Chargement ...

Conseil Départemental du Val-d'Oise

Suivre
France -
Public -
2
- Collectivites
Créé le
Vendredi 24 Février 2017 à 14:58
PAR

Présentation Conseil Départemental du Val-d'Oise

Bienvenue sur le réseau social professionnel reseauprosante.fr du Conseil Départemental du Val d'Oise, région Île-de-France.

Le département du Val-d'Oise... Un peu d'histoire...

Le département du Val-d’Oise est un jeune département issu du démembrement de la Seine et Oise en 1964.

Issu du démembrement de la Seine et Oise en 1964, formé à partir de l’ancien arrondissement de Pontoise, auquel a été retiré deux cantons urbains de l’est – Aulnay-sous-Bois, Le Raincy – et adjoint à l’ouest le canton rural de Magny-en-Vexin, ainsi qu’au sud le canton urbain d’Argenteuil, le département du Val-d’Oise correspond à 3 pays : A l’ouest, le Vexin français bordé par l’Epte, à l’est la Vieille France (ou Plaine de France) séparés par l’Oise et au sud, le Parisis, bordé par la Seine. Le centre du département est très boisé (forêts domaniales de Carnelle, de l’Isle-Adam et de Montmorency).
L’histoire a peu pesé sur le département. Certes, à Saint Clair sur Epte, fut signé en 911 le traité authentifiant la frontière avec la Normandie. Le XIIe siècle voit la naissance de Philippe Auguste à Gonesse et le séjour d’Héloïse à Argenteuil, le milieu du XVIIe la mort de Cyrano de Bergerac à Sannois, le XVIIIe le passage de Jean-Jacques Rousseau à Montmorency, l’exil à deux reprises du Parlement de Paris à Pontoise, ainsi que la première expérience réussie du télégraphe Chappe à Saint-Martin-du-Tertre.
Mais, c’est à la fin du XIXe siècle que le Val-d’Oise doit sa renommée à de nombreux peintres : Van Gogh à Auvers-sur-Oise, Pissaro et Cézanne à Pontoise, Manet, Monet et Renoir à Argenteuil, Utrillo à Sannois.
En 1963, Taverny entre dans l’histoire militaire en devenant un maillon essentiel de la dissuasion nucléaire.
La construction de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise à partir de 1969, et l’ouverture de l’aéroport Charles-de-Gaulle à Roissy en 1974 structurent désormais l’image du Val-d’Oise. L’année 1973 restera gravée dans les mémoires avec la chute du Tupolev 144 lors d’une exhibition sur Goussainville, de même que l’an 2000 avec, le 25 juillet le crash d’un Concorde d’Air France sur un hôtel de Gonesse.
Plusieurs monuments témoignent du passé : les abbayes cisterciennes de Maubuisson — fondée par Blanche de Castille – et de Royaumont – fondée par son fils Saint-Louis —, les châteaux de la Roche Guyon, Villarceaux et Ecouen – jadis Maison d’éducation de la Légion d’Honneur, depuis une vingtaine d’années Musée national de la Renaissance -.
Le Val-d’Oise est l’un des plus petits départements français en superficie avec 1 250 km2 (91e), mais l’un des plus peuplés (15e rang). Il représente le 10e de la surface régionale et le 10ème de la population francilienne. Il a la forme d’un quadrilatère oblong : 70 km d’est en ouest sur 30 km du nord au sud, un peu élevé : altitude maximale de 220 mètres en forêt de Carnelle.
Le département du Val-d’Oise est constitué de 185 communes.

Un territoire de transition entre Paris et la province

Issu du démembrement de la Seine et Oise en 1964, est constitué d’une zone urbaine dense au sud, prolongement de l’agglomération parisienne, et de zones rurales et résidentielles au nord et à l’ouest.
L’essentiel des 1 153 497 habitants du Val-d’Oise est concentré sur l’axe Cergy-Roissy-Charles-de-Gaulle dans une zone urbaine très dense. Elle comprend la ville nouvelle de Cergy-Pontoise au sud, l’agglomération d’Argenteuil-Bezons, la vallée de Montmorency et la plate-forme aéroportuaire de Roissy-Charles-de-Gaulle au sud-est.

Un patrimoine naturel et culturel à préserver

L’Ouest et le Nord du département sont essentiellement constitués de zones rurales protégées par deux parcs naturels régionaux, mises en valeur par l’agriculture et marquées par un habitat résidentiel. Près de 70% du territoire du Val-d’Oise est couvert par la loi de 1930 sur la protection des paysages. Deux parcs naturels régionaux, le Vexin français à l’ouest et l’Oise-Pays de France au nord-est, visent à maîtriser le développement urbain et à protéger un patrimoine rural remarquable.
Près de la moitié de la surface du département est couverte par des exploitations agricoles, majoritairement spécialisées dans les grandes cultures (céréales, oléoprotéagineux, betteraves). Le Val-d’Oise est le 9e département français pour le revenu agricole moyen.
Le département dispose d’un riche patrimoine culturel. Parmi les nombreux monuments historiques, le musée national de la Renaissance au château d’Ecouen, l’abbaye de Royaumont, le château de la Roche-Guyon, le château d’Auvers-sur-Oise, l’abbaye de Maubuisson et le musée archéologique du Val-d’Oise, reçoivent l’essentiel des visiteurs (400 000 en 2007).

Le Conseil Départemental du Val-d'Oise

Le Conseil général est l’assemblée départementale qui gère la vie du Val-d’Oise. Il est composé de 39 conseillers généraux, élus pour 6 ans, qui représentent chacun un canton, lequel peut s’étendre sur plusieurs petites communes, coïncider avec une seule commune ou une partie de commune pour les plus grandes.
L’assemblée départementale élit son président après le renouvellement des conseillers généraux. Les conseillers généraux se réunissent pour voter et adopter les actes politiques importants pour le territoire, résultant de ses compétences légales ou générales.

Le Conseil départemental du Val-d'Oise, la santé et les missions de la Direction Prévention et de la Santé

La Direction de la Prévention et de la Santé (DPS) est chargée de mettre en œuvre la politique départementale en matière de santé publique et de participer à la politique en faveur de la famille et de la jeunesse. Elle a une mission d'expertise en matière de santé au service des autres directions du Conseil départemental, elle prépare les orientations et procède à l'évaluation des actions réalisées.

Les compétences du Département en matière de santé sont larges et en font un acteur essentiel du système de prévention et de soins sur le territoire, tous âges confondus. Aussi elle intervient en terme d'impulsion de politiques publiques, en partenariat avec les institutions et le monde associatif, en collaboration avec les autres directions départementales.

Un certain nombre de textes réglementaires définit le champ de compétences des professionnels de la DPS : code de la santé publique, code de la famille et de l'aide sociale.

La DPS regroupe les services de Protection Maternelle et Infantile – de planification et d'éducation familiale, des Actions de Santé et des Modes d'accueil de la petite enfance, ainsi que la cellules de l'éducation pour la santé et l'unité d'observation et de pilotage santé.

Elle offre aux Valdoisiens des services de proximité pluridisciplinaires et gratuits :
— Centres de Protection maternelle et infantile (PMI)
— Centres de Planification et d'éducation familiale (CPEF)
— Centres départementaux de dépistage et de soins (CDDS). Ils ont tous reçu l'agrément de l'Etat, en tant que Centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG).

 

Lien vers le Conseil Départemental du Val-d'Oise

Lien vers le Conseil Départemental du Val-d'Oise (Recrutement > Offres d'emplois)

Lien vers le Conseil Départemental du Val-d'Oise (MDPH)

Lien vers le Conseil Départemental du Val-d'Oise (Sénior)

Lien vers le Conseil Départemental du Val-d'Oise (La maison du docteur Gachet | médecin du célèbre peintre Vincent Van Gogh) 

 

 

 

 

 

 


Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux