un médecin spécialiste ou engagé dans une filière de spécialité compte tenu d’un intérêt particulier pour cette formation complémentaire.

Le nombre d’étudiants autorisés à s’inscrire, par université, se fait au prorata des places de terrains de stage. La décision d’inscription est prise par le ou les responsables de l’enseignement du DIU (cardiovasculaire et ALR).

En ce qui concerne les médecins originaires d’un pays hors U.E., ayant un diplôme d’anesthésie ou de réanimation, leur inscription se fera au prorata des places disponibles et après accord du coordonnateur.

Il conviendra de joindre à votre dossier de candidature : un curriculum vitae, une lettre de motivation et le diplôme requis pour accéder à la formation (à minima).

B)Lieu des inscriptions :

A l’université de Bordeaux, les inscriptions s’effectuent auprès du service de la scolarité des Diplômes Universitaires et Capacités en Médecine.

ARTICLE 6 : COUT DE LA FORMATION

Les frais de formation s’élèvent à :

-En formation initiale : 500£/an

-En formation continue : 800£/an

Auxquels s’ajoute le droit de scolarité fixé annuellement par arrêté ministériel.

ARTICLE 7 : CONTROLE DES CONNAISSANCES ET CONDITIONS DE VALIDATION

A)Lieu des examens :

Les examens se déroulent dans les locaux du C.H.U. de Bordeaux ou de l’Université de Bordeaux.

B)Composition du jury :

Le jury de l’examen est désigné par le président de l’université sur proposition du responsable coordinateur du DIU dans chaque inter région.

Il est présidé par un PU-PH d’anesthésie-réanimation et de médecine intensive réanimation et comprend au moins un représentant de chaque discipline dans chaque inter région.

C)Nature des épreuves et conditions de validation :

Deux sessions sont organisées.

Attention : ne pourront se présenter à la 2ième session que les étudiants qui se seront déjà présentés à la 1ière session, sauf cas de force majeure.

La validation de l’enseignement théorique sera  annuelle avec une session de rattrapage.

L’examen peut être organisé de manière concomitante dans plusieurs inter régions (des questions peuvent même être communiquent posées sur l’ensemble du territoire national).

La session principale et obligatoire est organisée en mai ou en juin de chaque année universitaire.

La session de rattrapage est organisée au moment de la rentrée universitaire suivante, en septembre ou en octobre.

Les deux sessions comprennent 60 QCM «théorique» et/ou «pratiques» pouvant intégrer des boucle vidéo ou images

Sont déclarés admissibles les candidats ayant obtenu au moins 10/20 à l’examen.

La validation du DIU repose sur :

-Le succès au contrôle des connaissances

-La validation du carnet de stage.

Le diplôme ne peut donc être délivré qu’après que le candidat ait satisfait au contrôle de connaissances théoriques et à la validation du carnet de stage.

Si le candidat n’a pas validé son carnet de stages tout en étant reçu à l’épreuve écrite, le bénéfice de ce succès est conservé pendant 2ans maximum.

Le diplôme ne peut être délivré qu’après validation du carnet de stages.

Le redoublement n’est pas autorisé.

ARTICLE 8 – DELIVRANCE DU DIPLOME

Selon la maquette choisie par l’étudiant, le titre du Diplôme Interuniversitaire interrégional sera :

« Technique ultrasoniques en anesthésie et réanimation – Compétence cardiovasculaire » ou « Techniques ultrasoniques en anesthésie et réanimation – Compétence anesthésie loco-régionale », délivré aux candidats admis sous le sceau de l’université auprès de laquelle ils se sont inscrits et avec la signature de son Président.

Voir Annexes-Programmes sur le lien de l’annonce.

Lien fichier